Forum RPG et classique pour venir parler de ses super héros préférés et incarner les super héros et super vilains de votre invention dans un univers libre et original.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Avoir la confimation d'être ce qu'on est [Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Date d'inscription : 11/08/2015
Messages : 19
Alias : Toy's Master
Age : 22
Métier : Gérante d'un magasin de jouet
Situation : Célibataire
Orientation : Bi
Espèce : Humaine
Nombre de posts RP : 5

MessageSujet: Avoir la confimation d'être ce qu'on est [Andrew]   Mer 19 Aoû - 19:59

Leslie.... Pourquoi faut-il toujours que tu te mettes dans des situations bizarre ? Elle vit l'autre la pointer de son arme. Elle ferma les yeux pour ne plus rien voir. Comme ça, elle ne saurait pas quand la mort la frapperait.

15 minutes plus tôt.

Le sourire aux lèvres, Leslie quitta sa boutique un peu plus tôt se balader en ville. La jeune femme, habillé d'un jean soft gris, d'un tee-shirt bleu flash et d'un chemise blanche, décida de se rendre dans une boutique qu'elle dont elle avait entendu parler un peu plus tôt dans la semaine. Elle avançait à pied, n'ayant pas de voiture et n'aimant pas les transport en commun. L'absence de bruit fit qu'elle n'entendit pas l'autre la suivre. Ses yeux lui servait de radar, elle observait le moindre détails autour d'elle. Elle bailla, il n'était pas si tard qu'en même. Il faudrait peu être qu'elle voit pour fermer un jour ou deux sa boutique pour se reposer. Où prendre un employé. Après tout, les sous rentrait bien.

Perdu dans ses pensées, elle tourna dans une rue. Elle continuait d'avancer dans la petite allée. Le magasin devait se trouver un peu plus loin. Quoi que... Le doute s’empara d'elle au moment où elle tourna sur sa gauche pour arriver devant un mur. Elle soupira. Sens de l'orientation pourrit. Elle fit demi tour et le vit alors.

Grand, moche, maigre, il ressemblait plus à un rat qu'à un homme. Oui, c'est cela. Un rat mais un rat humain. Elle frissonna. Elle recula instinctivement et se cogna sur le mur. son dos lui fit mal. Il se mit à lui parlait, elle se savait, elle voyait sa mâchoire bouger mais le fait qu'il regarde sur le coter ne lui permettait pas de comprendre se qu'il disait. Il criait. Mais il voulait quoi ? Tourne toi ! La peur monte d'un cran dans son estomac. Sa main se met à trembler. Elle tenta de la tendre vers son sac où se trouvait l'un des nerfs qui lui servait d'arme. Pas besoin de permis de port d'arme. Elle aurait rit si le mec ne sortait pas au même moment un flingue pour la menacer. Il se tourna enfin vers elle et elle put lire sur ses lèvres. Jeter son sac au sol ? Non... Elle l'articula tant bien que mal, elle n'allait pas se laisser faire. Il leva son arme vers le ciel et tira. Leslie essaya de faire un nouveaux pas en arrière mais le mur l'empêchait de fuir. La peur monta d'un cran, elle lança son sac au sol.

La jolie colorée le vit se jeter sur son sac pour son s'emparer de son porte-feuille. Elle fit un pas en avant pour fuir quand il sortit le jouet de plastique. Il la vit, pointa son arme vers elle et avant de fermer les yeux, elle le vit hurler " Bouge pas ou je te fumes ! ". La peur avait atteint son paroxysme. Ses jambes ne la tenait plus, elle tomba à genoux. Elle ne le voyait pas mais elle s'en doutait, elle était toujours viser et elle ne devait pas bouger. Elle allait surement crever là, sans même avoir pu se défendre réellement. Les tremblements de son corps lui donnèrent envie de pleurer. Ses mains glacées attrapèrent le bas de sa chemise et elle attendit. Elle ne voulait pas ouvrir les yeux. Pas de bruit, pas de balle qui court vers elle. Elle ne verrait pas la mort courir vers elle sous la forme d'un bout de métal. Une pensée monta vers sa famille, elle savait que dans ses conditions elle ne pourrait jamais faire une barrière physique afin de stoppé la balle. Elle se trouva pitoyable. Deux larmes roulèrent sur ses joues. Elle attendit.

_________________
Toy's Master is comming !

Au sourd, l’œil sert oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t520-toy-s-master-is-coming#4554

avatar

Date d'inscription : 25/03/2015
Messages : 42
Age : 27 ans
Métier : Ecrivain
Situation : Célibataire
Orientation : Hétérosexuel
Espèce : Alien
Nombre de posts RP : 11

MessageSujet: Re: Avoir la confimation d'être ce qu'on est [Andrew]   Ven 21 Aoû - 17:10

Comme toujours depuis un petit moment, Andrew n'avait rien trouvé à faire.
Assis sur une chaise d'un café, il avait passé le plus claire de son temps à feuilleter un ouvrage intriguant qu'il avait trouvé sur le bureau de son appartement poussiéreux : un véritable torchon, et ce torchon portait son nom. Comment diable avait-il pu écrire pareilles débilitées ? L'histoire en elle-même était incompréhensible, mal écrite. Certes, il ne s'était jamais découvert de grand talent d’écrivain, mais il ne pensais pas à ce point. Il avait bien réussi à y trouver quelques messages subliminaux, ne pouvant être compris que par lui seul, mais rien de bien fameux.

Et ce truc avait réussi à être commercialisé ? Il lui avait même rapporté de l'argent ? Surement le résultat d'une politique éducative inappropriée, il en avait bien peur. Déplorable société moderne. Néanmoins, c'est avec ça qu'il passât le plus clair de son après-midi, à faire une tête d'enterrement à la lecture de lignes toutes plus absurdes les une que les autres, et le seul fait de savoir qu'il en était à l'origine lui donnait envie, au pire, de se pendre, au meu, de tuer des gens par centaines, et la café bien noir qu'il avait commandé n'était pas pour arranger les choses, mais bref.

Il avait quitté le café vers 19H. Préférant marcher, pour rentrer chez lui (ça lui aurait au moins donné l'impression de se défouler), il remarquât quelque chose d'étrange : une jeune fille, d'abord, au style étrangement coloré. Il la suivit du regard un long moment, avant de remarquer que celle-ci était suivie par un homme au style quand à lui un peu trop banal. Seul son visage faisait monter en lui une sorte de dégoût rare.
Il traversât la route, suivit l'étrange duo sur le même trottoirs qu'eux, avant de s'engouffrer avec eux dans un des endroits les plus infâmes de la ville.
L'homme n'avait pas remarqué la présence d'Andrew quelques mètres derrire lui.
Il ne l'avait pas remarqué lorsqu'il marcahit derrière lui, dans les ruelles bondées.
Il ne l'avait pas non plus remarqué alors qu'il continuaient tout les deux leur fillatures respectives dans une ruelles sombre et quasi-déserte.
Il ne l'avait pas non plus remarqué lorsqu'ilk avait braqué son arme sur le pauvre jeune fille, l'ayant menacé d'une balle dans le crâne si jamais elle refusait d'optempérer.
Et il n'avait pas non plus étendu le bruit de ses pas, le crépitement sa peau lorsque les scarifications runiques apparurent sur son corps, ni même senti la mince fumée bleutée qui en résultait et s'évaporait dans l'air.
Lévitant lentement sur le sol, jusqu'à se retrouver à quelques pas de de l'agresseur seulement , il bloquât son doigt posé sur la détente, afin qu'un coup ne parte pas par accident.

-Lâchez cette arme immédiatement.


Voix calme, message clair.
Le rat semblait trembler. Peut-être avait-il voulut tirer et sentit que quelque chose n'allait pas ? Possible. Il se retournant vers Andrew et braquât son arme vers lui.

-T-T'es qui toi ?!

-Je vous le répète : lâcher votre arme

Même réponse, même ton.

-Ah ouai ? Et qu'est-ce que tu vas faire ?? Tu vas me tuer hein ?? A main nue ? Alors que j'ai un flingue dans les mains ?? Rêve pas mon grand et vas plutôt t'occuper de ton cul !

L’obscurité et ses longs cheveux noirs cachaient ses cicatrices. L'on ne pouvait apercevoir que sa silhouette, ses cheveux et un bref aperçus de son visage à qui savait regarder.
La pauvre enfant derrière lui était à genoux en larme. Rein d'autres ne pouvait plus l'insupporter qu'un homme responsable des pleurs d'une enfant.

-Aujourd'hui je me suis rendu compte que j’étais l'auteur d'une des pires atrocités de ce siècle, alors vous devriez me croire quand je vous dit que je serais parfaitement à même de vous tuer à main nues.

Toujours ce même ton de voix, calme, apaisant. C'en est trop pour le rat, il tire. Il veut tirer, mais n'y parvient pas.

-Qu'est-ce que tu…

C'est ce moment qu'Andrew à choisit pour frapper. Chargeât vers lui, une main le prend par le bras, l'autre par le col. Il le colle face au mur grâce à sa force herculéenne, et cogne son poignet d'un solide coups d'avant bras pour lui faire lâcher son arme, avant de le faire basculer à nouveau, vers le sol cette fois-ci, des éclair de rages bleutés jaillissant de ces yeux d'autres parcourant son corps alors que le crâne de l'agresseur heurte les pavés.
Est-il mort ? Non, mais il va dormir un long moment. Devait-il s'occuper de sa mémoire ? Mieux valait ne pas prendre de risques.

Visant la tête de l'homme à terre, il fit jaillir deux rayons oculaires mauves, projection télépathiques qui lui permirent d'entrer dans sa tête et d'effacer toute trace du passage d'Andrew.
Quelque chose avait mis fin à son agression, point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t446-andrew

avatar

Date d'inscription : 11/08/2015
Messages : 19
Alias : Toy's Master
Age : 22
Métier : Gérante d'un magasin de jouet
Situation : Célibataire
Orientation : Bi
Espèce : Humaine
Nombre de posts RP : 5

MessageSujet: Re: Avoir la confimation d'être ce qu'on est [Andrew]   Mar 25 Aoû - 14:52

Le souffle court, elle attendait. Mais rien ne venait... Peu être était-il partit. elle attendit encore un peu avant d'ouvrir les yeux. Là, elle le vit. Un homme qui n'était pas la précédemment. A peine plus vieux qu'elle, des longs cheveux noirs, un peau blanche comme la craie et visiblement en train de l'aider. Tout se passa assez vite, ou alors c'est juste qu'elle était encore en état de choc. Mais elle le vit attraper le rat et plaquer contre le mur avec une violence qui la frémir. L'autre lâcha son arme, Leslie osa enfin bouger pour prendre le jouet en plastique au sol, sa vision encore floue des larmes qui marquait encore ces yeux. Le nouveau venu fit tombé le rat au sol et la violence du choc, Leslie ne sut pas, le tua ou l’assomma. Elle réalisa, au moment où l'autre utilisa ses rayons oculaires, qu'il s'agissait d'un super.

Toute la tension retomba enfin. Les nerfs de la jeune fille se relâchèrent petit à petit, comme elle se calmait. Le jouet bien serré dans sa main droite, elle se releva. Elle était stable sur ses jambes. Elle alla pour parler quand elle se rendit compte que l'autre homme était toujours dos à elle. Est ce qu'il lui avait parler ? Son monde sans bruit l'insuportait. La fille serra les dents et fit quelques pas vers l'homme.

"- Merci, articula-t-elle de façon à se que chacune des syllabes soit compréhensible. Merci beaucoup. Je... Euh... Vous pouvez... Euh... s'il vous plait, vous tourner vers moi si vous avez à me parler, s'il vous plait.... "

Grand dieu qu'elle avait absolument horreur de demander aux personnes de se tourner vers elle. Comme par instinct, elle posa sa main gauche sur son oreille comme si cela pouvait montrer aux gens qu'elle était sourde.

Elle se mordit ensuite la langue, honteuse de s’être laisser avoir. Elle était maintenant redevable d'une personne de plus. Elle osa enfin fixer la personne qui l'avait sauver. Elle le trouva un instant beau voir peu être attirant avant de se reprendre. Elle n'était pas la pour ça. Les jointures de sa main droite était devenue blanche tant elle était crispé sur son arme. Comment être sur, après tout, qu'il n'avait pas des intensions malhonnête envers elle. Ses ongles était en train de marquer sa peau. Elle aurait tout donner pour se retrouver dans un endroit isolé, sa boutique ou une pièce close pour l'absence de bruits ne lui ai pas potentiellement mortel, un verre de jus de pomme à la main et un livre dans l'autre. Au lieu de perdre toute assurance dans cette impasse où elle se retrouvait, encore, entre un mur et un homme. Normalement amical, elle aurait proposer un verre à l'homme mais vu les circonstance, elle préféra rester piquer debout, cette fois ci armer, à attendre de voir se qu'il se passe. Armé...? Elle jeta un rapide mais néanmoins captable, coup d'oeil aux niveaux du chargeur du nerf. Deux balles de mousse si trouvait encore. Elle activa son pouvoir. Leslie attendit, sur ses gardes mais on lisait clairement sur son visage qu'elle avait juste encore peur. Peur que l'autre homme soit aussi un braqueur, peur d'être attaquer, peur de mourir.

Droite mais morte de trouille, elle attendait que l'homme se tourne enfin vers elle, et peu être qu'il lui parle. Elle attendait de savoir se qui allait se passer ensuite.

_________________
Toy's Master is comming !

Au sourd, l’œil sert oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t520-toy-s-master-is-coming#4554

avatar

Date d'inscription : 25/03/2015
Messages : 42
Age : 27 ans
Métier : Ecrivain
Situation : Célibataire
Orientation : Hétérosexuel
Espèce : Alien
Nombre de posts RP : 11

MessageSujet: Re: Avoir la confimation d'être ce qu'on est [Andrew]   Jeu 3 Sep - 23:19

Explorer une multitude de relais neuraux, voir et sentir les crépitements électriques qui parcourent une-à-une 100 milliards de cellules nerveuses , qui constituent le réseau câblé d'une précision chirurgicale de deux hémisphères cérébraux, hémisphère qui se rejoignent en un seul et unique organe d'1.5kg dont le but n'est ni plus ni moins que la genèse d'émotions, de facultés intellectuelles et la mémorisations de plus d'une centaine de souvenirs qu'il voit défiler toutes les deux secondes jusqu'à ce qu'une pauvre fille au style ambiguë se fasse braquer par l'homme dont Andrew dissèque soigneusement l'ensemble du corps cérébral.

*La violence te répugne, tu veux te trouver un emploie stable et totalement légal, qui tu obtiendras le plus légalement du monde. Les femmes de tout âge te font peur, et tu es désormais un adepte de l'humiliation sadomasochiste*

Voilà qui défoule.
Le cerveau à réellement quelque chose de fascinant.

Andrew referme les yeux. Ses rétines le brûlent, et les vaisseaux sanguins situés sur les coins extérieurs de ses paupières luisent quelques secondes encore d'une intense lueur rosâtre. Il a désormais l'impression d'avoir fixer le soleil un long moment jusqu'à ne plus pouvoir en supporter d'avantage.
Assez douloureux.
Mais dieu ce que ça fait du bien de se lâcher. Il reprend son souffle, cligne des yeux comme si cela allait apaiser sa douleur, puis fit craquer sa nuque:l'exercice lui manquait.

Restait maintenant une dernière chose, et la chose en question venait d'articuler un étrange « merci », à la manière des sourds muets, ce qui s’avérât rapidement être le cas lorsque l'enfant le priât de se tourner vers elle pour lui parler, lui indiquant sa surdité d'un geste simple.
La pauvre semblait terrifiée, serrant contre elle un jouet en plastique comme si cela allait la protéger. Andrew n'avait aucune envie de lui faire du mal, évidement, néanmoins il ne fallait en aucun cas laisser quelqu'un voir son visage, et malgré l'obscurité de la nuit qui s'installait peu à peu, il ne voulait en cas faire place au doute. Il se tournât vers elle. Lentement ses pupilles se mirent à lui d'une faible lumière mauve.

-Je n'ai rien contre toi et ne te veux aucun mal, mais pour ma sécurité je me doit d'effacer mon passage de ta mémoire, pardonne-moi.

Il s'avançât vers elle, prêt à s'exécuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t446-andrew

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Avoir la confimation d'être ce qu'on est [Andrew]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Avoir la confimation d'être ce qu'on est [Andrew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [probleme réglé] Apres avoir formaté mon ordi...
» Tome 8 - [SPOILER] Aprés l'avoir lu...
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|
» En avoir plein le slip...
» C'est ce qui s'appelle avoir chaud au cul...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anonymasked :: What they did :: RPs Abandonnés ou en suspens-