Forum RPG et classique pour venir parler de ses super héros préférés et incarner les super héros et super vilains de votre invention dans un univers libre et original.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Des réponses ? (Pv Sylla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Des réponses ? (Pv Sylla)   Jeu 12 Mai - 18:20

Tu aurais pu empêcher ça !
Je sais.

Dans un bureau du style anglais, presque entièrement boisé, un homme était assis sur un côté de son bureau, celui faisant face à un écran plat collé au mur. Les bras croisés, des cernes sous les yeux et la mine lugubre, l'homme regardait les informations et répondait à la jeune femme derrière lui sans même ciller des yeux.

C'est ton boulot ! J'avais repéré les pics significatifs et je t'ai envoyé la localisation et tu n'as pas bougé.
Je sais.

Les informations diffusaient des nouvelles d'un immeuble qui s'était effondré hier soir, pas ou peu de morts et de blessés heureusement des héros du coin étaient venu porter secourt aux habitants avant que tout ne s'écroule. L'enquête semblait piétinée et c'était tout à fait normal, personne au sein des services de la ville ne pouvaient trouver la vérité, parce que celle-ci était d'origine magique, c'était certain sinon cette jeune femme aux cheveux noirs de jais ne serait pas venu hausser la voix dans ce bureau.

Et d'ailleurs pourquoi tu n'as pas bougé ? Encore ivre ? Sérieusement t'as un problème et…
La ferme Ambre ! Tu n'as pas à me juger, personne sur cette planète n'a à le faire. Je vais enquêter sois en sûre.
Et pourquoi t'es encore là alors ?

C'est à ce moment-là que le téléphone posé sur le bureau de l'homme sonna, il était impossible de faire meilleur timing que cela pour le coup. Edward désigna le téléphone avec son doigt pour bien signifier que c'était ça qu'il attendait et il décrocha. Il eut une conversation assez rapide, où il affirmait pouvoir trouver la cause de tout cela et raccrochant en saluant l'homme par son prénom.

Et pourquoi ce coup de fil était si important ?
C'était le maire, j'avais besoin de son accord pour prendre l'enquête à mon compte. Maintenant file.

La jeune femme tourna les talons et sortis en trombe du bureau en claquant la porte au passage faisant tomber un cadre du mur. Sans s'en préoccuper Edward alla se rasseoir derrière son bureau et il sortit une bouteille de whisky de l'un des tiroirs, avec un verre et il s'en servi une bonne dose, il était 9h30 AM et c'était déjà son deuxième ''verre''. C'est à ce moment précis que la porte s'ouvrit à nouveau, plus doucement cette fois et une voix masculine demanda à Edwad si la voiture devait être préparée, après avoir acquiescé, l'homme referma doucement la porte, laissant le fils Penndragon boire son verre seul et tranquillement.

La suite fut finalement assez rapide, Henry (son majordome) était un magicien fut un temps, aujourd'hui il aidait son patron avec divers petits services qui requéraient une certaine affinité avec la magie (chose qu'il n'avait pas). Ainsi c'est Henry qui réussi à mettre le doigt sur le responsable du sinistre, à savoir un esprit élémentaire ou esprits de la nature. C'était un gros, un très gros morceau en somme, restait à savoir s'il était toujours dans le coin ou non.

Ils leur fallu un moment à fouiller dans les décombres pour se rendre compte que… que… qu'il n'y avait rien du tout pour aider. Finalement, Edward se demanda s'il ne valait mieux pas pour lui de repartir tout de suite et demander à une connaissance de recherche un élémentaire de feu et de lave qui traînerait sur terre (la bonne blague). Puis finalement après avoir pesté un bon coup le regard de l'humain se déposa sur le haut de l'immeuble en face de celui qui était tombé, il y avait un truc là-haut, un truc qui n'y avait pas sa place.

C'est quelques étages plus tard, une fois en haut de l'autre building que l'homme compris, cette statue était clairement différente des autres et ce fut confirmé par Henry, mais ils leur étaient encore impossible de savoir vraiment ce que c'était. Edward dû faire appel à des renforts, c'était l'avantage d'être le propriétaire de la seule école de magie de Collossus City, au moins il avait pas mal de monde à faire venir pour aider. Cette statue s'avéra être un esprit élémentaire de feu et de lave, certainement le responsable de tout ce bordel, mais s'il avait enquêté, car ce genre d'esprits étaient dangereux, il en voyait un transformer en pierre devant lui, sous-entendant la présence de quelqu'un d'aussi puissant ou de plus puissant.

La donne avait changée, le responsable avait déjà payé et Edward avait décidé de l'envoyer à Avalon, ils seraient en mesure de maintenir l'état de la créature. Mais avant cela il décida de prévenir le maire et il réussit à le convaincre de le laisser prendre la statue. Il lui fallait d'autres indices également, car il devait retrouver le ou la responsable de l'état de pierre d'un être aussi puissant.

C'est à ce moment-là que celle qui lui avait gueuler dessus dans son bureau fut des plus utiles. En effet le soir venu la jeune femme chercherait dans les rêves des gens des informations sur cet accident. La jeune femme revint donner son rapport le lendemain matin, seul deux personnes avaient été dignes de visite pour récupérer des informations, une femme nommée Carolina et l'autre personne restait inconnue, trop puissante pour entrer dans son subconscient. Edward demanda tout de même à Ambre de localiser cette personne pendant qu'il prendrait lui-même des informations de Carolina, il n'avait nul besoin d'aide pour cela, uniquement son carnet de chèques.

C'est finalement en début de soirée qu'Edward décida de bouger, il avait eu une description de la part de Carolina, même si c'était un peu vague et une localisation de la part d'Ambre, qui était bien plus précise, un vieux bâtiment dans le quartier étudiant. L'homme décida de s'habiller simplement, chemise, veste et pantalon noir, chaussure de cuir et un manteau par-dessus. Mais alors qu'il était dans son hall en route vers la porte, il vit Henry devant celle-ci avec la fameuse malle contenant Excalibur son armure.


Henry ?
Monsieur je vous conseille d'y aller avec l'armure.
Allons, on ne sait encore rien de cette personne, au pire tu ne seras pas loin.
Monsieur, Miss Ambre n'a pas réussi à l'identifier, cette personne à enfermé un esprit élémentaire vieux de plusieurs milliers d'années et vous avez entendu les paroles de la jeune Carolina à son sujet ?
Oui je vois ce que tu veux dire…
De plus, je connais ce bâtiment, vous êtes un catalyseur remplit de magie, mais vous n'êtes qu'un humain sans affinité avec cette dernière, vous passerez à côté sans même vous en rendre compte. Donc je vous en prie…
Attend tu avais déjà repéré cet endroit sans me le dire ?
Cela n'avait pas d'importance à cette époque monsieur. S'il vous plaît.
D'accord, je pense que tu as raison, je voulais être discret, mais de toute façon à Collossus City…
Et puis l'armure Excalibur et connu de beaucoup de créatures magiques, si elle est malfaisante vous le saurez directement.

Edward retira donc son manteau, sa veste et sa chemise et ouvrit la malle, il sortit tout d'abord une sorte de prothèse de colonne vertébrale en métal et quand il approcha celle-ci de son dos, des petits pics en sortis pour venir s'enfoncer dans la chair et les os de l'homme qui serra les dents, cela faisait toujours aussi mal au début. Une fois cette ''prothèse'' placé le reste des morceaux de l'armure s'imbriquèrent rapidement et magiquement tout autour de son corps pour finalement le recouvrir totalement.

[Mute]
Whouaaa… fait du bien de se réveiller. On part pour quoi aujourd'hui ?
Fait comme d'habitude et lis dans mon esprit, t'aura un résumé.
Okay, c'est du lourd ça. Un être capable de stopper des esprits de la nature comme ça… ça sent la puissance divine tout ça.
On verra, en route.

Excalibur sortit finalement et s'envola en direction de sa cible. Il y arriva rapidement, mais il préféra rester un peu en vol stationnaire pour demander une analyse à Goibniu (l'esprit enfermé dans son armure). Rien de probant, l'endroit est protégé par un quelconque charme, mais sous son armure cela ne poserait pas de problème, il ne restait plus qu'à rentrer maintenant. Il n'aimait pas avancer à l'aveugle, mais il n'avait pas le choix. Il se posa donc dans une ruelle et poussa une lourde de porte en bois pour par la suite prendre un petit escalier. Il avait l'impression d'entrer dans une boite de nuit souterraine un peu underground. La porte se referma derrière lui, à cause de sa poussée ? Ou magiquement ? Il n'en savait rien et peu importe c'était tant mieux.

Le rez de chaussé était très haut de plafond et l'endroit était très beau, malgré la vieillesse de la pièce, plusieurs bains étaient encore là, vide et les bruits de pas métalliques de l'armure brisaient légèrement le silence de l'endroit, la couleur bleuté sortant des yeux et de divers endroit d'Excalibur avait tendance à éclairer un peu la pièce.


[Mute]
J'ai l'impression d'être dans un temple, pas toi ? Lance une nouvelle analyse s'il te plaît
Ca marche mec.

Il y a quelqu'un ? J'aimerais juste parler d'un immeuble qui c'est effondré il y a deux jours.

Autant essayer de savoir tout de suite, l'analyse allait mettre un peu de temps de toute manière.


[Hj : Les "mutes" c'est pour préciser qu'il s'agit d'un dialogue entre Edward et l'esprit dans son armure, dialogue que tu ne peut entendre normalement. Si quelque chose ne convient pas n'hésite pas Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Ven 13 Mai - 9:08


Sylla était encore sous le choc des événements survenus quelques jours plus tôt.
Elle n'en avait parlé a personne, mais ses proches, comme Famelicus, avaient bien perçus sa détresse et l'avait respecté, tout en cherchant a lui apporter tout le soutien possible.
La belle Déesse se murait dans un silence mélancolique, dans de douloureuses pensées, se tenant à l'écart de tous. Elle avait multiplié les bains, comme pour se laver d'une souillure qui jamais ne partirait. Plusieurs fois, Famelicus l'avait serré dans ses bras sans un mot, ni sans une question, et par deux fois, elle s'y était endormie.

Quelques jours plus tôt, sur un toit en ville, Sylla avait croisé la route d'un de ses anciens amants, et le choc de la revoir lui avait fait perdre la raison. L'ancienne esclave avait toujours été affligée de cette malédiction, d'apporter le malheur, la souffrance, le désastre et la mort autour d'elle. Toujours des hommes tombaient follement amoureux d'elle, et toujours, inévitablement, une catastrophe s'ensuivait, et la mort avec elle.
Cordis, devenu dément, avait voulu faire la démonstration de ses pouvoirs, comme pour prouver qu'il était digne d'une Déesse, en réalisant ce qu'elle était. Il avait cherché a détruire un bâtiment, peut être même un quartier, pour montrer qu'il pouvait être aussi cruel et puissant qu'un Dieu. Sylla, protectrice bienveillante de l'humanité, n'avait pas eu d'autre choix que de le changer en pierre, de le figer pour l'éternité.
Il avait fait ça pour elle. A cause d'elle.
Elle avait été cause de souffrance et de morts, et elle avait elle-même du lever et abattre la main sur un homme de son passé.
Il fallait un peu de temps à la si douce jeune femme pour digérer ces faits.

Le Temple Secret, au rez de chaussé parfaitement restauré, était devenu son refuge. Elle se baignait souvent dans les bassins, quelques fois visité par des amis.
La plupart des nuits, elle dormait dans les sous-pentes du toit où elle rangeait ses affaires dans un coffre de bois, dans un dénuement anachronique.
Elle ne descendait encore que très rarement dans les souterrains du bâtiment qui demeuraient pour la plus grande part inexplorés. Quand elle avait dégagé et découvert un escalier dans une des cellules du rez-de-chaussée, elle était descendue et avait découvert une immense salle directement sous les bassins, avec un autel, et des cellules fermées de barreaux. Là, parmi des ossements humains, elle avait rencontré un immense minotaure, enfermé là depuis des décennies voir des siècles.
La douce et belle Déesse avait réussie a apprivoiser la malheureuse créature, mi-homme mi-bête, considéré comme un démon et martyrisé depuis toujours. Elle lui avait apporté tendresse, soutien et affection, et lui avait offert sa liberté. N'ayant nulle part où aller et ne connaissant rien au monde extérieur, le monstre de 2m20 avait choisi de rester dans le temple, se prenant d'une affection envers Sylla semblable à celle qu'un chien pourrait avoir pour sa maitresse.
Elle lui brossait les poils régulièrement, l'invitait sans cesse a se laver, a rester au rez-de-chaussé au lieu de se cacher en bas… Elle faisait parfois aussi l'amour avec lui… Et elle lui apprenait patiemment l'anglais.
Ce dernier exercice était le plus laborieux.
Famelicus n'était tout simplement pas habitué a parler du tout, et le peu qu'il connaissait était dans une langue morte depuis des siècles, langue que Sylla maitrisait parfaitement. Et comme elle n'avait personne d'autre a qui parler dans cette langue, langue qui lui était bien plus naturelle que l'anglais qu'elle venait elle-même a peine d'apprendre, c'était infiniment plus simple et agréable pour eux deux de parler dans cette langue que personne ne comprenais.
Mais elle insistait pour qu'il apprenne, lui disant que le monde avait changé, et qu'il pourrait être accepté aujourd'hui.
Il y avait d'autres salles encore en dessous, salles dont Sylla ne savait rien, notamment une bibliothèque que Famelicus gardait en secret.

Tout comme elle prenait soin de lui, Famelicus prenait soin d'elle, et lui servait de garde du corps et de protecteur dans le temple, se cachant dans l'ombre grâce à sa fourrure noire la plupart du temps.
Contrairement à elle, il se méfiait de ceux qui entraient dans le temple, craignant toujours pour elle. Pour lui, Sylla était l'exception à la règle. Tous les humains qu'il avait rencontré avant elle s'étaient avérés traitres, cruels et détestables. Il craignait toujours que l'un d'eux n'abuse d'elle.

Quand Edward débarqua dans le Temple Secret, Sylla dormait dans une des cellules du rez-de-chaussée, épuisée par les tourments de son âme, par le souvenir des événements tragiques survenus trois soirs plus tôt.
Et si cette arrivée ne réveilla pas la jeune femme, elle ne manqua pas d'être remarqué par Famelicus.
L'homme portait une armure de combat, émettant une lumière surnaturelle dans le Temple. Il ressemblait à un chevalier venu exterminer les monstres et les païens. Ayant connu l'époque des croisades et les cérémonies secrètes qui s'y déroulaient, ayant même été nourris des malheureuses victimes de ces fanatiques, il allait sans dire que Famelicus faisait plus que de se méfier de l'homme en armure.

La massive silhouette de 2 mètres 20 du minotaure au pelage noir se dégagea de l'obscurité pour se placer face au chevalier.
Il avait l'air furieux et mauvais.
Et il ne comprenais pas bien l'anglais.
Quand Edward parla d'immeuble effondré, le minotaure qui ignorait tout de ce qui s'était passé cru comprendre que l'homme posait un ultimatum et annonçait son intention de détruire l'immeuble dans deux jours.
Inutile de dire que l'idée ne l'enchantait guère.
Le monstre fulmina et sembla bander ses muscles, prêt a charger tel un taureau.

-Je laisserais pas vous détruire ici cet immeuble ! grogna-t-il dans un anglais très approximatif. Ici pas d'armes, pas d'armure, pas de guerre. Vous partir ! Sortir ! Ou enlevez ça !

Son attitude était celle d'un chien face à un intrus en uniforme, grognant et aboyant, prêt a bondir pour protéger sa maitresse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Ven 13 Mai - 13:53

En faisant quelques pas dans cet endroit Edward essayait de comprendre par lui-même où il était exactement, il mit un genou à terre et trempa sa main dans l'un des bains. Ils étaient remplit d'eau propre, quelqu'un les nettoyait et les remplissait visiblement. Sous son armure il ne sentait pas cette drôle d'impression que ce lieu prodiguait, par contre Goibniu lui le ressentait étant dans l'armure et pas dessous. Excalibur se redressa doucement, il se disait que si cet endroit pouvait foutre les jetons, il y avait peu de chance pour rencontrer quelqu'un de particulièrement mauvais ici. C'est d'ailleurs ce à quoi il s'attendait, selon lui la personne qui avait enfermé cette créature l'avait fait pour de bonne raison, mais il voulait surtout savoir comment et pourquoi.

[Mute]
Heu… mec ?
Parle Goi'.
Alors, déjà, sache que cet endroit est un lieu important d'un point de vue mystique, du genre temple ou un truc comme ça. Ensuite, j'ai analysé l'endroit et il y a des sous-sol, l'un des deux êtres que j'ai repérés s'y trouve.
Et le deuxième ?
A dix mètres derrière toi, en approche et c'est gros.

Edward fit tout de suite volte-face, pour voir une silhouette massive avancer vers lui, la noirceur de son pelage l'empêcha de comprendre de quoi il s'agissait, mais les cornes et bientôt d'autres détails vinrent faire tilter son esprit : un Minotaure. Edward ferma les poings et il était près à se battre, ces créatures étaient pour la plupart sauvage et dangereuse, après plusieurs vies à souffrir, il devenait difficile de faire autre chose. Mais contre toute attente la créature parla et visiblement elle ne comprenait pas bien ce qu'Edward voulait dire. Mince si la langue est une barrière cela va être compliqué.

Tout de suite après la demande de la créature Goibniu et Edward eurent une discussion privée. La demande de la créature était selon, Ed', tout à fait justifier, ce n'était pas lui qui avait enfermé cet esprit, mais il devait protéger cette personne, cette femme tellement incroyable selon Carolina. Il ne voulait pas se battre contre lui, il pouvait vaincre cette créature sans trop de problèmes, mais il ne voulait pas le faire. Il était un protecteur pour les humains, pas un tueur pour les créatures (même si en général cela se passait ainsi, tuer des créatures pour protéger des humains). Edward et Goi' étaient d'accord sur un point, il ne pouvait retirer totalement l'armure, enlever la prothèse vertébrale de contrôle seul le mettrait dans un trop mauvais état. Par contre il pouvait sortir de la dite armure et la laissée là pour le moment tout en gardant la prothèse. C'est ce qu'il fit donc, il leva les mains en signe de paix et d'accord et l'arrière de l'armure se morcela, les morceaux restants en suspension dans l'espace et un petit arc d'énergie bleuté qui les reliait tous entre eux et Edward fit donc un pas en arrière pour sortir de l'armure. Excalibur se referma peu de temps après que son maître en soit sortis et elle ne bougea pas, elle ne le fera pas sans son ordre. L'homme était à présent simplement habillé d'un jean et de chaussures de cuirs noires, son torse était nu la seule chose l'agrémentant était la vilaine cicatrice entre ces deux pectoraux et la prothèse toujours fixée à sa colonne vertébrale. Il s'avança vers la créature, les bras toujours à mi-hauteur.

In Pace. Juste avoir quelques questions pour femme qui vit ici. Armure restée là.

Il avait un t-shirt fin, plié dans l'une de ses poches de pantalons, mais il n'osait pas encore le prendre, il ne voulait pas que le minotaure pense quelque chose de faux et qu'il l'aplatisse violemment. Il voulait prouver qu'il n'était plus dangereux, d'un côté il le restait à cause de la partie de l'armure toujours en lui et qui lui permettait de la contrôler, mais il ne pouvait pas enlever la prothèse de contrôle sans magie. Il pouvait le faire, mais entre la douleur, la perte de sang et l'état de choc qui suivrait, rien de mortel, mais il ne serait pas vraiment présentable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Ven 13 Mai - 16:36


Pour sauvages qu'ils soient pour la plupart, les Minotaures n'en ignorent pas pour autant le maniement des armes où l'envie de se vêtir. Et si le minotaure noire qui gardait le Temple portait bel et bien une sorte de pagne cachant ses attributs viriles, il n'avait ni à la mai, ni à la ceinture la moindre arme, et cela était quelque chose d'inhabituel.
De fait, pour pu que l'on sache y prêter attention et en reconnaitre les signes, on pouvait s'apercevoir que la posture du monstre n'était que défensive, il semblait chercher a protéger ces lieux.
Il faut bien reconnaitre que de voir débarquer sans frapper un homme en armure a de quoi rendre nerveux, même si l'on n'est pas un monstre mi-homme mi-bête.

Contre tout attente, Edward s'exécuta, enlevant son armure.
Le processus étrange fit très légèrement tressauter le prudent Minotaure qui n'avait jamais rien vu de semblable, mais sans le rendre vraiment plus nerveux. Cette manière d'ôter son armure ne pouvait pas être mal comprise comme un geste d'agression heureusement.
L'armure resta debout et l'homme a présent démasqué et torse nu s'avança, les bras levés en geste de paix vers Famelicus et lui dit avoir des questions pour sa maitresse. Il utilisa un mot de latin que le Minotaure reconnu visiblement.

-Pace ! Pace… répéta Famelicus visiblement content d'entendre un mot plus familier que l'anglais avec lequel il éprouvait des difficultés.
-Là. Se déshabiller. dit-il en pointant du doigt des vestiaires de bois tout neufs installés prêt de l'entrée. Serviettes. expliqua-t-il pour lui dire qu'il trouverais des serviettes dans les casiers.
Puis, d'un geste ample du bras, il désigna les bassins.
-Puis… Purifier… Laver… Avant de rencontrer…

-Qu'est-ce qui se passe ? Il y a quelqu'un ? demanda dans un latin ancien plus parlé depuis deux mille ans une charmante voix un peu pâteuse et endormie.

De l'une des cellules derrière le Minotaure sorti doucement une époustouflante beauté rousse encore un peu dans les vapes. Le sommeil léger, elle avait été réveillée par la discussion entre Famelicus et Edward.
Elle ne portait rien d'autre qu'une chemise un peu trop grande pour elle, laissée là par un des ouvriers qui l'avait aidé a rénover les lieux et qui lui avait offert après qu'ils aient fait l'amour. La chemise n'était boutonnée qu'en bas, ne cachant même pas le fait qu'elle ne portait pas le moindre sous-vêtements.
Elle s'avança d'un pas tranquille et paisible, se beauté si fraiche et pure qu'elle semblait presque irradier de la lumière.
Elle paraissait minuscule à côté du gigantesque Minotaure, si fragile et menue.

Au bout de quelques pas, elle remarqua Edward, lui adressant un léger sourire, un petit geste de la main et de la tête, en lui disant poliment et gentiment en anglais :
-Salut.
Elle n'eut pas le moindre geste pour tenter de se couvrir, comme si sa tenue pourtant indécente était parfaitement normale et naturelle.

Puis elle remarqua l'armure, et ses yeux étonnés s'ouvrir plus grands.
-Oh ! s'exclama-t-elle candidement. C'est quoi ? Une statue ? Un cadeau ?
Elle avait, semble-t-il, le comportement innocent d'une enfant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Ven 13 Mai - 18:20

Ce minotaure était… amical, étrangement il ne portait pas d'arme, savait parler et réfléchir, du moins par soi-même. Pour Edward ils ont toujours été des bêtes féroces sans contrôle ou venant d'une tierce personne. Il en avait déjà affronté, pas de grandes menaces seuls et affrontés avec l'armure. Mortel sans l'armure. Seulement il n'avait pas envie de faire de grabuge ici et fort heureusement il n'avait pas assez bu pour ignorer les conséquences, il était venu pour rencontrer quelqu'un de bien plus puissant que cet être et la présence du minotaure accentuait sa curiosité, alors autant en finir vite et jouer dans les règles.

Visiblement sa bouteille à la mer avait trouvé preneur, le mot de latin lui avait donc bien indiqué qu'il était intelligent depuis un bon moment maintenant. En tout cas il y avait de grandes chances. C'était d'une certaine manière fascinant, même s'il restait animal, il était calme et pas violent, du moins pas encore, Edward les avaient toujours considéré comme nuisible (comme les loups-garous, jusqu'à ce qu'il en rencontre un qui se contrôlait), mais peut-être pas tous. La créature lui montra des vestiaires visiblement et lui demanda de se laver et de se purifier avant qu'une voix douce, mais endormie se fasse entendre, puis voir.

Et là ce fut le choc, une jeune rousse apparut, une beauté pure, sacré même, la pièce semblait à présent totalement illuminé pour Edward, le visage de ce dernier s'adoucit en un clin d'œil devant la véritable déesse (et c'est peu dire) qui venait de le gratifier de sa présence. Il fit cependant un pas en arrière, son visage recouvra un peu de son sérieux et ses mains c'étaient baissées pour ensuite se fermer. Il avait appris avec le temps à se méfier de ses propres désirs et sentiments, surtout quand il sent qu'ils n'ont pas lieu d'être, cette femme était juste bien trop belle, par le passé il avait compris que les plus belles choses sont, soit éphémères, soit bien plus grandes que lui et il avait à faire avec la seconde catégorie. Heureusement il avait relativisé assez tôt pour pouvoir lui répondre.


Bonjour.

Assez relativisé pour répondre, mais apparemment encore trop sous le charme pour réussir à péter plus d'un mot. En même temps cela faisait un moment maintenant que les plaisirs de la chair et du désir n'étaient plus la priorité d'Edwad, mais plus du tout. Heureusement le minotaure à côté aidait un peu à casser le charme et la jeune femme posa une question qui lui permit de penser à autre chose qu'à sa beauté. Le pire est que pour le moment les yeux de l'homme n'étaient restés que sur le visage de la belle rousse.

Ni l'un, ni l'autre jeune fille. Il s'agit d'Excalibur, l'arme crée par les Dieux Celtes et confier à ma famille. Les yeux de l'historien dévièrent alors vers le minotaure qu'il imaginait bien plus vieux que la petite rousse. Cela date des temps anciens, protecteur. Ses yeux bruns passèrent alors de nouveau sur la jeune fille. Les temps ou le peuple breton et leur dieux se défendaient face aux romains et les leurs.

Les dieux s'en souviennent eux. L'expansion de l'empire romain et par conséquent de leur panthéon, les dieux Celtes avait perdue la Gaule, mais la Bretagne a résisté jusqu'à la chute de l'empire. Et finalement elle chuta peu de temps après alors au final… Tout ceci lui rappela pourquoi il était lui-même venu, il avait une affaire sur le feu et s'il pouvait régler tout cela au plus vite cela serait au mieux.

Je m'appelle Edward. Je suis venu ici pour enquêter sur un incident qui s'est passé il y a deux jours et qui a causé la destruction d'un immeuble. Une jeune femme était sur les lieux ce soir-là. Elle m'a parlé d'une beauté somptueuse pouvant réaliser qui s'y trouvait. J'imagine sans peine qu'elle parlait de vous ? Vous y étiez ?

Les yeux du brun étaient rivés dans ceux de la rousse, son visage était sérieux, ni dur, réellement doux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Ven 13 Mai - 18:54


Comme Sylla se montrait curieuse comme une enfant envers l'armure d'Edward, ce dernier lui expliqua qu'il ne s'agissait pas d'une statue ni d'un cadeau, mais d'une arme créée par les Dieux celtes pour affronter les romains. Il alla même jusqu'à préciser qu'elle datait des temps anciens.
A son explication, le sourire de Sylla disparu, et elle-même se figea, cessant d'avancer au point d'avoir même un geste de recul.
L'homme venait de dire qu'il était venu ici avec une arme des Dieux ennemis de Rome. Sylla ne pouvait interpréter cela que comme une menace directe a peine voilée. Elle fit un pas de côté en direction de Famelicus. Elle ne souriait plus du tout, levant la main pour reboutonner la chemise comme si elle avait pu lui offrir une quelconque protection.

L'homme déclara alors s'appeler Edward et être venu pour enquêter sur un incident ayant causé la destruction d'un immeuble deux jours plus tôt, et il l'accusa de s'être trouvé là, insistant pour qu'elle avoue y avoir été.
Le regard de Sylla passa de lui à son armure à lui encore.
-Non. mentit-elle. Je ne sais pas de quoi vous parlez.

Famelicus, percevant la détresse de Sylla lui demanda ce qui la troublait.
-Qu'est-ce qui se passe ? Qu'est-ce qu'il a dit ? demanda-t-il à voix basse à Sylla dans un étrange dialecte de l'antique Crète.
Tournant la tête vers lui, apeurée, la belle jeune femme lui répondit dans le même dialecte avec un ton légèrement paniqué :
-Il a dit que son arme est celle des Dieux ennemis de Rome !

La jeune femme se définissait d'abord et avant tout comme Romaine, et quand elle avait appris la chute de l'Empire, elle avait encaissé la nouvelle plus douloureusement que la mort d'aucun proche.
Edward se présentait très clairement comme son ennemi.

Famelicus s'adressa alors à Edward dans son anglais hésitant :
-Partez ! Prenez votre armure et partez ! grogna-t-il.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Ven 13 Mai - 19:24

La jeune fille avait perdu son sourire et une partie de sa beauté avec, Edward n'imaginait même pas avoir des problèmes à cette époque avec cette vieille histoire. Il avait déjà rencontré des Olympiens et certes le passif est lourd, mais après la chute des deux panthéons l'heure était à la retraite et plus à la querelle. Ainsi Edward ne pouvait imaginer qu'une personne pourrait encore avoir peur de ce que cette armure peut représenter de ce point de vue. Mais lui-même était à des années lumières de comprendre qui était la jeune rousse et d'où venait son malaise.

Elle lui assura qu'elle n'était pas là où il lui avait demandé, mais il n'en croyait rien, Ambre était humaine et faisait des erreurs, pas son lien avec le mystique. Edward n'avait pas le temps pour ces idioties, il voulait clore ce sujet tout de suite, mais la jeune femme semblait accaparer par son armure et ce qu'il en avait dit. Heureusement qu'elle ne connaissait pas son sentiment pour les dieux, elle aurait certainement encore plus peur de lui.

Edward voulait revenir à la discussion, mais le minotaure parla à voix basse à la jeune fille et après la réponse de la jeune fille, la situation empira puisque maintenant c'était le minotaure qui lui ordonnait de partir. Edward était tout simplement sidéré, pour une raison qu'il ignorait totalement il fallait qu'il s'en aille. Il se doutait que le problème venait de l'armure, mais pourquoi, comment, ça c'était le vrai mystère. Edward aurait bien voulu s'expliquer, mais comment ? Il ne savait même pas ce qu'on lui reprochait. A ce stade il n'y avait pas trente-six solutions. Appeler Goibniu à l'aide, mais cela allait paniquer les deux fous encore plus, insister (avec une possibilité pour mourir) et partir, enfermer cette statue sans savoir qui c'est et s'il y aura des conséquences à cet enfermement.


Y'a pas moyen protecteur. Je peux la sortir du temple si vous voulez, mais les familles qui ont perdu des proches dans cette tragédie ont mérité de savoir pourquoi. Je sais comment, mais je ne sais pas pourquoi.

Il espérait pouvoir insister sans prendre un coup de corne perdu. Après tout il venait juste discuter avec la jeune fille, il connaissait le coupable de l'accident et il avait déjà payé semble t'il, sauf qu'il y a des gens qui veulent savoir comment et pourquoi et pour le moment Edward avait une seule réponse à leur apporter. Ce dernier se massa les yeux et continua.

Écoutez je suis venu en paix, je me suis annoncé, présenté, j'ai quitté mon armure sacrée et en retour j'ai le droit à un mensonge et une peur irraisonnée je peux avoir des réponses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Ven 13 Mai - 21:46


Sylla n'était pas humaine, et cette nuance d'importance la rendait souvent totalement incompréhensibles par le commun des mortels. Sylla n'était pas cruelle, comme trop d'autres divinités. Elle avait beaucoup d'empathie et une affection sincère pour les mortels, ce qui l'avait toujours mise à l'écart des autres Dieux et esprits. Sylla n'aimait pas jouer au jeu du chat et de la souris, ni a tourmenter ou torturer qui que ce soit.
Mais Sylla avait également pleinement conscience de ce qu'elle était, même si elle cherchait a le nier et voulait se prétendre humaine de toutes ses forces, mais elle savait qu'elle ne l'était pas.
Le point d'importance ici est que malgré ce que les apparences auraient pu laisser croire, elle n'avait pas peur d'Edward ou de son armure. Pas plus qu'un adulte solide ne pourrait avoir peur d'un gosse de cinq ans entré chez lui et annonçant vouloir tout casser.
Elle avait "peur" de la casse, du désordre, du conflit, de blesser ou de tuer cet "enfant", mais pas une seconde elle ne craignait pour sa propre vie ou sa sécurité.
Elle ne voulait tout simplement pas d'ennuis, pas de conflit, pas de ce genre de soucis.

Quand Famelicus ordonna à l'homme de partir, celui-ci protesta, arguant face à la bête qu'il pouvait la sortir du Temple, et parlant de familles, de tragédie, de pourquoi et de comment. Là, c'était Famelicus qui ne comprenait pas. Il n'avait rien compris à cette histoire d'immeuble et les mots de l'historien étaient bien trop cryptiques pour qu'il y comprenne quoi que ce soit.
Les mots ne s'adressaient visiblement pas vraiment au Minotaure, mais à la frèle rouquine qui se rabattait derrière lui.
Famelicus grognait, défiant Edward du regard.
Le justicier proclama être venu en paix, parla de son armure sacrée, les accusa de mentir et d'avoir peur.
Furieux, insulté, Famelicus fit avancer un de ses sabots, le frappant violemment sur le sol avant de rétorquer au super héros :
-TOI ! Toi venir ici en arme de guerre sacrée ! De guerre ! Ici ! Toi dire être ennemi de Rome ! Elle, fille de Rome ! Toi annoncer être ennemi d'elle ! Ennemi d'elle être ennemi de moi !

Sylla, sombre, visage baissé, méditait la requête d'Edward et ses conséquences.
Edward prétendait savoir ce qui s'était passé, mais ignorer pourquoi. Il disait que les familles des gens morts dans l'incident devaient savoir pourquoi.
Sylla avait toujours été bienveillante, guérisseuse, empathique, mais elle savait qu'aucun mot, aucune histoire ne soulagerait la souffrance de la perte d'un être cher.
Et quelle aurait été cette histoire ? Elle aurait du révéler a des pauvres gens que l'ancien amant d'une Déesse Romaine avait perdu la raison en la rencontrant dans cette ville, et n'avait fait cela que pour l'impressionner et gagner ses faveurs. En quoi cette révélation aurait-elle apaisé leur douleur ? Tout ce que cela aurait engendré, c'est la perte de la paix et du bonheur qu'elle avait trouvé dans cette ville. Elle serait démasquée, pourchassée, haïe, blâmée sans avoir rien fait d'autre qu'arrêter celui qui avait commis cet acte, juste parce qu'elle ne l'avait pas arrêté assez vite.
Il n'existait aucun cas de figure où le fait de dire la vérité ne tourne pas au cauchemar et ne fasse infiniment plus de mal que le moindre bien, a court et a long terme.

-Vous avez votre réponse. répéta-t-elle sèchement. Il y a dans cette ville bien d'autres "beautés somptueuses", bien de femmes plus belles que moi si c'est là tout ce qui peux vous faire croire que j'ai pu me trouver là. C'est une grande ville, avec beaucoup de gens.
Et je n'ai pas peur de vous.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Sam 14 Mai - 11:51

Edward commençait à comprendre, mais cela lui donnait une furieuse envie de rire, heureusement son humeur n'était pas à la rigolade, même si ce qui se présentait devant lui était sacrément amusant. Une fille de Rome ? Edward entendait bien fille de l'empire Romain. Etaient-ils au courant de la chute de Rome ? Et du fait que les vieilles rancœurs sont ce qu'elles sont, à savoir vieilles ? Pourtant, il lui semblait avoir assez œuvré avec les Greco-Romain pour ne pas être pris pour un ennemi, maintenant ceux qui ont un problème avec l'armure se sont ceux qui menace la sécurité du monde humain. En tout cas devant l'animosité de la bête Edward recula de quelques pas (l'armure l'imitant comme une ombre), mais toujours aucun signe d'animosité du côté d'Ed.

Mais il est vrai que le sujet théologique que cela pouvait entraîner pouvait être passionnant, mais pouvait être dangereux avec ceux qui refusaient de comprendre. Maintenant Edward allait bien être obligé de repartir, il pourrait certainement utiliser la violence après tout l'armure était particulièrement puissante face aux êtres magiques, mais il n'en n'avait pas envie. D'après ce qu'il pouvait voir ces créatures étaient perdues, pourtant un minotaure qui avait certainement bien vécu, aurait pu comprendre la chose et même reconnaître l'armure pour ce qu'elle était vraiment, mais ces deux-là semblaient avoir vécu les deux mille dernières années dans une grotte.

Edward écouta par pur politesse les paroles de la jeune fille, des femmes plus belles qu'elles en ville ? Mouais, mais combien sont capables de répondre aux souhaits ? Oui une jeune fille d'ordre et de beauté magique pourrait bien être cette jeune fille qui se tenait devant lui, sans parler du moyen fiable qu'il avait eu pour avoir l'information. Mais comme toutes jeunes filles elle inventait des histoires, finissant même sa tirade par une phrase sans aucun rapport.


Et je n'ai rien fait pour. Vous êtes au courant que les anciens panthéons et leur rivalités sont tombées et ce depuis près de deux mille ans ? Que j'ai œuvré avec le panthéon Romain plus d'une fois. Et vous vous souvenez qu'il y a deux mille ans ce sont les fils de Rome qui ont pris les territoires et la vie du peuple Celte et pas l'inverse, l'armure ne leur à servi qu'à se défendre face à un empire bien trop gourmand et puissant.

Edward parlait doucement, il ne se voulait ni menaçant ni supérieur, mais les faits étaient là et pour une fois ils parlaient pour lui. Le quadragénaire commença mine de rien à trouver le temps long, il s'expliquait sur une amure qui fut une arme contre l'empire Romain, il y a des milliers d'années, ils n'avaient certainement pas personnellement massacré du romain vu qu'ils n'existaient plus et qu'ils étaient humains également.

Bon si vous ne pouvez retirer vos œillères, la discussion restera stérile. Je prends donc congé. Veuillez m'excuser si j'ai été offensant.


Edward s'autorisa même un geste de respect en saluant la jeune femme et le minotaure, chose dont il pouvait aisément se passer vu qu'on n'avait pas arrêté de l'insulter depuis qu'il était entré. Il fini donc par entrer à nouveau dans son armure et il s'en alla comme il était venu, discrètement et en paix.

[HJ : Edward peu également rester en fonction de la réponse et de la réaction de Sylla ou Famelicus, je te laisse décider dans ta réponse;)]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Sam 14 Mai - 15:00


Quand Edward recula de quelques pas face à la colère du Minotaure, son armure bougea en miroir. Le mouvement de l'armure surpris visiblement Sylla et Famelicus, c'était le signe manifeste que contrairement a ce que l'intrus avait laissé croire, il ne s'était pas réellement désarmé, et que l'armure pouvait attaquer et les frapper a tous moments.
Famelicus eu alors un geste pour s'interposer entre l'armure et Sylla au cas où Excalibur tenterait d'attaquer.

La situation semblait confuse, chaque camps semblant ignorer le point de vue de l'autre.
Edward s'était introduit sans frapper dans la demeure de Sylla, véritable havre de paix et de sérénité, en portant une armure de combat sacrée et magique. Pour Edward, c'était peut être aussi anecdotique qu'un porte-clef, mais pour n'importe qui d'autre, il y avait de quoi faire naitre quelques suspicions d'agressivité. Qui ne l'aurait pas pris ainsi ? Edward avait voulu montrer sa bonne foi en retirant son armure, mais il venait de montrer qu'elle était toujours réactive et opérationnelle. Il avait ensuite déclaré de manière anecdotique que son armure était forgée pour combattre Rome, ce qui revenait, même si il ne le comprenait pas, a se déclarer être nanti de la mission sacré de les exterminer.

Edward tenta de s'expliquer un peu mieux, de leur faire comprendre son point de vue.
Il leur déclara que les panthéons étaient tombés, puis, semblant se contredire, qu'il avait oeuvré avec le dit-panthéon Romain, avant de d'accuser Rome d'avoir attaqué, d'être les méchants, et qu'il n'avait fait que se défendre.
Sylla écoutait chaque mot, l'oeil attentif, secrètement avide de savoir ce qui s'était vraiment passé, ce qui avait entrainé la chute de Rome, et ce qui était arrivé à son panthéon.
Edward, encore une fois, ne semblait pas comprendre la portée de ses propres paroles, continuant de s'exprimer avec une maladresse qui ne faisait que se perpétuer les quiproquos.

Il les insulta alors, les traitants de chevaux stupides ou quelque chose d'approchant en disant qu'ils avaient des "oeillères" et déclara prendre congé. Il salua et renfila son armure, s'apprêtant a partir.

Sylla fit quelques pas de côtés, sortant de derrière le Minotaure et se tourna vers l'homme en armure, l'air sévère, le visage fermé, plusieurs questions dans le regard.

-Quel âge avez-vous ? demanda-t-elle. Vous dites avoir oeuvré avec le panthéon de Rome, et vous affirmez dans le même souffle qu'il est tombé voici deux mille ans. Les hommes ne vivent pas si longtemps que ça. Qu'êtes-vous exactement ? Et que voulez-vous vraiment ?

Le fait qu'il porte ou non une armure ne semblait guère faire de différence pour Sylla. Seul Famelicus restait sur le pied de guerre. Elle semblait légèrement plisser des yeux, comme quand on essaie de déchiffrer quelque chose, comme si elle pouvait voir a travers l'armure, cherchant a comprendre, a savoir ce que pouvait réellement être cet intrus.
Il y avait une sorte de résignation dans son geste.
Pour peu qu'elle sache ou qu'elle ai pu comprendre, l'homme qui se trouvait devant elle, mû par une mission sacré de vengeance, avait peut être participé à la chute de son panthéon, et était venu finir le boulot, et la détruire. Tout ce qu'elle pouvait faire, c'était éviter que d'autres tel Famelicus ne meurent aussi dans ce conflit absurde vieux de plus de deux mille ans.

Enfin, par défi, elle ne pu s'empêcher de répondre à son injure, comme elle avait répondu quand il les avait traité de menteurs et de froussard.
-Et c'est vous qui portez des oeillères présentement. Dans cet accoutrement guerrier votre champs de vision doit être particulièrement réduit, n'est-ce pas ?

Elle se tenait face à lui, avec un air de défi.
-Comme vous devez avoir peur pour vous couvrir ainsi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Sam 14 Mai - 16:41

Pour le moment Goi' restait silencieux, certainement en quête de réponses, c'était tant mieux, Edward préférait rester un peu seul pour le moment, il avait grand besoin d'un verre et le plus tôt serait le mieux, il faudrait également qu'il se renseigne sur les esprits de la nature. Avaient-ils un genre de hiérarchie ? Il serait bon de le savoir avant d'emprisonner définitivement l'un des leurs. Pour l'homme il semblait évident que la discussion était terminée, il avait bien remarqué l'animosité grandissante du minotaure à la vue de l'armure non arrêtée, mais Edward ne prendrait pas de risque inconsidérés, il n'était qu'un humain après tout.

Contre toute attente la jeune femme avait encore des questions, sur lui cette fois. Et il compris bien vite une nouvelle erreur qu'il avait fait, l'emploi du terme ''tombé'', il pouvait vouloir dire plusieurs choses et ce n'était pas le meilleur terme pour expliquer ce qu'il voulait dire. Lui aussi devait faire quelques efforts, les réactions de rouquine et du minotaure étaient compréhensibles pour la plupart. Il préféra d'abord faire sa petite rectification.


Je me suis mal exprimé. Par ''tombé'' j'entendais que leur culte avait été abandonné par les humains au profit du christianisme et d'autres religions monothéistes. Mais les dieux sont toujours là et pour certains toujours soucieux du sort des êtres humains. C'est pourquoi beaucoup élisent des sortes de champions pour protéger les civils humains de menaces magiques. Je n'ai évidemment pas connu cette époque, mes connaissances me viennent de livres et des récits que mes ancêtres à Avalon m'ont fait. Pour faire simple je suis un humain désigné. Et je suis là pour savoir pourquoi un esprit du feu à détruit un immeuble et qui l'a emprisonné.

Il est vrai qu'il n'avait pas répondu à la question concernant l'âge, il est vrai qu'il préférait éviter, car il n'était plus tout jeune pour un humain et déjà que son corps le lui fait sentir il préférait le sentir le moins possible. Oui c'était un peu con comme façon de penser. La jeune femme le nargua parlant de sa propre vision, elle n'était jamais meilleure que sous cette armure, de toutes les manières possible. Puis elle le regarda d'un air de défi, le provoquant en lui affirmant qu'il avait peur. Le regard de la machine alors posée sur elle se détourna le temps d'un soupire amusé.

Bien sûr que j'ai peur. J'ai combattu des êtres puissants durant une décennie et l'un deux, un divin déchu, à balayé ma vie en un éclair, écrasant cette armure, broyant mes os. Moi je ne suis qu'un homme, bien sûr que j'ai peur et encore heureux.

Il a appris avec le temps à aller au-delà de tout cela, mais oui, il avait toujours plus ou moins peur, surtout lors de gros incidents occultes, mais il avait aussi peur de ne plus être à la hauteur, il avait peur pour sa fille, mais avait peur de retrouver Méléagant pour la sauver et pourtant il continuait. Il ne savait même pas pourquoi il disait tout cela à la fille de Rome devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Sam 14 Mai - 17:51


Sylla, n'ayant jamais encore trouvé de vraies réponses quand à la chute de Rome et à la disparition des siens ne pouvait laisser partir l'inconnu sans tenter d'en savoir davantage.
Lui répétant les mots qu'il venait de prononcer, qu'il avait oeuvré avec le panthéon de Rome plusieurs fois, que celui-ci était tombé il y a deux mille ans après avoir attaqué les celtes dont les Dieux avaient forgé cette armure pour contre-attaquer, elle lui demanda l'âge qu'il avait, qui il était et ce qu'il voulait vraiment.

L'homme entièrement couvert par son armure de guerre entama alors un étrange retro-pédalage. Il affirma soudain s'être mal exprimé, que seuls les cultes avaient disparus mais que les Dieux étaient toujours là.
Sylla plissa les sourcils dans une expression de profonde perplexité.
Edward parla de champions élus des Dieux, et affirma ne pas avoir connu cette époque. A ce stade, Sylla ne comprenait même pas de quelle époque il parlait.
Il lui expliqua être un humain désigné, désigné pour faire quoi, ça restait flou, surtout vu ses déclarations précédentes, et qu'il voulait savoir pourquoi un esprit du feu avait détruit un immeuble.
La perplexité pouvait se lire sur les traits de la jeune femme. Tout cela était vraiment très confus pour elle, et bizarre. Il n'y avait aucune réponse dans les paroles de l'homme, seulement une fuite.
Elle soupira en baissant les yeux.

Sans colère, sans méfiance, le regardant plus comme on regarde une espèce de dingue en pleines élucubrations, elle haussa les épaules et lui répondit très sincèrement :
-Je suis désolée, mais je ne sais vraiment rien au sujet d'un esprit du feu. Vraiment.

Et c'était vrai.
Cordis n'était pas un esprit du feu, mais de la terre. Pour le coups, elle fut instantanément persuadée qu'Edward parlait d'autre chose que l'histoire à laquelle elle avait été mêlée. La jeune femme avait trop d'éducation dans le domaine pour que l'idée que cela puisse être blanc bonnet et bonnet blanc ne l'effleure. Pour elle, ça aurait été comme d'affirmer que l'Australie et l'Antarticque c'est pareil. Dans une ville comme celle-ci où les cataclysmes, les menaces, les attaques et les pouvoirs sont légions, Edward devait simplement parler d'un événement avec lequel elle n'avait aucun lien. Elle en était soulagée.
-Vous vous êtes vraiment trompé d'endroit. Désolée.

Quand en réponse à ses remarques, elle lui avait rétorqué que c'était lui qui était terrifié pour s'accoutrer de la sorte, il répondit que oui, il avait peur !
Face à une jolie rousse ne portant rien d'autre qu'une chemise trop grande pour elle, et un Minotaure en pagne, l'homme en armure paraissait en effet de plus en plus ridiculement trop habillé.
Edward tenta de se donner de la contenance en affirmant avoir affronté des êtres très puissants qui l'avaient d'ailleurs vaincu, et réaffirma avoir peur comme si cela était normal et naturel dans les circonstances.

Sylla détourna la tête, portant sa main à sa bouche, tentant de se retenir, mais… Elle souriait, et se retenait de rire. Famelicus le remarqua et en fut tout décontenancé.
Le grotesque de la posture d'Edward confinant au ridicule la faisait rire, d'un rire innocent, naturel et charmant.
Ils ne se trouvaient pas dans une zone de guerre, ou sous les bombardements, ils se trouvaient dans le quartier étudiant de la ville, dans une des rues les plus tranquille de la cité, dans un Temple où les gens viennent se baigner. Oh oui, il y avait de quoi être terrifié et prendre une armure de guerre pour s'y aventurer. Elle n'osait même pas imaginer comment il allait faire ses courses au marché !
Malgré la présence du Minotaure, le fait de porter une telle protection pour s'adresser à une jeune femme de 22 ans ne portant rien d'autre qu'une chemise et visiblement incapable de faire du mal à une mouche était vraiment risible.

Elle tentait de se maitriser, cachant sa bouche derrière sa main, tournant sa tête.
Elle se repris, essuyant une larme sur le coin de son oeil, et lui répondit :
-Oh, je suis désolée que vous ayez si peur en permanence, je ne savais pas. Famelicus, ne lui fait donc pas peur, le pauvre homme.
Quand elle disait qu'elle ne savait pas, elle était sincère. Elle n'avait pas senti de peur en Edward, même en présence de Famelicus, même quand il s'était réfugié sous son armure. La peur des autres se ressent, et elle n'avait pas ressenti ce genre d'angoisse, et c'était aussi pour cela qu'elle avait trouvé ça hilarant. Si elle avait perçu un homme pathétique, angoissé, rongé de l'intérieur, elle l'aurait pris en pitié et ne se serait jamais moqué d'une détresse réelle.

Elle fit des gestes d'apaisement avec les mains et les bras.
-Vous n'avez rien a craindre ici, c'est un lieu de paix, pas un lieu de guerre. C'est un lieu d'amour et de relaxation. Je suis désolée que vous vous soyez trompé, mais ce n'est pas moi que vous cherchez, vraiment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Sam 14 Mai - 18:21

Le monde n'est pas sur c'était un fait et ce depuis toujours, ceux qui comme Edward ou d'autres ont vécu ou vive encore dans ce monde étrange emprunt de magie le savent, le mal peut frapper n'importe où et n'importe quand. Il est vrai que certains endroits (comme ces bains visiblement) pouvaient être protégés, mais à quoi bon se terrer là si c'était pour vivre déconnecté du monde tel qu'il est réellement. L'accident de l'immeuble prouvait d'une certaine manière les dires d'Edward, n'importe quand une créature peut exploser et provoquer ce genre de dégâts, peu importe qu'il s'agisse du Bronx ou des rues du Vatican.

Elle avait de la chance d'être insouciante, tout le monde ne pouvait pas se permettre de rester à vie dans des endroits de paix et de rester à vie les mêmes sans changer ou évoluer. Les humains devaient changer pour devenir plus fort. La jeune femme semblait connaître des choses qu'il n'avait lui-même pas connue et pourtant elle semblait tellement naïve sur le monde. Edward avait fait la liste d'artefacts ou de légendes dangereuses et le nombre et leur conséquence étaient alarmants il fallait bien l'avouer. Bien entendu, il ne se terrait pas de peur sous son armure toute la journée, mais c'était la seule chose qui pouvait le défendre lui et la seule chose qui pouvait lui permettre de défendre les autres.

Bon visiblement il s'était planté sur la personne. Bon tant pis, autant ne pas insister, il y avait une erreur quelques parts. Il ne savait pas ce qu'il allait dire au maire pour le coup, peut-être rien, affaire classée et tant pis, il ne fallait pas qu'il reste trop longtemps sur le même problème (surtout si d'une certaine manière il était clos), il y aurai bientôt d'autres menaces. Edward n'eut aucune réaction à la moquerie de la jeune femme, si elle était heureuse comme cela tant mieux, mais un jour cette naïveté allait lui coûter cher.


Très bien. L'homme fit volte-face pour repartir, mais après deux pas il se retourna un instant pour poser une dernière question. Encore une dernière question. Vous n'avez jamais connue une jeune femme du nom de Carolina ?

Après cela, il s'en irait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Sam 14 Mai - 19:06


Il était impossible pour Sylla de lire les réactions d'Edward sous l'armure qu'il portait. Pour ce qu'elle en savait, il était peut être très vexé, et ce n'était pas ce qu'elle avait cherché à faire. Elle n'était pas du genre cruelle ou sarcastique. Elle avait envie de s'excuser pour son comportement.
-Je suis désolée, je ne veux pas me moquer, mais vous avouerez que votre tenue est tout de même très inhabituelle. Et pourtant je travaille dans la mode, alors j'en vois de l'inhabituel ! Oh pardon, je ne veux pas vous blesser mais c'est juste très particulier…

Elle marqua une pause durant laquelle son sourire se calma peu a peu, alors qu'une pensée traversait son esprit.
-A moins que… dit-elle sérieusement. Vous ne cherchiez juste qu'a vous couper du monde et des autres de par ce subterfuge. Sont-ce vraiment vos os que vous cherchez a protéger ainsi, ou votre coeur plutôt ? Dites-moi. Depuis combien de temps n'avez-vous pas partagé votre lit avec quelqu'un ? Depuis combien de temps n'avez-vous pas partagé un vrai moment d'intimité ? … Depuis combien de temps n'avez vous pas ri, tout simplement ?

Toute naïve et candide qu'elle puisse paraitre dans son comportement, Sylla savait parfois faire mouche et sentir les choses du coeur.
Elle n'espérait aucune réponse de la part de l'armure, mais espérait juste que ses mots puissent trouver un écho dans la tête de celui qui la portait, qui l'amènerait a se poser des questions, et de peut être se remettre en cause.

-La prudence et la préparation sont des choses admirables, mais la peur, elle, ne fait que paralyser, elle étouffe, empêche de vivre ou de penser. Elle ronge. De la peur nait la haine, la rancoeur, le ressentiment. La peur n'apporte rien de bon. Il faut vaincre la peur, avec du courage.

Elle s'avança vers lui, continuant de lui parler, tentant de le convaincre, parlant comme si elle tentait de le sauver.
-Vous l'avez dit, cette armure, malgré ses qualités, s'est faite écrasée, broyant vos os. Pourquoi la porter, alors ? Pourquoi ici ? Qu'est-ce que vous pensiez trouver ? Une invocatrice maléfique ? Vous voyez bien qu'il n'y a rien de tout cela ici.

Elle était presque assez prêt pour le toucher.
-Regardez dans un miroir. Regardez dans votre coeur. Demandez-vous combien de parts de votre coeur votre peur a déjà rongé. Vous pourrez le sentir. Depuis combien de temps, combien de temps, n'avez-vous pas sentir battre votre coeur ?

Les mots de la jeune femme étaient convaincants, passionnés. Et son discours transparent. Faites l'amour, pas la guerre, voila ce qu'elle disait. Elle plaidait pour la tolérance face à la haine et au rejet. Elle s'opposait aux hommes en armure et à la peur qui les motivait.
Elle ne pouvait pas s'en empêcher. C'est ce qu'elle avait toujours fait. Pousser les gens a vivre plutôt qu'a s'entretuer. A vivre et a s'aimer.

Avant de repartir, l'homme en armure, en chemin vers la porte, s'interrompit pour lui poser une dernière question. Il lui demanda si elle connaissait une femme du nom de Carolina.
A nouveau, elle le regarda et secoua la tête négativement en lui répondant sincèrement :
-Non. Non. Je suis désolée.
Et c'était vraie. Elle n'avait jamais demandé son prénom à la jeune femme dont elle avait exaucé le voeu. Elle l'ignorait vraiment.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Dim 15 Mai - 13:09

La jeune femme s'excusa de ses paroles, il est vrai qu'Edward aurait pu se sentir insulté et c'était peut-être un peu le cas, heureusement il avait déjà rencontré des êtres qui n'avaient peurs de rien et pour qui il passait pour un insecte, des êtres qui vous regarde de haut comme si vous n'étiez rien et grâce à ce regard beaucoup d'humains se sont sentis tous petits, minuscules et surtout : terriblement fragiles.

Vous n'avez pas à vous excuser. J'ai tendance à croire que le fait que cette armure soit publiquement connue permet que tout le monde la connaisse.

Elle essayait de rendre l'atmosphère plus viable avec des paroles plus légères et c'était tout à son honneur, Edward se sentait comme un intrus malveillant ici et cela arrivait assez peu souvent pour qu'il puisse le sentir à ce point. Seulement la jeune femme retrouva son sérieux et continua de lui parler. Au fur et à mesure des paroles Edward se sentait de plus en plus mal, car elle avait raison dans ses dires. C'est à la question sur sa vie sexuelle que l'homme fit un pas en arrière, heureusement que la jeune femme ne voyait pas son visage, car elle aurait pu y voir tellement de choses : surprise, affolement, peur, les deux dernières questions à suivre finirent d'achever un Edward jusque là assez sûr de lui, mais maintenant il ne savait plus rien.

Il ne pouvait rien répondre, car il n'y avait rien à dire, la jeune femme avait simplement dressé un petit bilan sentimental et affectif du fils Penndragon et le bilan n'était pas folichon c'était certain. Bien entendu, il le savait, mais l'entendre de la bouche d'une jeune fille toute menue qu'il ne connaissait pas, ça le retournait.

La peur peut être également un système d'alarme qui permet de fuir face au danger. Ma peur m'apporte le courage de continuer pas la haine. Ma haine… elle est présente depuis tellement longtemps maintenant.

Le visage de l'armure se baissa légèrement, avait-il honte ? Réfléchissait-il ? Difficile de savoir, mais ce que disait la jeune fille lui apportait un regard différent sur lui-même, sa peur ne faisait pas naître de haine ou de rancœur, non ces deux sentiments là sont nés de ce fameux jour où il a perdu sa famille, il n'avait pas eu d'équilibrage par la suite et avait continué de se nourrir de haine. Les seuls moments de calme, de tranquillité et d'amour qu'il partageait c'est quand il rendait visite à sa fille dans le coma, mais cela ne durait pas longtemps en général. La petite rousse avait raison sur plusieurs points et Edward avait perdu totalement de vu ce pourquoi il était venu, il buvait chaque parole de la jeune femme et plus elle s'approchait, plus il se sentait bien étrangement.

Je ne savais pas quoi trouver… et je suis désolé.

Une nouvelle fois la tête de l'armure se baissa et à la manière de prononcer sa dernière phrase ou pouvait comprendre qu'il était réellement désolé. Depuis si longtemps qu'il vit presque avec cette armure sur le dos, il avait oublié que le mal n'était pas partout, que dans le monde il y a des gens ou des endroits où seul le bien était présent. La jeune femme s'approcha encore, l'armure gardait la tête baissée, pour continuer à regarder la jeune femme dans les yeux.

Dans mon cœur il y a assez d'espoir et de volonté pour continuer à protéger les miens. Et le reste est rongé par cette haine née le jour où je suis mort, il y a trois ans. Voilà depuis combien de temps je ne l'ai plus entendu battre.

L'armure fit un léger pas en arrière, dans le seul but de mettre un genou au sol et courber l'échine. Il avait côtoyé assez de dieux et de déesses pour savoir reconnaître le divin, il ne savait toujours pas qui elle était, mais elle venait de lui faire du bien et il n'avait plus connu cela depuis ces trois dernières années, elle avait vue à travers lui, même avec l'armure, il ne savait pas qui c'était, mais c'était divin.

Je ne sais toujours pas qui vous êtes. Mais je vous remercie, vos paroles m'ont touchée au plus profond de mon être. Il se redressa doucement puis continua. Mais il y a des choses qu'on ne peut réparer chez l'humain, chez moi… cette haine finira par me consumer je le sais, mais je ne sais plus vivre sans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Dim 15 Mai - 15:40


Sylla n'avait pu s'empêcher de rire face au discours et à la posture de l'homme en armure dans cette établissement de bain où l'on évoluait généralement nus ou simplement couvert d'une serviette. Il s'en justifiait en clamant presque fièrement qu'il avait peur en permanence.
Ne cherchant pas a le froisser ni a envenimer les choses, la jolie rouquine s'était excusé de s'être moqué ainsi d'un pareil accoutrement et d'une posture si déplacée.
Et alors, contre toute attente, l'homme lui rétorqua qu'il était plus surpris qu'elle ne le reconnaisse pas vu sa célébrité. Une telle posture la fit de nouveau pouffer. Il était déçu de ne pas être reconnu avec son armure.

Mais après cela, elle marqua une pause, une pensée, comme une réalisation, la frappant soudain. Et, s'approchant doucement du justicier, elle commença très sérieusement à l'interroger sur la valeur réelle de cette peur qu'il prétendait fièrement porter.
Elle ne pouvait voir son visage, ne parlant peut être que pour elle même, mais elle lui parla de la rancoeur et de la haine engendré par la peur, de la souffrance et de la détresse qu'elle faisait naitre de tous côtés.
Edward tenta de répondre, d'arguer que la peur permettait de fuir face au danger, qu'elle le nourrissait et le poussait a continuer. Il admit, comme piteux, que la haine était présente en lui depuis longtemps.

Sylla, se tenant a présent devant lui, à moins d'un mètre, irradiait la compassion. Ses yeux et son expressions étaient ceux de la tendresse et de la bienveillance, pas ceux du jugement.
-Fuir face au danger, Edward ? Fuir plutôt que de l'affronter et de le vaincre ? Est-ce vraiment une vie ? N'exister que dans la crainte de la mort et du danger ?
Elle tendit la main et la posa sur l'épaule de l'armure.
-Cette haine, n'est-elle pas davantage source de malheur et de souffrance que ce qui l'a engendrée ? Pour vous comme pour ceux autour de vous ? Que vous a-t-elle apporté ? Vous a-t-elle jamais aidé ?

L'armure baissa la tête.
Le Minotaure, de son côté, semblait se détendre un peu, tout en restant cependant prêt a bondir au besoin de secourir sa maitresse.
Edward s'excusait a nouveau. Il dit vouloir continuer a protéger les siens, et évoqua le jour de sa mort, le jour où la haine était née, où son coeur avait cessé de battre.
Sylla semblait plonger ses yeux dans le siens, même a travers les fentes étroites du casque de l'armure.
-Qu'est-ce qui s'est passé ce jour-là ? Qu'est-ce qui s'est passé ? Racontez-moi. Dites-moi.
Sylla avait noté qu'il avait évoqué l'existence de gens, des "siens" qu'il comptait continuer de protéger et comptait bien revenir sur le sujet.
Alors qu'elle voulu poser une seconde main sur lui, il recula d'un pas, et s'agenouilla face à elle, comme un pénitent, comme pour pleurer. Il la remercia, lui dit ne pas savoir qui elle était mais que ses paroles l'avait touché.
Loin de profiter de la moindre position de dominance ou de supériorité, Sylla s'agenouilla aussitôt comme pour chercher a le prendre dans ses bras, pour le soutenir, cherchant a nouveau ses yeux a travers les fentes de l'armure.
Elle s'était mise a genoux, face à lui, ses deux genoux au sol, et posait la main sur son casque pour lui faire relever la tête.
-Je ne suis personne. dit-elle doucement. Juste une femme. Juste Sylla.
Semblant lire la compassion infinie dans le regard et l'attitude de la jeune femme, et son désir palpable de l'aider, il lui dit qu'on ne pouvait pas réparer chez lui ce qui s'était brisé, et la supplia de lui laisser sa haine, que c'était tout ce qui lui permettait de continuer a vivre.
-Est-ce que vous avez seulement essayé ? Pour une heure ? Pour un jour ? Qu'est-ce qui vous est arrivé ? Racontez-moi… Dites-moi... Ce qui s'est passé ce jour-là.
Elle lui demandait d'enlever une armure bien plus lourde, une qu'il ne quittait jamais, celle qui entourait son coeur et de se mettre a nu, devant elle, une inconnue.
Elle savait que la première source de haine, c'est la honte et la culpabilité. Ce sont ces maux qui poussent les gens a se cacher, a fuir les miroirs. Si ils haïssent les autres, c'est presque toujours parce qu'ils se haïssent eux-même en premier.
Et elle était là pour leur ré-apprendre a aimer, et a s'aimer eux-même.
Elle avait même réussi ce prodige avec un Minotaure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Dim 15 Mai - 16:33

Edward avait quarante et un ans et il était perdu. Certaines des paroles de la jeune femme le faisait trembler, heureusement que l'armure empêchait cela d'être vu. Oui elle avait raison, fuir n'était pas la solution en général et affronter nos peurs pouvaient nous sauver. Mais quand un civil lambda tombe face à une créature maléfique il vaut mieux qu'il écoute sa peur et qu'il fuit et qu'il laisse le courage à ceux qui ont les moyens de contrer cette menace. Mais elle avait raison pour lui, il ne devait pas avoir peur, car il avait déjà les moyens de se défendre, sa peur ne faisait que le faire reculer d'une certaine manière.

Cette petite femme en face de lui, si menue, si délicate, elle irradiait une sagesse et une compassion sans précédent et Edward se demandait comment elle avait pu percer son âme avec une telle facilitée et une telle justesse. Quand elle posa sa main sur son épaule, il cru même la sentir, elle lui parlait de sa haine à présent, cette jeune femme était sacrément plus grande que lui, sa façon de penser pouvait sembler naïve, mais elle semblait capable de réaliser tout ce qu'elle disait.


Cette haine anime ma carcasse.

Et c'était déjà pas si mal, car les matins d'un humain quadragénaire étaient douloureux quand on s'amuse à utiliser une armure magique pour combattre des créatures de toutes sortes. Mais au-delà de ça il aurait aimé ne pas être consumé, mais aurait-il été jusque là sans cela ? Il y avait peu de chance, il voulait retrouver l'homme qui avait volé l'âme de sa fille et sauver cette dernière, peut-être qu'à ce moment-là il songera à ré-apprendre à aimer. Il espérait pouvoir le faire à ce moment-là.

La jeune rousse lui demanda ce qu'il c'était passé ce jour-là. D'ordinaire il pouvait en parler, vu que l'affaire n'était pas secrète certaine personne connaissaient l'histoire, d'autres non, mais il ne refusait pas d'en parler avec des connaissances. Mais avec une inconnue il n'y aurait, en toute logique, aucune chance. Enfin pour le moment il ne voulait pas en parler. L'esprit dans l'armure : Goibniu, revint vers Edward avec des informations, mais ce dernier rompit la communication, il ne voulait pas parler avec lui pour le moment.


Il ne fut pas surpris de la voir s'accroupir avec lui lorsqu'il baissa l'échine. C'était bien le genre de femme qu'il s'imaginait, douce, pure, gentille. Elle posa ses mains sur son casque pour lui faire relever la tête, elle semblait pouvoir fixer les yeux bruns de l'humain à travers celle-ci, en tout cas Edward en avait l'impression. Il avait un nom maintenant également : Sylla. En espérant ne pas être tombé sur Scylla. Il se releva doucement, invitant la jeune femme faire de même en posant l'une de ses mains métalliques sous l'un des bras de la belle.


Rien n'arrive à la faire disparaître, même pour une heure. Il prit une seconde avant de continuer. Un homme a tué ma femme et volé l'âme de ma fille parce que j'avais survécu à notre combat. Depuis j'utilise ma haine afin de le traquer et pour continuer à protéger ma fille et ceux que je peux, de lui et d'autres menaces.

Dire cela à une inconnue n'était pas facile, mais depuis qu'il parlait avec il se sentait un peu mieux et plus libéré d'une certaine manière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Dim 15 Mai - 22:10


Il lui répéta que c'était cette haine qui l'animait, comme si c'était là tout ce qui lui restait et que sans cela il n'aurait plus aucune raison de vivre, de respirer ou d'avancer.
Et elle le regardait avec ses grands yeux irisés si merveilleusement envoutants et troublants, ces yeux si expressifs qui semblaient compatir a ses souffrances et en même temps lui dire non, lui dire qu'il avait plus que cela.

L'esprit animant l'armure, sensible aux forces magiques, commençait a s'agiter, percevant le nexus si puissant sur lequel était bâti ce temple dont les fondations et les salles les plus souterraines devaient dater de bien avant la construction de la cité, avant même qu'elle n'ai été un village. D'un point de vue magique et mystique, c'était le coeur de la cité, et quand on voyait quelle spectaculaire et étrange citée c'était, ce que dissimulaient ces souterrains et ces vieilles pierres devait dépasser l'extraordinaire.

Ignorant les appels de cette voix dans son armure, Edward se redressa doucement, invitant Sylla a se redresser avec lui. De si prêt, sa main sur son bras, il semblait plus évident encore qu'auparavant combien elle était frêle, fragile et menue par rapport à lui dans son armure.
La jeune femme, pourtant, faisait mine de soutenir Edward, de l'aider a se redresser comme si il pouvait s'appuyer sur elle.

Quand elle lui demanda si il avait seulement essayé pour une heure, de vivre sans penser a ses souffrances passées, a ses pertes, il lui répondit que c'était impossible, que rien ne pouvait les faire disparaitre.
Elle connaissait cette réponse qui sortait comme un automatisme. Cela lui semblait impossible, car il ne l'avait jamais essayé. Tant de choses semblent impossibles, impensables, inconcevables, tant que l'on n'a pas essayé. Sylla voulait l'amener a essayer, a commencer a envisager la possibilité d'une vie sans souffrance, d'une vie de bonheur.

Le visage toujours caché derrière son casque, il lui avoua enfin qu'un homme avait tué sa femme et "volé l'âme de sa fille" et qu'il traquait cette homme, le poursuivait de sa haine.
Sylla plissa les sourcils.
Elle ne comprenait pas bien.
-Et vous vous attendiez à le trouver ici ? Cette homme-là ?

Si Sylla aurait parfaitement pu comprendre la douleur de la perte d'un être cher, elle avait plus de mal avec sa tournure de phrase par rapport à sa fille. Edward avait dit que l'homme qui l'avait vaincu avait "volé l'âme de sa fille" et qu'il devait continuer à la protéger.
Cela pouvait très facilement se comprendre comme si, en fait, sa fille était tombé amoureuse d'un homme qu'il méprisait, et l'accusait de l'avoir ensorcelé, de lui avoir volé son âme, et que depuis lors, pour la "protéger" de lui et d'autres menaces, il la tenait enfermé sous clef.

Elle lui dit simplement, doucement :
-Mais même si il mourrait demain, cet homme, cela ne vous ramènerais pas votre femme, vous le savez bien.
Elle pouvait sentir cette culpabilité qui le rongeait.

Elle l'observa un moment, ce qu'elle n'avait pas fait jusque là. L'armure ne semblait porter aucune arme. Ni épée, ni dague, ni arbalète ou quoi que ce soit. Il ne semblait disposer d'aucun moyen d'affronter ou de frapper un adversaire. Ce constat le rendait encore un peu plus pathétique aux yeux de la jeune femme. Cet homme voyait des menaces partout, et face au danger, il ne considérait comme moyen de se protéger, lui et les siens, que la fuite, c'était ce qu'il lui avait expliqué.

Elle recula légèrement, pensive, sans savoir que dire ni que faire.
Après un instant, elle releva la tête et lui demanda enfin :
-Votre fille… Que penseriez-vous de me laissez la voir ? Peut être pourrais-je l'aider ? Qu'en dites-vous ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Lun 16 Mai - 13:11

C'était étrange, il avait l'impression que la jeune fille de Rome le soutenait alors qu'il se redressait doucement. C'était assez comique au final quand on voyait le gabarit des deux personnes et pourtant, pour le moment c'était elle qui le soutenait, pas physiquement bien entendu, mais moralement et mentalement il n'y avait pas de quoi hésiter, c'est elle qui menait la danse. Et qui d'un côté le menait par le bout du nez. Elle réussi même l'exploit de l'amener à se confier, alors qu'il ne la connaissait même pas.

La réponse de Sylla fit sourire Edward et lui rappela que la jeune femme pouvait comprendre certaines choses de travers s'il ne faisait pas attention. D'une certaine manière cela n'aidait pas les paroles de la maîtresse des lieux, il avait parfois l'impression de s'entretenir avec une personne des temps anciens, mais âgé d'une vingtaine d'années. Il fallait qu'il relativise un peu les choses, il donnait beaucoup de crédit à la jeune femme, mais ne lui en donnait-il pas trop ?


Non, je ne comptais pas le trouver ici.


Edward se demandait comme réagirait la jeune femme ? Elle allait être encore plus perdue et il avait l'impression que plus la discussion avançait, plus la jeune femme se perdait à cause des mots et des tournures de phrases de l'Anglais. En même temps comment faire comprendre cette histoire à quelqu'un du premier coup ? Tout pouvait sembler très peu logique, mais au final quand on connaissait Méléagant tout devenait plus clair.

Sylla utilisa le bon vieux ''ça ne la ramènera pas !'' au sujet de sa femme et elle avait raison. Sauf qu'il ne faisait pas ça pour la ramener, il le faisait pour trois choses, mettre Méléagant hors d'état de nuire une bonne fois pour toute, récupérer et ré-insuffler l'âme de sa fille et pour finir, cela lui ferait un bien fou de le tuer et/ou de le voir mourir. Trois bonnes raisons pour continuer le combat, même si la traque était au point mort depuis quelques mois déjà, malheureusement il n'y avait pas que son histoire qui comptait, c'est tous les humains qui ont besoin d'aide.


Il tient l'âme de ma fille, je veux le retrouver pour la récupérer. Il avait fait un petit mime avec l'une de ses mains comme pour montrer qu'il tenait quelque chose entre ses doigts. Une manière de montrer que ce n'était pas au sens figuré. Et cet homme passe son existence à essayer de mettre cette planète sous son joug.

Sylla proposa quelque chose de dérangeant pour Edward : voir sa fille. Bien entendu, la jeune parlait certainement de son corps, ce dernier étant allongé dans sa chambre dans la demeure des Penndragon, dans une sorte de coma étrange. Après tout il ne perdait rien à la présenter, mais d'un autre côté c'était le fait d'inviter quelqu'un chez lui, ce n'était pas arrivé depuis près de trois ans maintenant.


Je n'y vois pas d'inconvénient, même si je ne vois pas trop ce que vous pourriez faire pour elle, elle est inconsciente depuis ce jour.

L'une des mains de l'armure alla soutenir l'arrière de sa tête, comme s'il voulait la gratter, sauf que pour le coup c'était raté. Il se demandait maintenant s'il devait laisser son adresse à la jeune femme ou autre chose, il ne savait pas trop quand elle voulait passer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Lun 16 Mai - 15:39


Comme il lui parlait de son ennemi et de sa quête pour le traquer, la belle chez qui il venait de débarquer en armes lui demanda si il comptait donc le trouver céans. Edward lui avoua que non.
Elle l'amena a parler un peu de sa femme, de sa fille et de ce qui leur était arrivé. Elle commença doucement a oser lui glisser qu'une meurtrière vengeance ne résoudrait ni ne ramènerait qui que ce soit. Elle était prête a le pousser davantage a lui parler de sa femme, savoir si il aurait été dans la nature et les voeux de celle-ci de le voir se perdre de la sorte et se couper du monde.
Il lui répéta alors que son ennemi détenait l'âme de sa fille et qu'il devait la lui reprendre.
Sylla était bien peu familière avec le terme ou le concept d'âme, idée qui n'était pas répendu de son temps. Pour ce qu'elle en comprenait, l'adversaire de cet homme pouvait avoir dérobé le coeur, au figuré, de son enfant, et il pensait qu'en le tuant, il libérerait sa fille de l'obsession qu'elle avait pour celui-ci.
Elle avait déjà vu des affaires de la sorte, des parents s'opposer a des unions a cause de différence de rang, de maison, d'origine, ou de couleur de peau. Ne pouvant se référer qu'a ce qu'elle connaissait, c'était ce qui lui semblait être le plus cohérent et le plus crédible.
Cherchant encore a cracher sur son ennemi, Edward rajouta qu'il ne cherchait qu'a mettre le monde à ses pieds. Comme la plupart des sénateurs et des officiers songea l'innocente Sylla.
Elle ne pouvait pas concevoir ou imaginer la vérité qu'il tentait de lui faire comprendre.

S'inquiétant toujours davantage pour sa fille qu'elle imaginait enfermée dans une chambre, elle se mit a le supplier de la laisser la voir, arguant qu'elle pourrait sans nulle doute l'aider.
L'homme en armure, surpris par la requête, lui dit qu'il ne voyait pas bien ce qu'elle pourrait bien faire pour elle, mais ne trouva pas de raison de s'y opposer. Il lui dit qu'elle dormait, comme Sylla pouvait aisément imaginer une fille au coeur brisé le visage enfouis dans les oreillers pour y pleurer, feindre le sommeil pour échapper aux remontrances de son bourreau de père.

Sylla sourit :
-Très bien. déclara-t-elle sans lui laisser le loisir de se rétracter. J'ai quelques talents, ne vous déplaise, a…
Elle commençait a s'éloigner vers une cellule de côté en déboutonnant la chemise trop grande qu'elle portait quand elle s'interrompit, son regard croisant celui du Minotaure et une pensée la traversant.
-Oh ! Mais c'est vrai qu'ici, les femmes ont le droit de soigner les gens. J'oublie parfois.
Elle acheva de déboutonner la chemise et l'enleva complètement, la gardant à la main, affichant son époustouflante beauté comme si de rien n'était, avec une telle candeur et une telle innocence.
-Je reviens. dit-elle en disparaissant dans l'entrée de la cellule de pierre avant de réapparaitre un trop bref instant après.
Elle portait désormais une fine robe blanche de toile qui semblait flotter sur elle, elle ne portait rien d'autre, elle n'aurait pas eu le temps d'enfiler quoi que ce soit.
-Je suis prête ! Allons-y !

Elle ne voulait vraiment pas lui laisser un occasion de se dérober et de se rétracter.
Devant l'hésitation d'Edward, elle insista :
-Pourquoi perdre du temps ? S'il vous plait. Je vous en prie. Pour elle. Quel mal y-a-t-il a essayer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Mar 17 Mai - 12:08

Edward fut surpris de la vitesse de la jeune femme, elle semblait vouloir ne pas lui laisser le choix, ou le temps de revenir sur ce qu'il avait dit, mais pourquoi le ferait-il ? Après tout il voulait que sa fille s'en sorte, alors certes il sait que la jeune femme, aussi puissante puisse-t-elle être, ne pourrait pas faire revenir sa fille, mais peut-être pourrait-elle l'aider par la suite, qui sait. Après tout pour lutter contre des forces obscures, la jeune femme pouvait très bien servir, grâce à sa gentillesse et son amour. Mais dans une certaine mesure seulement, car le calme et la sagesse était comme la violence, cela avait ses limites.

Edward regarda la jeune femme s'éloigner, heureusement il eu le bon réflexe de détourner le regard lorsque le frêle morceau de tissu qu'elle portait quitta son corps. Il n'avait pas l'intention de se rincer l'œil peut importe que cela la dérange ou non ou qu'elle soit d'accord ou non. Il ne le ferait pas tout simplement. Les paroles de la jeune femme par contre était très intéressante par contre, prouvant bien qu'elle n'était pas d'ici, mais faisait-elle partie des dieux romains ? Si oui comment peut-elle ignorer leur histoire récente ? D'ailleurs il se demandait, car son nom était spécial, si elle était jeune il n'y avait rien de dramatique, mais il si elle était plus vieille cela pouvait laisser présager d'une enfance pas très heureuse.

La belle fut encore plus rapide pour s'habiller et revenir vers lui habillée d'une robe de toile blanche. Elle donnait vraiment l'impression d'être sur ou dans un nuage. Cette jeune femme n'était pas que beauté et pureté, derrière cela, il y avait une impression de puissance, mais de puissance tranquille, après tout certains disaient que l'amour était le sentiment le plus puissant chez les hommes.

Sylla semblait vraiment pressée d'y aller visiblement, certes Edward avait hésité, mais c'était surtout à cause de la tenue de la jeune femme et aussi de cet incroyable élan qu'elle avait pour voler au secourt de sa fille, tout cela lui semblait étrange.


Oui allons-y. Seulement je comptais rentrer en volant, mais vous risquez d'avoir froid avec cette petite tenue. Je peux également appeler Henry pour qu'il amène la voiture, mais cela prendra un petit moment.

A vrai dire il préférait laisser Sylla décider. Un voyage en volant serait rapide, mais peut-être un peu froid (et décoiffant, adieu le brushing), si elle décidait de partir en volant, il faudrait qu'il la prenne comme une princesse, c'était position la moins inconfortable pour un passager. Si elle voulait bien attendre il n'aura qu'à prévenir Henry via l'armure, il faudrait une demi-heure, une heure à l'homme pour les rejoindre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Mar 17 Mai - 13:32


-En… En volant ? s'étonna la superbe rouquine.
Née et ayant vécue quasiment toute sa vie dans un temps lointain, elle n'avait pas encore véritablement intégrée la notion d'aviation tant la chose lui paraissait invraisemblable, et si elle était bien familière de la légende d'Icare, et de l'existence moderne des super héros, elle n'avait de ses yeux jamais vu qui que ce soit voler, aussi, quand Edward s'exclama compter rentrer chez lui par la voix des cieux malgré sa lourde armure, ce fut la plus désarmante des perplexités qu'il fit naitre sur le visage de la jeune beauté.
Oui, cela se voyait à sa réaction spontanée qu'elle n'avait jamais vu personne voler.
De ses yeux ronds et surpris, elle le détailla alors encore, regardant si il ne portait pas à ses pieds les sandales d'Hermès, mais il n'en était rien. Elle n'avait pas la moindre idée de comment il pouvait bien voler. Un char l'attendait-il dehors tiré par des chevaux ailés ?
Pour ne rien arranger, il évoquait la chose comme si elle était d'une assommante banalité, lui disant qu'elle risquerait d'avoir froid parmi les nuages dans cette tenue. Il évoqua l'idée d'appeler quelqu'un pour faire venir une voiture, ce qui prendrait du temps.
-Oh, mais non, pas besoin ! s'écria-t-elle. Je ne craint pas le froid, ne vous inquiétez pas. Vraiment. Croyez-moi.
Voler ?
Un sourire commençait a naitre sur ses lèvres à cette idée.
Elle n'y avait jamais songé, n'y avait jamais même rêvé tant la chose lui semblait impensable, mais cette époque recelait tant de merveilles et de miracles, alors, pourquoi pas voler aussi ?
Elle eu un petit rire excité à cette idée.
-Allons-y ! lui dit-elle en lui indiquant la porte.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Mar 17 Mai - 14:28

Edward était de plus en plus surpris avec cette jeune fille. Elle semblait à présent très surprise d'entendre un homme parler de voler. Il pourrait le comprendre d'une famille pauvre d'un pays lointain, mais à Collossus City c'était tout de même étonnant, d'être étonné. L'élu des Bretons se demandait sérieusement d'où venait la jeune fille, entre les quiproquo, certaines de ses paroles et ce genre d'étonnement, il se demandait si elle ne venait pas d'un monde parallèle ou simplement d'une autre époque, mais cela paraissait gros pour le milliardaire.

Lorsqu'il lui proposa une autre solution la jeune fille semblait prendre à cœur de la fait d'arriver plus vite, ou d'y aller en volant. En voyant Sylla, Edward se disait bien qu'elle n'avait jamais volée sans avion, ce qui n'était pas rare et donc compréhensible pour le quadragénaire. Cela se voyait sur son visage que l'idée lui plaisait énormément et sous son armure, Ed' s'autorisa à sourire, un vrai cette fois, pas de moquerie ou un sourire de façade, la jeune femme l'amusait beaucoup sur le coup, au moins il pourrait répondre à l'une des questions de la jeune femme.


Très bien suivez-moi.


Il laissa aux soins de la demoiselle d'expliquer les choses à son protecteur, ou non. Et il sortit des bains pour se retrouver à nouveau dans cette rue. La nuit était belle, peut-être un peu fraîche, mais ça lui ne le sentait pas et la jeune femme lui assurait ne pas craindre le froid. Edward demanda à Goi de prévenir Henry de son arrivée accompagnée, puis il attendit Sylla.

La jeune femme passa ses bras autour de ses épaules pour venir s'y accrocher. Cette position serait peut-être inconfortable pour elle (certainement aussi inconfortable que gênant pour lui), mais Edward lui était sous l'armure, il ne sentait donc pas l'étreinte que la Sylla donnait à cette armure. Il passa tout de même ses bras autour de la fine taille de la jeune femme et après lui avoir demandé si elle était prête il décolla. Cela provoqua chez la jeune femme une excitation, traduite par un petit cri, ce qui fit élargir le sourire amusé d'Edward.

Le vol se passa bien tout de même. Visiblement la jeune Sylla s'amusait beaucoup à voler, mais il fallait tout de même se rendre compte du fait qu'une robe n'est pas le meilleur habit pour quelqu'un en vol. Le vêtement n'étant pas serré comme pourrait l'être d'autres, il lui arrivait de glisser ou de ce décaler pendant le vol. Rien de grave certainement, si la jeune femme qu'il transportait n'était pas totalement nue en dessous de cet habit.

Finalement, hormis certain ratés lors du vol (pas désagréables heureusement) ce dernier ce fit relativement vite, malgré qu'il ait ralentit la cadence pour ne pas gêner la jeune femme et qu'elle puisse en profiter. Edward se posa finalement juste devant une grande bâtisse un peu en périphérie de la ville. L'endroit était dans un style très anglais, un ancien manoir indiquant le niveau de vie de son propriétaire , surtout que ce dernier était sur un terrain lui-même assez grand.


J'espère que le vol vous aura plus.

L'armure se déplaça donc vers la grande double-porte en bois, invitant d'un geste la jeune femme à entrer avec lui, il poussa facilement l'épaisse porte qui s'ouvrit sur un large hall, ce dernier en marbre et bois avait un style et des décorations très gaéliques (ou celtique), on ne pouvait douter de son appartenance au monde Anglo-saxon. Un homme apparut alors, une soixantaine d'années, mais toujours bien portant et transpirant la classe anglaise, l'homme salua son maître.

Sir Penndragon, de retour avec… vous devez être Miss Sylla ? Enchanté.

L'homme s'inclina respectueusement devant la jeune femme. Pendant ce temps Edward était sorti de l'armure, par devant cette fois, cette dernière c'était ouverte une nouvelle fois en s'éclatant en petits morceaux, lévitants à côté de l'armure relié par un courant d'énergie bleuté. Une fois l'homme en dehors, l'armure se reforma pour rester debout et immobile, mais les yeux toujours luisants de cette lumière bleutée. Le brun récupéra sa chemise qu'il avait laissée sur le porte-manteau en partant.

Peut-être voudriez-vous que j'invite votre invité dans le salon, le temps que vous retiriez entièrement l'armure ?
Cela dépendra du vouloir de notre invité Henry.

A elle de voir si elle voulait rendre visite à sa fille tout de suite, ou si elle pouvait attendre 10-15 minutes qu'il retire la prothèse. Edward reboutonnait sa chemise en parlant, histoire de masquer sa mi-nudité et aussi pour cacher la vilaine cicatrice trônant entre ces deux pectoraux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Mar 17 Mai - 16:11



Edward acquiesça et lui demanda de la suivre, sortant par la porte qu'elle lui indiquait sans même un salut pour le Minotaure.
Ce comportement ne surpris pas vraiment l'ancienne esclave. Elle avait eu l'habitude elle-même d'être considérée comme un objet et ne pas sembler mériter un bonjour ou un au-revoir de la part de ses maitres méprisants.
Elle, par contre, toute excitée qu'elle était à l'idée de voler, n'oublia pas d'adresser un sourire et un geste de la main à son ami Famelicus. Celui-ci n'osait jamais la suivre hors du temple malgré ses demandes répétées. Il savait qu'elle cherchait autant à le protéger qu'il cherchait lui aussi à la protéger, mais il savait aussi que sa place était ici.
Et qu'au fond, elle n'avait pas besoin de lui. Andrea lui avait confié la vérité à son sujet.

L'innocente Sylla sortit pieds nus du Temple Secret.
Suivant Edward, elle chercha des yeux un cheval ailé ou un char magique sans parvenir à les trouver. Lui, dans son armure, l'attendait.
Elle ne comprenait pas. Elle s'attendait à trouver là un véhicule quelconque, et il n'y avait rien.
Comme elle le regardait et s'approchait sans visiblement comprendre, il lui fit signe de s'accrocher. Incrédule, elle cligna des yeux un instant. Il allait voler comme ça ? Sans rien ? Comme Hermès ? Et elle devait s'accrocher ?
Perplexe, légèrement hésitante, et pourtant toujours excitée à la perspective de voler, elle passa ses bras autour de ses épaules, s'attendant naïvement a ce qu'il la prenne dans ses bras telle une fiancée et la porte, mais il se contenta de passer ses bras autour de sa taille. Après tout, c'était lui l'expert, il savait ce qu'il faisait songea-t-elle, toujours aussi perplexe.
Le contact de l'armure était froid et désagréable. Elle n'aimait pas ce contact, lui préférant toujours celui de la peau. Cette chose aurait peut être même pu la blesser.

Et alors, sans prévenir, il décolla.

S'agrippant brusquement plus fort, surprise, elle poussa un cri devant l'accélération. Cri qui se fini en rire émerveillé.
Elle était comme une gamine dans les montagnes russes pour la première fois. Le vent faisait fouetter ses cheveux sur son visage. Sa robe ample battait au vent comme la voile d'un navire, claquant et offrant un superbe spectacle aux passants. Elle ne portait rien en dessous, jamais.
Elle s'amusait follement.
Elle trouvait ça génial de voler et riait de bon coeur, poussant de petits cris lors des virages, montées, descentes, ou accélérations.
Le vent gonflait le haut de sa robe, s'engouffrant dans son décolleté comme si lui aussi cherchait à dévoiler sa poitrine et à la déshabiller.
Ses longs cheveux roux manquaient parfois d'aveugler Edward en passant sur le casque de son armure, mais la tête de la belle n'étant qu'a peine plus haut que son torse, ce ne fut que rarement le cas.

Après un vol qui fut pour elle inoubliable et extraordinaire, Edward se posa enfin devant un manoir. A peine posé sur le sol, elle bondit hors de ses bras, titubant légèrement un instant le temps de retrouver son équilibre tout en riant, et se retourna vers lui en levant les bras :
-C'était génial !! Wahou !!! Merci !! s'écria-t-elle.

Se calmant un peu, comme Edward se dirigeait vers la demeure, elle remit un peu d'ordre dans sa robe, dans son corsage, et finalement dans ses cheveux, lui emboitant le pas a une certaine distance.
Il l'invita a entrer et elle le suivi tandis qu'il lui ouvrait les portes.
La jeune femme se montra remarquablement peu impressionnée par les lieux. Si elle s'émerveillait devant la technologie, les nouveautés et tant d'autres choses, l'étalage de la richesse ne lui faisait rien, au contraire. Elle avait connu des palais de marbres, elle en avait même lustré elle-même, elle savait combien de serviteurs l'entretien de tels endroits exigeaient.
Un vieil homme apparu, un serviteur sans doute. Il salua son maitre et reconnu Sylla comme si il l'avait attendu, comme si tout cela n'avait été qu'un stratagème pour la faire venir. Sur le coups, elle ne s'en formalisa pas, mais par contre, quand le majordome s'inclina devant elle et l'appela "Miss", elle insista pour lui serrer la main.
-Juste Sylla. Charmée. Et vous êtes ?
Elle ne le lâcha pas avant qu'il lui dise son prénom.
Elle mettait un point d'honneur à lui faire comprendre immédiatement qu'ils étaient égaux, elle et lui, et qu'elle n'était pas de la race des maitres.

Edward se décida alors enfin a sortir de son armure.
Sylla, qui ne l'avait vu que la revêtir, observa le spectacle d'un regard curieux, bien contente de voir a nouveau un visage humain et non la surface froide et inexpressive d'un casque.
Comme il allait chercher une chemise, Henry demanda si elle devait aller dans le salon, le temps qu'il retire "entièrement" l'armure.

-Oh, je vous en prie, dit-elle en s'adressant a Edward, je vais vous laisser faire ce que vous devez faire, et je pense qu'Henry va me montrer la chambre de la petite. C'est sans doute mieux que je la vois seule d'abord… Vous comprenez ?

Sylla pensait toujours que la fille du noble était simplement cloitré avec un coeur brisé.
Henry lui montra le chemin et elle adressa un petit salut de la tête a Edward accompagné d'un sourire en lui disant :
-Prenez votre temps.


A l'étage, Sylla fut surprise, attristée de découvrir la chambre de la petite, emplie de machines et de tubes. Devant l'appareillage, elle eu une petite moue de dégout qui semblait dire "Quelle barbarie !", mais face à la petite, son visage n'exprimait que tristesse et compassion.
-Comment s'appelle-t-elle ? demanda-t-elle à Henry.
Elle s'approcha du lit et s'assit dessus doucement, commençant par prendre la main de l'enfant avant de poser son autre main sur son épaule.
Elle ferma les yeux et plissa les sourcils en ressentant la magie qui la maintenait en vie.
-Depuis combien de temps est-elle comme ça, Henry ? Edward a parlé de trois années…
Elle avait envie d'arracher les tubes, les tuyaux et les perfusions mais elle résista à cette pulsion.
Caressant doucement le front de l'enfant, elle plissa encore les yeux. Délicatement, sa main descendit sur la poitrine de la petite, puis sur son ventre, comme si elle cherchait a sentir quelque chose qu'elle ne trouvait pas.
-Son esprit. Son esprit n'est pas là. dit-elle à Henry. Elle ne dors pas. Elle est vide ! Qu'est-ce que ça signifie ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 10/05/2016
Messages : 150
Age : 26 ans
Situation : Celibataire
Orientation : Hétéro curieux.
Espèce : Humain (modifié)
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   Mar 17 Mai - 17:21

La jeune femme fut pleinement emballée par son premier vol, c'était d'ailleurs tant mieux pour elle, il faudrait qu'il pense à prendre les gens (et surtout les femmes) d'une meilleure manière la prochaine fois, il n'avait pas l'habitude de transporter des gens en général. Mais si la jeune femme n'avait rien n'a redire à cette expérience c'était tant mieux, même si de son côté cela n'avait pas une grande importance non plus.

Fidèle à elle même, Sylla démontra toute sa gentillesse et son humilité en venant serrer la main de l'homme. Ce dernier ne cacha pas un certain étonnement, mais il gratifia la jeune femme d'un large sourire tout de même. Il était majordome pour Edward depuis 12 ans et son ami depuis plus longtemps. Le vieil homme a beaucoup aidé Edward dans sa jeunesse pour qu'il retrouve son héritage et après avoir confirmé son statut il s'était mis à son service. Petit sorcier il n'a jamais eu de grand destin l'attendant et pourtant il était aux côtés du fils Penndragon depuis tellement longtemps et nul doute que ce dernier n'aurait pas put aller si loin sans lui. Et Edward le savait.


Juste Henry, Sylla.


A la demande de la jeune femme, le regard d'Henry se posa sur celui de son patron, ce dernier hocha simplement la tête, avec tout de même un petit air suspicieux, il se demandait vraiment à quoi jouait la jeune femme. Y avait-il quelque chose qu'elle n'ait pas compris, ou quelque chose qu'il aurait mal expliqué ? Il regarda la jeune femme lui sourire et lui dire de prendre son temps, il la suivi du regard et hocha simplement la tête à nouveau. Devait-il s'inquiéter ?

Pendant que Henry et Sylla montaient, Edward lui renvoya l'armure dans un coin de la maison en position allongée, vu qu'une fois la connexion coupée plus rien ne ferait tenir l'ensemble. Il monta lui-même dans sa chambre, pour retirer la prothèse il allait avoir besoin de sa douche, inutile de foutre du sang sur le sol inutilement. Une fois dans sa chambre il se déshabilla et entra dans la douche en allumant l'eau. Le jet vint lui couler du début du coup jusqu'en bas, passant sur la fameuse prothèse de métal. Il plaça ses mains dans son dos, le mieux possible et il commença à la retirer, serrant les dents sous la douleur. L'extension de l'armure commença à bouger, faisant couler un peu du sang de son porteur.

Pendant ce temps Sylla avait pu voir de ses yeux l'étendue des dégâts chez l'enfant de Penndragon. La voir étendue sur ce lit avait de quoi faire peur, révolter même et le premier qui la fait était Edward, jusqu'à ce qu'il comprenne que ces machines étaient nécessaires pour que le corps puisse survivre à la perte de son âme. Beaucoup de médecins ont prévenus Edward que son acharnement à la garder en vie était une mauvaise idée, mais dans ce cas précis le coma était légèrement différent, il fallait qu'il retrouve le voleur d'âme. A la question de la jeune femme le vieil homme répondit simplement :


Elle s'appelle Agate.

Lorsque Sylla approcha de la jeune fille, le vieil homme se rapprocha légèrement, il s'agissait là de la future cheffe de famille, que ce soit pour lui ou pour Edward son père, la personne la plus importante ici, c'était elle. Mais en voyant la douceur de la jeune femme, le vieil homme se maintint dans cette position, cette jeune fille ne pourrait lui vouloir du mal.


C'est bien cela, trois ans. Ces machines sont là pour empêcher le corps de mademoiselle Agate de mourir.

La jeune femme passa les mains sur la jeune fille, comme si elle cherchait quelque chose. Ces genres de gestes ne sont pas inconnus du vieil homme, aussi il ne pipa mot ou geste devant cela. Son patron avait donc amené une guérisseuse, ou quelque chose approchant ? Le vieil homme ne voyait pas bien pourquoi. C'est à ce moment-là que Sylla posa de nouvelles questions.

Je pensais qu'Edward vous en aurait parlé. L'âme de mademoiselle Agate et par extension son esprit ont été volés par un dieu déchu nommé Méléagant. Cela fait maintenant deux ans qu'Edward le traque pour ramener sa fille parmi nous, deux ans de descentes aux enfers malheureusement.

L'homme eu une petite grimace déçue en disant cela, il avait connu Edward sous ses plus beaux jours et l'homme qu'il était maintenant, était bien différent, c'était toujours lui, mais quelque chose avait vraiment changé en lui et c'était compréhensible.

Après avoir réussi à arracher la prothèse vertébrale et laisser les plaies se refermer (la guérison de cet endroit était toujours assez rapide, même si elle laissait de vilaines cicatrices le long de sa colonne.), l'homme c'était séché, il ne s'était pas mouillé les cheveux, car il n'était pas entré dans la pièce pour prendre une douche. Il s'était donc habillé, des mêmes vêtements tout en remontant les manches de sa chemise, il n'était pas allé dans la chambre tout de suite, il avait pris le temps de boire une gorgée de whisky, avant de mettre de l'eau à chauffer pour le thé. Puis il remonta l'escalier pour aller voir Agate, Henry et Sylla. Il entra dans la pièce, le visage fatigué (comme à l'accoutumé).


Alors jeune fille ? Vous pensez pouvoir l'aider ?


[HJ : Agate est un prénom Celte qui vient d'un prénom Latin (Agata ou Agada je sais plus trop ><), bref ça veut dire : Gentille, douce, belle. Peut être que ton perso le sait]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t618-changement-de-compte-penndragon-wade-wesley?nid=2#5781

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des réponses ? (Pv Sylla)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Des réponses ? (Pv Sylla)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [REGLES] : Questions/Réponses.
» [Quête] De Karibe en Sylla, partie I
» Questions/Réponses : Event : Le vieux continent
» Inscriptions Partie 62 : Les proscriptions de Sylla
» Vos Questions, Nos réponses !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anonymasked :: What they did :: RPs Terminés-