Forum RPG et classique pour venir parler de ses super héros préférés et incarner les super héros et super vilains de votre invention dans un univers libre et original.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Sam 5 Oct - 16:28


Réunion des Anciens Masques Anonymes.

Joe alluma sa cigarette dans l'air frais de la ruelle attenante au bar. La réunion ne commencerait pas avant au moins un bon quart d'heure. Il avait largement le temps d'en griller une dans la pénombre nocturne de la ruelle avant de devoir y aller.

Il avait l'impression que le monde avait changé, qu'avant qu'il n'aille en prison, on avait encore le droit de fumer à l'intérieur. Plus maintenant. 5 ans qu'il n'avait pas touché un verre. La prison ça aide, il faut dire. On ne vous laisse pas trop le choix. Mais si ça l'avait fait décroché de la bouteille, ça l'avait bien rendu accroc au tabac.

Il était obligé d'assister à ces réunions. Cela faisait partie de sa condamnation, même maintenant qu'il était sortie de prison. On n'a pas idée d'obligé des anciens alcooliques à venir assister à une réunion dans une salle attenante à un bar, mais c'était eux qui prêtaient la salle. Ce n'était pas n'importe quel bar. C'était le Swiss Bar, et l'influence du patron s'exerçait jusque dans la salle où se faisait la réunion : On ne pouvait pas utiliser ses pouvoirs.
Joe ne savait pas quel était le "truc" du patron, mais il doutait que ce soit technologique ou dupliquable, sans quoi il aurait fait fortune en vendant ça partout dans le monde. Beaucoup de gens préfèreraient ça, un monde sans pouvoirs. Ou alors un monde où l'on ne pourrait les utiliser que dans certains lieux et certaines circonstances. Pas comme c'était maintenant.
Le monde était un tel chaos. Un type prends feu spontanément dans son lit, faisant flamber sa petite amie. Un autre déclenche ses pouvoirs accidentellement alors qu'on lui faisait une mauvaise blague et tue trois de ses amis. Un autre fait une crise de somnambulisme et… La liste continue longtemps comme ça.
Joe se disait que si le gouvernement avait pu lui retirer ses pouvoirs, il l'aurait sans doute fait, et il aurait tout a fait compris ça.
Il tira une nouvelle taffe de sa cigarette et regarda l'enseigne du bar. C'était le genre d'endroit qui n'existait sans doute pas officiellement, et pourtant, tout le monde savait qu'il était là. Ici, tous ceux a pouvoirs peuvent venir boire un verre tranquillement. Normalement.

Il se disait que c'était comme une réunion des Alcooliques Anonymes, une de celle à laquelle il était aussi forcé d'assister, chaque semaine, comme part de sa "réhabilitation". Mais il ne s'agissait pas d'une réunion d'anciens alcooliques, pas ce soir, non. Non, ce soir, c'était une réunion d"'anciens combattants".
D'anciens super héros et super vilains qui se réunissaient pour parler, et se soutenir pour résister à la tentation de retomber dans le business. Il faut dire, la vie de justicier et de criminel, c'était une certaine forme de rush, et la vie quotidienne paraissait d'autant plus insupportablement morne, terne et ennuyeuse en comparaison quand on avait connu cette vie.
L'ivresse du danger, l'adrénaline de l'action, même la simple planification de certains projets, rien ne pouvait égaler ces sensations. Même si on savait qu'a long terme, c'était mal. Qu'on ne construisait rien ainsi, au contraire. Mais sur le moment, on s'en foutait. C'était ça de vivre, et de vraiment se sentir vivant.
Ça lui manquait à lui aussi, de remettre son masque, son costume, et surtout de se remettre à courir après des criminels, résoudre des énigmes complexes et dangereuses, tellement plus passionnantes que de se demander qu'est-ce qu'on pourrait bouffer pour le diner, ou si on arrivera a payer le loyer. Comment tout ça pouvait paraitre dérisoire. Pas étonnant que ça en mène tant vers la dépression, que tant d'anciens aient besoin du support de ces réunions.
Joe, lui, n'était pas sur d'en avoir besoin, mais il y était contraint.

Il tira une dernière bouffée de sa cigarette, retenant et savourant le plus longtemps possible cette dernière taffe tout en jetant le mégot par terre avant de l'écraser du pied.
On lui demanderait sans doute de parler ce soir, de se confier.
Et peut être même qu'un ancien super vilain voudrait venir lui parler, peut être même lui demander de lui pardonner ses erreurs du passé. Joe n'était pas un curé, c'était pas son boulot de pardonner.
Il laissa enfin s'échapper cette dernière taffe en regardant la devanture du bar. Un verre. Rien qu'un verre. C'était si tentant.
Il se détourna et retourna dans la salle de réunion par la porte adjacente. Il allait tenter de prendre un café, un de ceux qui étaient servis gratuits. Il serait sans doute infect, mais ce serait déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

avatar

Date d'inscription : 27/09/2013
Messages : 417
Age : 20 ans
Métier : Journaliste
Situation : Célibataire
Orientation : hétéro
Espèce : humaine
Nombre de posts RP : 74

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Ven 11 Oct - 17:28

Réunion des Anciens Masques Anonymes
Feat. Joe Layton
Lily ne pouvait pas passer une soirée tranquille, a se détendre, a simplement sortir pour sortir. Il fallait toujours qu'elle fasse la chasse au scoop. Et ce soir là, devant le bar, on dirait bien qu'elle venait d'en trouver un.
Joe Layton, plus connu sous le nom de "Blue Balls" était sorti de prison.

Comme toute bonne journaliste, Lily Lauren ne restait jamais simplement a attendre que le téléphone sonne et qu'on lui apporte les nouvelles. Elle partait sans cesse à la recherche de futur scoops, de nouvelles fraiches, même les soirs où elle n'était censé que sortir prendre un verre. Elle s'aventurait dans des lieux dangereux et interdit, et gardait ses oreilles grandes ouvertes. C'est ainsi qu'elle avait entendu parler de ce bar, qu'elle fréquentait régulièrement à présent. Ce bar, terrain neutre, où se rencontraient tous les supers de la ville, bons ou méchants.
Et ce soir là, devant le bar, elle avait reconnu, malgré sa tenu, le célèbre "Blue Balls", le super héros alcoolique qui avait causé la mort de plusieurs personnes en agissant en état d'ivresse.
Un rapide coups de fil passé avec son portable lui avait appris qu'il ne s'était pas évadé mais qu'il était sorti en toute légalité au terme de sa peine, même si la chose n'avait pas été déclarée publiquement, pour éviter les problèmes. Elle tenait déjà un premier scoop. Une nouvelle que personne d'autre n'avait.
Et elle pouvait en soupçonner un second a le voir trainer devant un bar, lui qui ne devrait surtout pas boire, et pas n'importe quel bar !
Elle devait savoir ce qu'il faisait là, ce qu'il venait faire, et, le voyant s'éloigner dans la ruelle, elle se décida de le suivre, pour voir où il allait, et qui il allait rencontrer. Mentalement, elle commençait déjà a rediger son article, sans non plus pour autant réellement anticiper sur ce qu'elle allait ou non découvrir. Elle savait qu'on ne savait jamais sur quoi on allait tomber, surtout à Colossus City.

Elle avait les cheveux attachés derrière la nuque en queux de cheval, et portait une veste noire par dessus une tenue de ville assez simple et pratique, constituée d'une chemise blanche et d'un jean.
Verrouillant sa voiture derrière elle, marchant d'un pas tranquille mais rapide, elle traversa la rue vivement. Elle réussi apercevoir Bob passer une porte sur le côté du bar. Les yeux pétillants de curiosité, la blonde journaliste sans peur s'aventura à son tour dans la ruelle, tâchant de ne pas faire trop de bruits, et se mit aux aguets devant la porte pour tenter de deviner ce qui pourrait l'attendre derrière.
Cela ressemblait à une porte normale, sans vigile derrière, ni système de sécurité qui risquerait de l'électrocuter ou un truc du genre. Sans plus hésiter, elle ouvrit la porte et entra le plus naturellement du monde, au culot, comme si elle était chez elle.

Un petit couloir, et puis, une salle gris blanche, un peu minable, sans décorations, avec des tables poussées dans les coins et des chaises au milieu. Et des gens, déjà là.
Qu'est-ce qu'ils faisaient là ?
Lily tenta de se glisser le plus discrètement possible dans un coin pour ne pas se faire remarquer et observer ce qui se déroulait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t31-lily-lauren-truth-still-matters http://anonymasked.forumactif.org/t57-lily-lauren-you-ve-got-to-let-people-know-the-truth

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Mer 16 Oct - 8:09


Réunion des Anciens Masques Anonymes.

La réunion allait bientôt commencer. Parmi les gens présent, Joe reconnu un ancien super vilain qu'il avait lui même arrêté et envoyer en taule une ou deux fois. Malgré son procès, peu de gens connaissaient la double identité de Joe et son vrai visage.
En théorie, cela faisait aussi partie des règles du bar, en plus de celui des réunions, le droit à l'anonymat, mais Joe devrait sans doute faire attention a ce qu'il dirait si il ne voulait pas qu'on comprenne très vite qui il était. Les autres n'avaient pas ce problème. Soit tout le monde savaient de toutes manières qui ils étaient, soit, et c'était ça le plus grand nombre des cas, tout le monde s'en fichait car ils étaient des ratés.
Normalement, les gens de la "haute" ont des réunions bien a eux, pour plus de discrétion. Mais Joe n'avait jamais vraiment appartenu a la "haute". Il venait d'une petite ville de campagne. Il ne lui venait même pas à l'esprit de chercher a vouloir s'inclure dans des réunions "VIP" et a snober celles des gens moins fortunés. Il avait une sorte de fierté mal placée qui lui interdisait de se considérer au dessus des autres.

Joe reconnaissait certaines visages. Il avait roulé sa bosse dans le métier pendant plus d'une douzaine d'année avant de sombrer comme il l'avait fait, et avait vu passer de nombreux visage au cours de ce qui lui semblait être déjà sa vie passée. Il ne voyait personne qui le connaissait vraiment. Quelques ennemis mineurs, quelques anciens héros ayant raccroché sans pour autant être tombé aussi bas que lui. Personne qui puisse l'identifier ou le reconnaitre.
Mais il y avait cette fille, au fond...

C'était difficile de ne pas remarquer Lily, même si elle faisait tout pour rester discrète.
La jeune femme faisait tâche dans la réunion. Elle était jeune et belle, mais ce n'était pas juste ça le problème. Pas besoin d'être vieux et moche pour être un raté, non. Non, c'est ce qui se dégageait d'elle. Elle avait l'air sure d'elle, et bien dans sa peau. Pas du mal dans ses chaussures ou dans sa vie. En bref, elle n'avait l'air d'avoir rien a faire ici, a moins de faire partie du bar et de l'organisation.
Le premier soupçon qui venait a l'esprit était qu'elle soit envoyé par le gouvernement pour surveiller, superviser, et voir qui était présent et absent.

Joe tenta de ne pas la fixer d'une manière trop insistante. Il n'avait pas touché de femme depuis plus de cinq ans maintenant, et ça commençait sérieusement a le démanger, et elle était très belle, mais ce n'était pas pour cela qu'il l'observait. C'était parce qu'il se demandait ce qu'elle faisait là.

L'organisateur de la réunion annonça que ça allait commencer et Joe fini hâtivement son mauvais café avant de jeter le gobelet plastique et d'aller s'assoir sur l'une des chaises pliantes pour écouter le pamphlet monotone de l'organisateur. Tous ceux qui n'étaient pas encore assis s'assirent. L'un s'assit par terre malgré les chaises libres. La chose n'avait rien de surprenante ni d'incongrue. Cela pouvait venir d'une manie, d'un besoin d'être en contact avec le sol, ou bien cela pouvait tenir à son poids. Même si ils n'en avaient pas forcément l'air, certains supers pesaient si lourds que la plupart des chaises ne pouvait pas tenir sous leur poids.

Joe écouta l'organisateur céder la place au premier volontaire pour parler. Il savait que lui aussi devrait parler ce soir, et qu'il devrait peser ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

avatar

Date d'inscription : 27/09/2013
Messages : 417
Age : 20 ans
Métier : Journaliste
Situation : Célibataire
Orientation : hétéro
Espèce : humaine
Nombre de posts RP : 74

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Jeu 17 Oct - 15:59

Réunion des Anciens Masques Anonymes
Feat. Joe Layton
Lily commença peu a peu a comprendre ce qui se passait ici. Il ne s'agissait pas d'une rencontre entre criminels ou de l'organisation d'un complot. Il s'agissait de la réunion d'un groupe de soutien, un peu comme les alcooliques anonymes, comme il en existe pour beaucoup de choses.
Mais il s'agissait d'un groupe de soutien aux anciens masques, pour éviter qu'ils retombent dans la dérive anti-social de chercher a se substituer aux forces de l'ordre, voir pire, a commettre des crimes, souvent si facilités par leurs pouvoirs.
Elle s'était assise le plus discrètement possible sur une des chaises bon marché, espérant ne pas trop se faire remarquer, et écoutait d'une oreille distraite le discours de l'organisateur qui expliquait le but et les ambitions de ces réunions.
Elle soupçonna vite que quelques groupes dangereux puisse venir recruter dans ce genre de réunion, profitant de la faiblesse moral de ses participants pour les entrainer sur la mauvaise pente.

Elle ne reconnaissait pas beaucoup de visages parmi les participants, seulement quelques uns. Certains semblaient parfaitement immanquables et inoubliables, étant donné qu'ils n'avaient pour ainsi dire plus figure humaines, et pourtant, elle ne les reconnu pas tous, même ceux là. En tous cas, aucun n'était aussi célèbre que Blue Balls, et aucun, pour l'heure, ne l'intéressait plus que lui. Elle tenta néanmoins de mémoriser le plus de visage possible, et certains détails, en les écoutant venir parler au pupitre, les uns après les autres. Ils venaient raconter leurs vies, leurs malheurs, commençant par avouer qu'ils avaient porté un masque, sans jamais préciser l'alias qu'ils portaient, ce qui était déconseillé, même si pas formellement interdit, et par dire depuis combien de temps ils n'avaient pas rechutés.
Certains évoquaient la difficulté de la vie au quotidien, et l'extrême tentation de se laisser aller a la violence ou a la facilité. D'autres avaient tendance a vouloir parler de leur vie passé, regrettant de n'avoir personne d'autre a qui en parler, et souffrant de vouloir en parler.

L'un des plus pathétiques était un homme qui visiblement n'avait aucun super pouvoir. Il avait voulu jouer les justiciers masqués et avait fini de nombreuses fois a l'hôpital avant d'abandonner. Les séquelles de ses multiples fractures et déchirements musculaires en faisait un homme brisé, tenant a peine debout grâce à une canne, et souffrant visiblement beaucoup. Il n'avait jamais connu la gloire, et, sans super pouvoirs ni moyens, il avait été dépassé avant même d'avoir commencé. Il finis son discours en pleurant.
Le pire était qu'il continuait a souffrir du désir de vouloir remettre costume et masque, malgré le fiasco de sa carrière. Il fallait croire que sa vie civile était un fiasco encore plus total que sa carrière de super héros, si cela était seulement possible.

Une des "créatures" si étranges et difformes qu'on en venait a douter qu'elle eu jamais été humaine, qui n'était pas encore passé pour parler, ne cessait de fixer Lily du regarda. Un regard qui semblait en dire long sur ses intentions et ses désirs. Avec un visage comme le sien, il était presque impossible d'identifier son expression et de savoir si il souriait ou quoi, mais elle pouvait reconnaitre quand même ce type de regard.

Enfin, ce fut le tour de Joe de parler.
Lily glissa la main discrètement dans sa poche, touchant son téléphone portable pour déclencher l'enregistrement. On leur avait demandé d'éteindre les portables au moment de s'assoir, mais elle l'avait seulement mis sur silencieux, et l'avait préparé pour qu'elle puisse enregistrer ce qui se disait d'une simple touche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t31-lily-lauren-truth-still-matters http://anonymasked.forumactif.org/t57-lily-lauren-you-ve-got-to-let-people-know-the-truth

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Ven 18 Oct - 14:27


Réunion des Anciens Masques Anonymes.

Plusieurs personnes se succédèrent au petit pupitre. Certains étaient visiblement très anxieux de parler. Certains se lamentaient et pleuraient.
Joe, lui, n'avait aucune envie d'être là ni d'aller parler et de se confier devant ces gens. En fait, il détestait ça. Mais il y était contraint par les conditions de sa réhabilitation et de sa mise en liberté. L'organisateur de la réunion prenait bien note de qui parlait et qui ne parlait pas, et pas sur qu'il au été le seul d'ailleurs. La jolie blonde, trop jolie et en forme pour être une ratée comme eux, était peut être elle aussi mandatée par le gouvernement, soupçonnait Joe.
Joe n'était pas du genre a aimer parler ou se confier. Il était de la vieille école, par du tout du genre a vouloir se confesser ou parler de ses doutes et de ses tourments intimes.
Pour lui, tout ça, c'était des geignements et rien d'autre.
Oh, il voulait bien croire que ça en aidait certains, et il ne voulait pas les en priver, mais il n'aimait pas devoir y participer.
En plus, la plupart du temps, il ne se reconnaissait pas du tout dans les tourments de ces gens. Ce n'était pas ce qu'il ressentait. Enfin, la plupart du temps. Car quelques fois, quelques fois, ils faisaient mouche, et le touchaient cruellement.
Enfin, ou plutôt si vite, ce fut son tour de parler.

Il tenta de ne pas soupirer trop bruyamment, ne cherchant pas a se montrer méprisant vis a vis des autres, et il se leva lentement et alla jusqu'au pupitre.
Il pris sa respiration, posa ses mains sur le pupitre, et commença a parler :

-J'ai toujours détester m'exprimer en public. Quand j'ai commencé, les choses n'étaient pas si médiatisés. Il n'y avait pas internet ni les télé réalités. On ne faisait pas ça pour devenir des célébrités. Bref, c'était pas pour pouvoir parler que je me suis mis a porter un masque, et j'ai jamais été a l'aise dans ces trucs là… Même en privée. Alors excusez-moi.

Joe ne pu s'empêcher de remarquer que la blonde semblait plus particulièrement attentive a ce qu'il disait qu'elle n'avait semblé l'être jusqu'ici. Son regard ne pu s'empêcher de s'arrêter sur elle.

-Bref, excusez-moi. Je m'appelle Joe. Et ça fait cinq ans que je n'ai pas porté de masques ni commis d'actes illégaux.

Comme le voulait la tradition, tous lui répondirent alors d'un "Salut Joe !" en coeur.

-J'ai été en prison. Et j'en suis sorti il y a très peu de temps. Là bas, en prison, il y avait beaucoup de routines, d'horaires fixes, d'habitudes. Et j'essaie de m'en faire des nouveaux a présent. Certains disent que l'on est prisonnier de ses habitudes et de ses routines, mais je pense qu'elles servent de point de repères. Quand on porte un masque, on est un peu trop libre de tout faire. N'importe quoi, n'importe comment, avec n'importe qui. Comme si rien n'avait de conséquences.
J'ai été marié avant d'aller en prison. Et j'ai divorcé avant les événements qui m'y ont amenés. Mais je ne sais pas si c'est vraiment le masque que je portait qui est a blâmer pour l'échec de notre mariage. Elle aussi portait un masque et elle le porte toujours.
Je veux dire…


Joe hésitait. Il avait tellement réfléchis a ce qu'il ne devrais pas dire qu'il n'avais pas vraiment pensé a ce qu'il dirait. Il ne blâmait pas les masques. Ni avant, ni en prison, ni maintenant.
Il passa la main sur son visage.

-Quand je portais un masque, quand je sauvais des gens, ma vie avait un sens. Rien ne remplace cette sensation. D'exister vraiment. Cette excitation. Cette ivresse. Pas juste le danger et le fait de risquer sa vie, mais le fait de faire une vraie différence, de faire quelque chose qui importe vraiment. Le boulot qu'on m'a trouvé… Enfin, la plupart des boulots, j'imagine, semblent tellement vains, tellement dérisoires en comparaison. On se dit qu'on ne fait rien, qu'on ne sert a rien. On s'ennuie, on erre… Mais surtout, on se sent vide, en dedans. J'aidais les gens, je servais a quelques chose. Mais quelque chose a mal tourné… Si mal tourné. On ne se rend pas compte, en affrontant des mecs si solides, si invulnérables, que la plupart des gens autour sont si fragiles. A partir du moment où je ne sauvais plus les gens mais que je causais leur mort, plus rien n'avait de sens.
J'ai mérité d'aller en prison. Et je sait que je ne mérite plus de porter un masque, de prétendre vouloir me faire appeler un héros. Je ne suis pas un héros.
Je pense, je pense que personne ne devrait avoir un tel pouvoir, comme celui qu'on a, si destructeur et meurtrier.
J'ai détruit des vies. Des vies que j'aurais du protéger. Je ne mérite pas de remettre un masque.


Il descendit du pupitre et retourna s'assoir.
Les réactions n'étaient pas très enflammés. Visiblement, il n'avait pas du tout dit ce a quoi ils s'attendaient, ni même vraiment ce qu'il était censé dire.
Normalement, on était censé surtout parler de la tentation de remettre son masque, d'intervenir. Sauf que Joe, a peine sorti de prison, n'avait pas encore été taraudé par cette tentation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

avatar

Date d'inscription : 27/09/2013
Messages : 417
Age : 20 ans
Métier : Journaliste
Situation : Célibataire
Orientation : hétéro
Espèce : humaine
Nombre de posts RP : 74

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Lun 21 Oct - 13:23

Réunion des Anciens Masques Anonymes
Feat. Joe Layton
Joe monta sur scène et commença a parler. Il n'avait pas l'air très a l'aise dans cet exercice. Lily gardait la main dans sa poche, serrée sur son téléphone qui devait enregistrer chaque mot. Elle gardait les yeux fixés sur Joe, guettant chacune de ses expressions, chacune de ses mimiques. C'était la première fois qu'elle le voyait en vrai, le célèbre BlueBalls. Elle essayait de l'imaginer avec son costume, tout en refléchissant à l'article qu'elle allait écrire sur lui.
Il évoquait sa vie privée, son divorce, et elle garda cela à l'esprit. Elle ignorait qu'il avait été marié, ce genre de détails restant secret pour protéger les conjoints quand l'identité est révélée, si l'identité est révélée.
Le premier avantage d'un masque, c'était l'impunité. Personne, dans la rue, en le croisant, ne pouvait savoir ni deviner ce qu'il avait fait, ce dont il était capable. Les gens n'étaient pas informés, ne savaient pas. Elle devait remédier a cela. C'était sa mission, son devoir.
Il laissa échapper que son ex-femme était aussi une super héroïne masquée. Lily enquêterait peut être la dessus, mais ce n'était pas vraiment ce qui l'intéressait. Les commérages, mariages, divorces et vies de couples, ce n'était pas son rayon, et elle ne comptait pas faire d'article là dessus. La vie privée des gens, c'est leur vie privée, et Lily n'écrivait pas pour un torchon à scandale. Au cours de ses reportages, elle avait découvert de nombreux secrets, entendue de nombreuses confessions, qu'elle n'avait jamais mis dans aucun article. Elle savait garder des secrets, protéger des sources et la vie privée des gens. Ce qui l'intéressait, c'est ce qui concernait tout le monde, les choses que les gens devaient savoir, même si, bien sur, on voudrait les taire.
Joe parla de l'excitation d'être un héros, de l'ennuie mortel de la vie quotidienne des gens ordinaires, de la fragilité des gens sans pouvoirs, et du fait qu'il considérait ne plus être digne d'être un héros, de porter son masque d'autrefois, parce qu'il avait causé la mort de plusieurs personnes.

Il lui paraissait sincère, mais c'était très difficile de savoir si il pensait vraiment ce qu'il disait. Il semblait si mal à l'aide en faisant ce discours. Au moins, il n'avait pas l'air de vouloir remettre ça, de vouloir a nouveau jouer les héros, et il ne semblait pas du tout vouloir basculer dans le crime comme d'autres avant lui l'aurait fait.
Au terme de son discours, quand il retourna s'assoir, Lily s'était décidée à ce qu'elle allait faire. Elle tâcha d'éteindre discrètement l'enregistreur de son téléphone et sortie la main de sa poche. Elle laissa défiler les autres intervenants et s'achever cette morne réunion par un discours de l'organisateur. Discours qui était censé être réconfortant mais n'était rien moins que déprimant.
Lily nota mentalement qu'elle devrait se renseigner sur cet organisateur, s'assurer de ses intentions, pour éventuellement faire un article sur lui. Article positif si il s'avérait qu'il aide vraiment la société et les anciens masques a se réintégrer, ou sinon, elle n'hésiterait pas a étaler la vérité, pour protéger tout le monde.

Heureusement, dans cette réunion, on ne les obligeait pas à faire des exercices de mises en confiance ou à se prendre dans les bras les uns des autres pour se réconforter. Certaines histoires et intervenants étaient vraiment pathétiques, et ils en auraient pourtant sans doute bien eu besoin. Mais il n'était pas question pour Lily de perdre sa proie.
Très vite, avant qu'il n'ai pu s'esquiver et sortir, elle coinça Joe dans un coin à l'écart en fonçant vers lui.

-Joe ? Joe Layton ? "Blue Balls" ? demanda Lily d'une voix assurée mais discrète, prenant garde à ne pas élever le ton pour ne pas être entendus par les autres. Lily Lauren. se présenta-t-elle. Je suis journaliste au Colossus Daily Newspaper. Comment se déroule votre réintégration dans la société ? Quel boulot vous a-t-on trouvé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t31-lily-lauren-truth-still-matters http://anonymasked.forumactif.org/t57-lily-lauren-you-ve-got-to-let-people-know-the-truth

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Mer 23 Oct - 11:10


Réunion des Anciens Masques Anonymes.

D'autres intervenants se succédèrent après l'intervention de Joe, mais lui même n'y prêta pas grande attention, pas plus qu'il ne prêta grande attention au discours final de l'organisateur. La jolie blonde semblait toujours le surveiller du coin de l'oeil plutôt que de faire attention a ce que racontaient les autres. Bien évidemment, elle ne pris jamais la parole.
Tout cela semblait interminable a l'ancien super héros, presque humiliant. Une perte de temps.
Il avait de plus en plus envie d'aller boire un verre. D'autant plus que la réunion était attenante a un bar, la tentation devenait brulante.
Un verre, rien qu'un verre.
Plus rien ne semblait avoir de sens maintenant. Etait-ce a cela qu'allait se résumer sa vie, désormais ? Errer sans but, sans rien faire d'autre que ressasser le passé à des gens qui n'en ont rien a faire ? Il n'avait nulle part ou aller, rien a faire. Au point où il en était, qu'est-ce qu'un verre pourrait changer ?
Il regarda ses mains. Son pouvoir, comme tous les pouvoirs, ne marchait pas dans le Swiss Bar. Même complètement ivre, il ne pourrait faire de mal a personne.

La réunion terminée, il se leva et se dirigea tranquillement vers la sortie, encore hésitant sur ce qu'il allait faire. Il n'était pas pressé de sortir comme d'autres, et les laissait se précipiter. Lui, rien ni personne ne l'attendait. Mais il n'avait pas non plus l'intention de trainer ici, ou de chercher a ses faire des amis parmi les gens présents.
Il hésitait juste a peut être tenter de prendre un dernier café. Un café plutôt qu'un verre.

La jolie blonde se leva et fonça vers lui, telle un prédateur.
Elle l'avait reconnu. L'appelant par son nom civil et par son nom de super héros. Elle savait qui il était. Son esprit tourna a cent a l'heure. Peut être faisait-elle partie du gouvernement, ou peut être était-elle au service d'un groupe criminel qui cherchait a recruter des "supers" en mauvaise posture, de profiter de leur faiblesse.
Elle se présenta alors vivement, lui annonçant être journaliste, et commençant a lui poser des questions comme savoir comment se déroulait sa réintégration, ou quel était le petit boulot qu'on lui avait trouvé. Elle devait savoir qu'on leur trouvait toujours un boulot a leur sortie, pour éviter qu'ils retombent dans le crime pour survivre.

Il hésita, puis sourit, d'un sourire forcé, presque cynique :
-Bien. Très bien. Je suis dans la vente automobile. dit-il sans chercher a le cacher. Si elle savait qui il était, ça ne servait a rien de chercher a lui cacher ça.
Son sourire forcé disparu. Le visage plus sérieux, il leva la main comme pour l'attraper par le bras, se rapprochant d'elle, mais ne la toucha pas.
-Comment vous m'avez trouvé ? demanda-t-il dans un murmure, l'air sérieux, presque agacé. Qu'est-ce que vous voulez ?

Il ne put s'empêcher de respirer son parfum. Dieu qu'elle sentait bon ! Il était sur que sa peau devait être douce aussi. La tentation de la toucher semblait plus forte que la tentation qu'il avait eu d'aller prendre un verre un instant plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

avatar

Date d'inscription : 27/09/2013
Messages : 417
Age : 20 ans
Métier : Journaliste
Situation : Célibataire
Orientation : hétéro
Espèce : humaine
Nombre de posts RP : 74

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Ven 25 Oct - 19:02

Réunion des Anciens Masques Anonymes
Feat. Joe Layton
Joe était surpris, désarçonné. Lily avait l'habitude de prendre les gens par surprise et donc de les mettre dans cet état. Elle n'était pas très friande des conférences de presse ou l'on lui débitait des formules toutes faites et un discours qu'elle était soit disant reprendre fidèlement. Pour elle, le métier de reporter n'était pas celui d'attaché de presse ou de relais publicitaire. Elle préférait poser les questions qui dérangent, et les poser de manière a obtenir des réponses, en insistant autant qu'il faut.
Joe tenta de lui sourire, de manière malaisée, crispée, commençant par lui répondre, sans trop réfléchir. Il lui dit travailler dans la vente automobile. Elle n'avait pas besoin d'en savoir vraiment davantage dans ce domaine. Elle ne comptais pas donner son adresse a ses lecteurs, non plus. On ne savait jamais, certains pourraient être mal intentionnés.
Le visage de Joe se montra soudain plus dur comme il se rapprocha d'elle d'une manière presque menaçante. Mais elle ne se laissa pas impressionner. Il lui demanda ce qu'elle voulait et comment elle l'avait trouvé. Il n'osait pas lever la main sur elle, même si elle pouvait voir qu'il était très tenté de la faire. Elle lui faisait face avec bravade. Ce n'était pas a elle de répondre a des questions, mais a lui. Elle n'allait quand même pas lui dire qu'elle était tombé sur lui par le plus grand des hasards ! Ça ne le faisait pas trop pour une grande journaliste d'investigation. Et, après tout, il ne s'agissait sans doute là que de questions purement rhétoriques.

Sans se départir d'un charmant sourire de défi, qui montrait combien elle était sûre d'elle, bien qu'elle ne fasse pas du tout le poids physiquement fasse à lui, et sans élever la voix, elle continua de le submerger de questions :

-Comment s'est déroulé votre peine ? Avez-vous bénéficié d'un traitement particulier ?

C'était une question pertinente qui permettrait peut être dans savoir plus sur les conditions d'emprisonnement des anciens super héros, et plus largement, des êtres à pouvoirs.
Elle continua :

-Est-ce que vous avez reçu des propositions pour rejoindre des organisations criminelles ?

Rien qu'en prison, des gangs et des groupes se forment, et à la sortie, il y a souvent du monde pour venir profiter de votre état de détresse.

-Votre libération est-elle soumise a des conditions particulières ? A des contraintes ?

Comment le gouvernement s'assurerait-il qu'il ne "rechute" pas ? Quels suivis étaient établis pour ce genre de cas ?

-Est-ce que vous buvez toujours ?

Elle savait que l'incident dont il s'était rendu responsable avait été causé en grande par l'alcool, même si cela n'avait été évoqué que comme circonstance aggravante lors de son procès, comme si le fait d'utiliser ses pouvoirs était semblable a celui de conduire.
Si il ne comptait plus se servir de ses pouvoirs ou jouer les héros, peut être comptait-il se remettre a boire, puisque rien ne l'en empêchait. Elle savait qu'elle appuyait sur un point sensible, là ou ça faisait mal, mais elle le faisait exprès, pour le faire réagir, pour le provoquer, pour l'empêcher de chercher une issue.
Elle ne le laissait pas respirer, ne lui laissait aucune possibilité de lui échapper ou de s'en aller. Elle tenait son interview, son scoop, et tenait a obtenir des réponses à quelques questions !

-Est-ce que vous comptez un jour reprendre vos activités de super héros ?

Loin de reculer, à moins qu'il n'avance vraiment sur elle, elle avait plutôt tendance a avancer vers lui, n'ayant pas peur de l'approcher si près qu'elle aurait pu le toucher.
Les autres encore présents, en les regardant, se seraient sans doute imaginer des choses qui n'avaient rien a voir avec ce qui se passait réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t31-lily-lauren-truth-still-matters http://anonymasked.forumactif.org/t57-lily-lauren-you-ve-got-to-let-people-know-the-truth

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Lun 28 Oct - 18:20


Réunion des Anciens Masques Anonymes.

Elle ne répondit pas quand Joe l'interrogea, lui demandant comme elle l'avait trouvé ou ce qu'elle lui voulait vraiment. Joe tentait pourtant de prendre un air sérieux, presque menaçant, mais elle ne s'était pas le moins du monde laissé impressionner. Elle avait du cran en plus d'être jolie.
Joe n'avait pourtant pas l'impression qu'elle avait des pouvoirs qui puisse la protéger. Avec les années, il avait fini par acquérir une sorte d'instinct à ce sujet.
Elle continuait de le matraquer de questions sans se laisser intimider.
Il voulait la rabrouer, la repousser, mais cela faisait si longtemps qu'une si belle fille ne l'avait pas approché de si près qu'il ne trouvait pas la force de volonté de la bousculer.

Et puis, il avait sa fierté aussi ! Lui qui avait tenu tête aux pires dangers, aux plus monstrueux criminels, il n'allait pas s'enfuir la queux entre les jambes face à une simple journaliste ! Même si elle le prenait au dépourvu, après tout, ne défendaient-ils pas les mêmes valeurs ? La vérité et la justice ?
Elle lui demanda comment s'était déroulé sa peine. Joe grinça des dents, songeant aux quelques incidents qui étaient survenus, ne pensant qu'à ça. Elle enchaina aussitôt pour préciser sa question et son idée en lui demandant si il avait bénéficié d'un traitement particulier.
-Oui. Non. J'ai bénéficié du même traitement accordé aux anciens flics ou représentants de l'ordre, pour éviter au maximum les incidents… Une compartimentalisation des quartiers. Rien que ça. Ni plus, ni moins.

Ce n'était sans doute pas a cela qu'elle pensait ou faisait allusion. Elle pensait sans doute à ses pouvoirs. Mais les autorités ne disposaient d'aucun moyen pour neutraliser ses pouvoirs. On avait ainsi entendu régulièrement les propositions les plus farfelus aux plus effrayantes pour pouvoir neutraliser les supers incarcérés. Certains avaient parlé de les plonger dans le coma, de les paralyser, de les trépanner, mais rien de tout cela n'avait jamais été fait.
Si Joe était resté en prison, c'était parce qu'il le voulait bien, et parce qu'il aurait été un fugitif en s'enfuyant, de toutes façons.
Elle lui demanda alors si il avait reçu des propositions criminelles.
Joe soupira, baissa la tête, secouant négativement, avant de répondre :
-Une ou deux, en prison.

Il jeta un oeil derrière elle. La salle s'était vidée. Il n'y avait presque plus personne. Il était en train de se retrouver vraiment seul avec elle. Il n'avait pas peur qu'on les surprenne, au contraire, il aurait voulu une excuse pour pouvoir s'esquiver.
Son regard fuyant cherchait a indiquer qu'il préférait changer de sujet. Il ne s'était pas compromis en prison, et avait gardé sa plus grande intégrité, mais il se sentait surtout de plus en plus mal a l'aise au fur et a mesure qu'elle s'approchait. Elle était trop jeune, trop belle. Elle sentait trop bon. Il avait une envie de plus en plus grandissante de l'empoigner, de la plaquer contre un mur, et de l'embrasser. Et pire encore.
Elle lui demanda si sa libération était soumise à des contraintes particulières.
-Juste assister à des réunions comme celles-ci. bougonna-t-il. Le suivi classique.

La plupart des contraintes, comme les interdictions de quitter l'état, ou les reports réguliers aux autorités, ne s'appliquaient qu'aux criminels récidivistes et surtout à tout ceux qui jouissait d'une libération anticipée sur parole. Joe n'avait pas voulu d'une libération sur parole. Il avait insisté pour purger sa peine entière, alors même qu'il avait sauvé la mise aux gardiens plusieurs fois durant son séjour.

Elle lui demanda alors si il buvait encore.

-Vous ne voulez pas me demander ça devant un verre ? plaisanta-t-il, tentant maladroitement de lui faire du rentre dedans. Dans le pire des cas, ça la ferait fuir, et il aurait au moins la paix. Mais comme si elle avait eu la réponse qu'elle attendait, sous-entendant donc qu'il s'était remis à boire, elle enchaina sur une autre question, lui demandant si il comptait reprendre ses activités de super héros.
Il secoua négativement la tête en reculant.
-Non. Non. Jamais.
Elle l'avait quasiment adossé au mur.
Joe se repris alors et s'avança vers elle, piqué au vif.
-Et je n'ai pas bu une goutte d'alcool depuis mon emprisonnement. Mais ça ne change rien. Ce n'est pas pour pouvoir remettre un jour mon masque que je ne bois pas. Je sais que ça n'arrivera pas. C'est fini pour moi. Alors, si j'en avais envie, je pourrais boire autant qu'il me plaira !

Il ne pu s'empêcher de la froler, de la prendre un peu par les bras pour l'obliger a se reculer un peu, a le laisser se dégager. Il regardait ses lèvres qu'il brulait d'embrasser. Le contact d'une femme lui manquait un millier de fois plus que la bouteille.
Mais c'était une journaliste, sans doute à la recherche d'un scoop, d'un moyen de le piéger, et le fait de lui parler de sa carrière et de l'alcool, comme si il y avait un rapport de l'un a l'autre, le poussèrent a s'emporter :

-Je sais ce que vous vous dites ! Que c'est ma faute ! Que j'aurais du être parfait, et ne jamais boire, même lorsque ma femme m'avait plaqué ! Ou alors que si j'étais bourré, j'aurais pas du chercher a intervenir et laisser cette pourriture assassiner des gens sans rien faire, sans bouger, juste parce que j'étais cuité ! Mais comment j'aurais pu prévoir ce qui allait arriver ? Et où ils étaient les autres héros ? Tous les autres justiciers ? Je demandait pas mieux qu'a les laisser faire ! Mais il n'y avait personne ! Personne d'autre que moi ! J'aurais du les laisser crever, c'est ça ? Le laisser faire ? Non ! J'aurais jamais du boire ! J'aurais pas du laisser ma femme me quitter ! J'aurais du être parfait !

Il se dégageait, faisant d'impressionnant moulinets avec les bras, parlant avec les mains, s'avançant vers le milieu de la salle, s'éloignant de la belle blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

avatar

Date d'inscription : 27/09/2013
Messages : 417
Age : 20 ans
Métier : Journaliste
Situation : Célibataire
Orientation : hétéro
Espèce : humaine
Nombre de posts RP : 74

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Mar 29 Oct - 18:04

Réunion des Anciens Masques Anonymes
Feat. Joe Layton
Joe tentait vainement de l'impressionner. Elle n'était pas du genre a se laisser intimider. De plus,
c'était un lieu publique, et, même si il avait fait de la prison, il n'était ni un criminel, ni un super vilain. C'était un accident qui l'avait emmené en prison. Elle était confiante de ne pas craindre grand chose avec lui.

Plus que des réponses à une interview, pour lui signifier bien en face qu'elle allait faire un article sur lui et lui laisser l'opportunité d'un droit de réponse, elle tentait de le jauger en tant que personne.
On ne peux pas juger les gens d'après ce qu'en raconte les autres, les réputations ou les articles qu'on écris sur eux. Il faut les rencontrer, face a face. Car derrière chaque histoire, il y a des vraies personnes, et que ces personnes donnent un point de vue, un regard, un sens aux choses qui se produisent autour d'eux qu'il est impératif de prendre en compte. Cela faisait parti du contexte et mettait toujours en perspective les choses. Cela n'était pas a négliger.
Elle devait savoir quel genre d'homme il était avant d'écrire à son sujet.

Il répondit à certaines de ses questions, cherchant à en éluder certaines. Il tenta même de lui faire du rentre dedans maladroitement quand elle lui demanda si il touchait toujours à la bouteille. Elle n'était pas dupe, cela ne devait être rien d'autre qu'une manoeuvre pour la faire fuir. Il était presque assez vieux pour être son père !
Il ne semblait vraiment pas vouloir reprendre son masque et jouer à nouveau les super héros. Cela décevait un peu Lily. Cela aurait pu constituer un autre scoop, le retour d'un héros déchu.
Il s'emporta sur le sujet de l'alcool, la repoussant et s'éloignant d'elle vers le milieu de la pièce. Malgré les cinq années qui s'étaient écoulés, il semblait toujours a vif sur le sujet de l'accident, et sur les choses qu'on lui avait reproché. Il s'emportait comme un forcené, hurlant qu'il avait bien le droit de se saouler après que sa femme l'ai quitté, et que si il n'était pas intervenu, il y aurait sans doute eu plus de morts de toutes façons.

Elle s'était tourné vers lui, mais restait contre le mur, ne cherchant pas a l'approcher tant qu'il faisait des moulinets avec les bras comme ça.

-Est-ce que j'ai prétendu le contraire ? demanda-t-elle pour tenter de le calmer et bien lui faire comprendre qu'elle n'avait formulé aucun reproche encore au sujet de l'accident. Le passé était le passé.
Elle se ravança doucement vers lui.
Elle avait réussi à le désarçonner, a lui faire perdre son sang-froid. En quelques sortes, elle avait gagné. C'était souvent comme ça qu'elle faisait dire aux gens ce qu'ils auraient préférés ne pas dire. Cela sonnait toujours comme une victoire pour elle.
Elle avait largement de quoi faire son article. Rien ne servait de s'attarder. Elle se permis juste une sorte de leçon :
-Mais maintenant vous savez ce qui peux se passer si vous buvez et que vous utilisez vos pouvoirs sans pouvoir totalement vous contrôler. Avec ce qui s'est passé, le public a le droit de savoir que vous êtes sorti.

Elle lui disait clairement qu'elle allait écrire un article sur lui, pour qu'il puisse s'y préparer. On ne pourrait pas dire qu'elle lui avait menti ou l'avait manipulé. D'entrée de jeu, elle lui avait dit qui elle était et ce qu'elle était.
Elle tendit la main vers lui, le touchant, comme pour le calmer.

-Les gens n'oublient jamais les erreurs du passé. Mais ils se souviendront aussi du bien que vous avez fait autrefois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t31-lily-lauren-truth-still-matters http://anonymasked.forumactif.org/t57-lily-lauren-you-ve-got-to-let-people-know-the-truth

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Jeu 31 Oct - 15:00


Réunion des Anciens Masques Anonymes.

Joe s'était emporté.
Il devait sans doute radoter a force, mais c'était toujours les mêmes choses qu'on lui reprochait, et souvent par derrière. C'est parce qu'il se supportait pas cela qu'il n'avait pas fait l'acquisition d'un ordinateur depuis sa sortie de prison et ne comptait pas le faire. Nul doute qu'il se faisait lyncher sur internet et qu'il y trouverait des centaines d'articles et de sites haineux à son encontre. On lui en avait même parlé en prison. Il acceptait ses fautes et sa responsabilité, se blamait lui même, mais parfois, cette pression était de trop. Il n'en pouvait plus.
Il aurait tant voulu boire une verre pour pouvoir décompresser un peu, ne plus se prendre la tête, ne plus y penser. Cela le hantait, mais il aurait voulu qu'on comprenne que ce n'était qu'un accident, rien d'autre qu'un accident, et que même ce jour-là, il avait sans doute sauvé plus de vie qu'il n'en avait pris malgré lui.
Lily s'avança vers lui, tentant de le calmer, lui disant qu'elle n'avait jamais prétendu le contraire, avant de lui faire la leçon, disant qu'il savait maintenant ce qui pouvait se passer, sous-entendant qu'il ne devrait plus jamais boire, au cas où… Avant de lui dire que le public avait le droit de savoir qu'il était sorti.

Joe baissa la tête, comme accablé, se calmant. Il ne pouvait hélas qu'acquiescer.
-Oui. Oui, c'est vrai… maugréa-t-il.
Il n'avait aucun argument pour la convaincre du contraire. Sans doute que des familles, des amis de ses victimes viendraient s'en prendre à lui en apprenant cela, mais il l'avait mérité, non ? La solution pour lui serait de partir, de fuir Colossus City pour un endroit loin, plus calme, sans super héros ni super vilains, à l'écart. Un coin où il ne risquerait pas de croiser les proches de ses victimes.
Mais cette fuite serait comme une autre prison, et Joe n'était pas un lâche. Une fierté absurde le poussait a rester.
Il argumenta pourtant encore :
-Vous savez combien de morts collatérales les bombardements font , à chaque fois ? Ou quand la police prends d'assaut une prise d'otage, vous savez combien d'otages sont pris dans les feux croisés ? On a jamais prétendu être infaillibles ou parfaits… Seulement faire de notre mieux pour aider. Moi, je ne suis qu'un homme.

Il se rapprocha d'elle. Elle avait l'air d'une brave fille, intelligente, et sans la moindre cruauté revancharde sadique ou malsaine que certains de ses collègues affichaient. Elle le toucha de sa main, comme pour le calmer, le réconforter, et lui dit que si les gens n'oublieraient jamais cet accident, ils se souviendraient aussi du bien qu'il avait fait.
Joe releva la tête, s'approcha d'elle. Quel âge pouvait-elle avoir quand l'accident s'était produit et qu'il avait été emprisonnée ? 15-16 ans ? Pas davantage. Et quand il avait connu ses heures de gloires, bien des années avant ça ? Elle devait être toute petite, un bébé. Et pourtant, elle l'avait reconnu, lui qui n'avait sans doute pas connu les honneurs de la presse depuis des années. Et elle savait qu'il avait fait du bien aussi.
Il posa sa main sur la sienne, se rapprochant davantage, la regardant dans les yeux. Peut être qu'il restait de l'espoir, peut être que les gens n'avaient pas oublié le bien qu'il avait fait aussi.

Il s'approchait, comme pour venir l'embrasser, quand l'organisateur de la réunion les interrompis.

-Ça va, vous deux ? On va fermer.
Il les regardait en leur faisant un sourire. Dans sa branche, on apprenait a mettre les gens dehors avec douceur mais fermeté. De nombreuses personnes désespérés participant a ce genre de réunions n'avaient nul part ou aller, personne avec qui parler, et se seraient incrustés des heures si on ne leur indiquait pas la sortie avec assurance.

Un autre type de la réunion était resté. Un de ceux a la mine patibulaire, n'ayant plus grand chose d'humain, qui lorgnait sur Lily depuis qu'elle était arrivé. Il attendait visiblement après elle. Pour la suivre, lui parler, ou pire encore. Attendant qu'elle ai fini de parler avec Joe pour pouvoir l'aborder.
Elle n'était pas en sécurité. Joe ne pouvait pas la laisser avec ce type après elle. Même si il ne voulait plus jouer les héros, il n'était pas quand même devenu complètement irresponsable. Il devrait au moins la raccompagner jusqu'à sa voiture, jusqu'à ce qu'elle soit partie. Pour éviter les incidents. Pour le bien de tous.

Il lui dit alors, jetant un regard à l'autre type, comme pour le designer à Lily :
-Je vais vous raccompagner jusqu'à votre voiture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

avatar

Date d'inscription : 27/09/2013
Messages : 417
Age : 20 ans
Métier : Journaliste
Situation : Célibataire
Orientation : hétéro
Espèce : humaine
Nombre de posts RP : 74

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Lun 4 Nov - 7:37

Réunion des Anciens Masques Anonymes
Feat. Joe Layton
Lily chercha un peu a le calmer, a le rassurer, a lui expliquer qu'elle n'était pas son ennemie. N'était-elle pas venu lui dire en face qu'elle était journaliste et comptait écrire sur lui plutôt que de le faire à son insu ? Elle avait posé la main sur lui et avait essayé de lui expliquer et il n'avait pu qu'acquiescer en hochant la tête.
Il tenta d'argumenter évoquant les dommages collatéraux faits par les bombardements, lui demandant si elle savait combien de victimes cela faisait
-Oui. Je le sais. répondit-elle aussitôt. Je suis journaliste. Je sais tout ça, et je le reporte aussi.
Il aurait voulu qu'elle admette que les super héros faisaient souvent pour la plupart d'entre eux moins de victimes collatérales que bien d'autres forces d'interventions conventionnelles, y compris la police. Lily savait tout ça, mais le fait de faire moins de victimes n'excuserait jamais le fait d'en faire, et il n'était pas question de le taire.

Il se rapprocha d'elle, un peu plus près, un peu trop près, posant sa main sur la sienne. Lily ne reculait pas mais commençait a se demandait ce qu'il lui voulait. Elle n'avait personne en ce moment, ok, et il n'était pas si mal, mais il était quand même un peu vieux pour elle, et puis, il avait un peu l'air d'une épave. Elle hésitait, ne sachant pas trop si elle voulait le repousser, ni comment le faire. Il s'approchait comme pour venir l'embrasser. Elle ne bougeait pas, ne reculais pas, n'étant pas certaine de ses intentions.
Elle commença a dire
-Je…
Quand l'organisateur de la réunion les héla, leur indiquant que la réunion étant terminée, il allait fermer la salle et qu'il leur fallait sortir.
Soulagée que quelque chose ai interrompu l'élan de Joe, elle sourit à l'organisateur, acquiesçant de la tête.
-Oui. J'y vais !
Elle commença a prendre son élan pour partir quand Joe la retint et lui fit un signe de la tête.
Il lui désigna du regard une des créatures à la mine patibulaire qui était restée en arrière, une des dernière présente, comme pour a prévenir d'une menace. Lily n'aimais pas préjuger des gens à leur simple apparence. La difformité physique de ce malheureux l'avait sans doute mis à l'écart depuis qu'elle l'avait frappée. Tout le monde n'avait pas la chance d'avoir des pouvoirs qui vous permettent de conserver l'apparence d'un Dieu Grecque. Ce n'était pas parce qu'on était laid, repoussant ou difforme qu'on était systématiquement mauvais ou méchant. Et inversement, tous ceux qui étaient beaux étaient loin d'être toujours bons.
Joe insista pour la raccompagner juqu'à sa voiture. Elle soupira doucement en réajustant son sac à main sur son épaule.
Lily refusait ce genre de préjugés, et, ainsi, elle adressa un gentil sourire au malheureux, lui faisant même un au revoir de la main avant de sortir, accompagnée de Joe. Elle n'était pas bien certaine d'être plus en sécurité avec Joe. Après tout, ne venait-elle pas de lui dire qu'elle allait écrire un article sur lui, article qui pourrait lui faire du tort ? Elle n'était pas garée très loin, juste en face, de l'autre côté de la rue.

Elle sortie dans la petite ruelle, tentant de marcher d'un pas calme, mais néanmoins alerte, sans se précipiter, pris bien attention avant de traverser, puis rejoignit sa voiture.
Elle déverouilla la portière et commença a entrer, sans inviter Joe a venir avec elle.

-Je dois y aller. lui dit-elle comme pour s'excuser et lui expliquer. J'ai un article a écrire.

Elle fouilla dans son sac, en sortie une carte de visite qu'elle lui tendit.

-Au cas où… On ne sais jamais.

Si elle donnait ses cartes de visite, c'était plus au cas où les gens auraient des informations a lui donner pour des articles qu'autre chose. Lily hésita un peu. Il prendrait surement mal l'article qu'elle allait rédiger sur lui, mais si il devait se passer quelque chose entre eux, elle préfèrerait que ce soit après qu'il ai été publié. Ainsi, les choses auraient été claires, et il l'aurait pas eu a lui en vouloir de l'avoir "trahi", ce qu'un amant aurait pu lui reprocher.
Après, si il voulait la revoir malgré ça, il n'aurait qu'a l'appeler.

-Vous étiez un type bien. Un type bien qui a été victime d'un accident, des circonstances. Et je suis sur que vous l'êtes toujours, malgré tout. Un type bien.
Elle ferma la portière.
Elle lui adressa un dernier sourire, lui fit un geste de la main, comme pour aussi le prévenir de reculer de contre la voiture, et lui dit :
-Salut !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t31-lily-lauren-truth-still-matters http://anonymasked.forumactif.org/t57-lily-lauren-you-ve-got-to-let-people-know-the-truth

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   Mar 5 Nov - 19:18


Réunion des Anciens Masques Anonymes.

Elle était belle, brave, jeune et audacieuse, mais peut être aussi trop téméraire d'après Joe. Vu son jeune âge, elle n'avait sans doute pas encore vu certaines choses, traversé certains dangers, ou expérimenté certains périls comme lui avait pu le faire au cours de son existence.
Elle ne voyait pas le danger, toujours protégée et bien à l'abri.
Il aurait voulu l'embrasser. Poser ses lèvres sur les siennes, la serrer contre lui. L'impulsion était venue en lui. Il y avait si longtemps qu'il n'avait pas touché de femme, mais ils furent interrompus. La réunion était finie, il était temps de partir.
Elle s'éloigna de lui, disant à l'organisateur qu'elle y allait. Joe remarqua le type patibulaire qui était resté et avait des vus sur elle. Elle ne sembla pas vraiment y préter attention malgré le regard que Joe lui adressa pour la prévenir.

Il l'accompagna dehors, jusqu'à sa voiture, relevant le col de son manteau sous l'effet de la fraicheur nocturne. Elle marchait devant lui d'un pas alerte et pressé, comme cherchant à le distancer, mais sans se précipiter.
Arrivée à sa voiture, elle lui dit qu'elle devait y aller, écrire un article. Un article sur lui. Pour prévenir le monde qu'il était sorti de prison. Il se retint de soupirer, la mine un peu déconfite et déçue. Elle allait le planter là.
Alors, elle sortie une carte de visite et lui donna avec un sourire, comme un espoir. Il pourrais la rappeler. Il avait peut être une chance. Elle sembla hausser les épaules comme si il ne devait pas y voir plus de choses que ça, mais Joe pris la carte et la glissa dans sa poche.
En se glissant au volant de sa voiture, elle lui assura qu'il était un type bien. Joe eu un sourire amer. Un "type bien". Ça revient un peu a dire "je préfère qu'on reste amis". Les filles n'aiment pas les types biens, elles aiment les voyous. Les types biens sont rassurants, ils n'ont pas de gestes déplacés et n'essaient pas de vous embrasser.
Elle lui sourit encore et lui fit au revoir avant de démarrer.
Joe se recula et la laissa s'en aller.

Il allait rentrer par le métro. Une belle ironie pour un vendeur de voitures, mais il avait préféré opter pour les transports en commun, au cas où il se laisserait tenter par le bar.
Le bar. Elle lui avait presque fait oublier le bar.
Il n'avait plus autant envie de boire. Ça lui était passé. Il allait pouvoir rentrer sans se sentir torturé par ce besoin lancinant. Il repensa à son parfum. Il n'avait sans doute aucune chance avec une fille comme elle. Mais qui sait ce qui pouvait arriver à Colossus City ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion des Anciens Masques Anonymes - [Joe & Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Comment régaler pour la prochaine réunion ?
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» réunion rp...
» Famille, Amitié, Sang, bataille, réunion ... [PV mon Canard ( Titigre)]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anonymasked :: What they did :: RPs Terminés-