Forum RPG et classique pour venir parler de ses super héros préférés et incarner les super héros et super vilains de votre invention dans un univers libre et original.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Le Refuge - [PV Teddy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Le Refuge - [PV Teddy]   Sam 19 Juil - 18:00


Le temple.
C'est comme ça qu'elle allait l'apeller.
C'était grâce a un photographe qui voulait la faire poser dans des endroits délabrés qu'elle avait découvert cet endroit.
Au premier pas qu'elle avait fait à l'intérieur, la sensation l'avait frappé comme une évidence, elle était chez. C'était comme un coups de foudre. Quelque chose d'inexplicable, de viscérale. C'était pourtant dans un état de délabrement avancé, couvert de poussière et de toile d'araignée.
L'entrée principale, à la fois murée, d'un mur qu'il avait fallu creuser a la masse, et la lourde et large porte derrière clouée de planches qu'il avait fallu arracher au pied de biches témoignaient d'un endroit qui n'avait pour entrée que deux portes, les fenêtres étant bien trop hautes pour pouvoir constituer un accès.
Personne n'avait mis les pieds dedans depuis plus de 40 ans, et cela se voyait, le moindre pas dans la poussière si épaisse laissant une trace immanquable. C'était d'ailleurs pour cela que le photographe faisait passer Sylla la première.
Sans doute que la réaction de la Déesse le déçu quand elle s'aventura dedans. Il devait s'agir d'un de ces artistes qui aiment a mettre ses modèles dans des postures très inconfortables pour les embarrasser, et Sylla, elle, rayonnait.
Elle s'était mise aussitôt a interroger l'homme qui leur avait ouvert, travaillant dans une agence qui cherchait a se débarrasser de cet endroit depuis des décennies. Il leur raconta que c'était un ancien bain publique qui avait fait faillite et avait été fermé, avant même les mesures sanitaires des années sida, précisa-t-il.
L'endroit ressemblait a un temple millénaire abandonné avec ses colonnes et ses statues.
Pour la première fois depuis son arrivée a Colossus City, elle se sentait chez elle, et pour la première fois de sa vie, Sylla voulait posséder quelque chose, cette endroit.

Moins de 12h plus tard, elle était propriétaire des lieux.

Elle n'avait pas eu besoin de séduire le responsable de l'agence pour qu'il lui fasse un très bon prix, il n'était que trop content de s'en débarrasser. A croire que l'endroit était maudit ou hanté. Il n'y eu aucune négociation, aucune hésitation, en un rien de temps, l'affaire fut faite, les papiers signés, l'argent échangé.
Elle avait ainsi dépensé pratiquement tout ce qu'elle avait gagné en tant que mannequin, mais elle s'en moquait. La fortune n'avait jamais été un but pour elle ni un intérêt.

Cela tombait pour elle a pique, car des événements s'étant accumulés, elle cherchait a partir du logement qu'elle partageait avec une autre modèle pour ne plus risquer de la mettre en danger. Mais elle n'aurait jamais imaginé trouver un tel endroit.
Un endroit qui était a présent a elle.
Elle ne pouvait bien sur, hélas, pas emménager immédiatement. L'endroit était par trop délabré. Il fallait nettoyer et réparer un minimum. Après lui avoir fait signé les papiers, et avant de la laisser partir, l'homme de l'agence, pour éviter qu'elle ne change d'avis trop vite, lui confia quelques numéros de personnes du bâtiment qui pourraient l'aider a retaper les lieux, ainsi que les numéros a appeler pour faire re-brancher l'eau, l'électricité, et pour ce qui était du reste, genre internet, il la laissait choisir son opérateur. Et ainsi donc, elle avait passé l'heure suivante au téléphone a donner rendez-vous aux divers services en leur donnant avec fierté et des gloussements de bonheur l'adresse de sa nouvelle demeure. Elle n'en revenait toujours pas. Elle, l'esclave, propriétaire. Elle souriait et riait de bonheur a chaque évocation de ce fait.
Elle allait devoir a présent se rendre là bas pour attendre ces gens les uns après les autres. Certains ne viendraient pas avant plusieurs jours, pour lui installer l'électricité, vérifier la plomberie, le tout a l'égout, et le reste. Mais elle n'était pas pressée.

Moins de 12h plus tôt, la porte principale était ouvert pour la première fois depuis des décennies, et voila qu'elle passait a nouveau le seuil en tant que propriétaire. Elle souriait avec émerveillement devant cette endroit qui aurait pourtant fait fuir bien des gens. Elle entrait avec un petit sac d'affaire, et un balais en paille. Elle comptait très vite remettre les lieux en état, et s'y installer sans tarder, mais auparavant, il lui fallait l'explorer.
Hélas, si elle s'était habitué a bien des choses de cette époque moderne, il y avait encore des réflexes qu'elle n'avait pas. Sylla n'avait pas pensé a se munir d'une lampe pour s'éclairer, ce qui aurait été bien utile pourtant, vu l'obscurité qui régnait dans certains recoins. Quand elle était esclave, à Rome, à son époque, elle n'éclairait jamais son passage ou sa cellule à la bougie, c'était donc une habitude qu'elle n'avait jamais prise.

S'avançant a travers l'entrée jusque dans la grande salle principale, elle regardait avec des yeux pétillants le grand bassin. Elle était très impatiente de le remplir afin de pouvoir s'y baigner. Elle adorait se baigner.
Les cheveux lâchés, la belle Déesse aux cheveux roux portait des sandales, et une ample robe de toile blanc qui ne la resterait sans doute pas longtemps, sans rien en dessous. Comme toujours. Par dessus, cependant, elle portait également un large par dessus masculin qu'un homme lui avait donné quelques temps avant, afin de la couvrir et qu'elle attire moins l'attention. Mais hélas, elle parvenait a demeurer incendiairement sexy, même en portant ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

avatar

Date d'inscription : 17/07/2014
Messages : 19
Age : 21 ans
Situation : Célibataire
Orientation : Graysexual
Espèce : Humain en décomposition
Nombre de posts RP : 5

MessageSujet: Re: Le Refuge - [PV Teddy]   Mar 29 Juil - 21:37

Jamie avait été très clair avec lui,  il était hors de question qu’ils continuent à passer ses journées à se tourner les pouces à l’appartement. Ce n’était pas bon pour lui, il commençait à devenir fou à trier tout ce qui lui tombait sous la main par ordre alphabétique ou encore de taille, n’importe quels prétextes étaient bon pour s’occuper quand il ne jouait pas à son ordinateur. Depuis combien de temps n’avait-il pas mis un pied dehors ? Sans compter le balcon. Bien trop longtemps si on comptait le temps durant lequel il était coincé dans son lit hôpital. D’un côté il avait envie de mettre les pieds dehors, aller se balader un peu, de l’autre il était terrifié de devoir interagir avec des personnes. Il y avait belle lurette qu’il avait fait une croix sur les sorties au cinéma ou encore dans un fastfood (il n’avait jamais mis les pieds dans un fastfood, même pas dans un McDonalds, si ça ce n’était pas triste,…). Theodore tira un peu plus sur la capuche de son sweat-shirt. C’était l’été, la plupart des personnes autour de lui était en t-shirt et sandales et le fait qu’il soit ainsi couvert de la tête au pied ne faisait qu’attirer les regards. Il maudit doucement sa sœur intérieurement. Au moins ça n’était pas trop bizarre qu’il porte des lunettes de soleil. La couche de maquillage (de théâtre professionnel, Jamie y avait mis les moyens) qu’il avait sur le visage et les mains déguisait sa peau à l’aspect peu ragoutant.
Theodore monta le son de son Ipod, accélérant légèrement le pas pour se rendre dans les quartiers moins fréquentés. Il n’avait aucune idée de l’endroit où il se trouvait et ne savait pas comment il allait pouvoir bien  faire pour rentrer. Au moins il ne sentait pas la fatigue même s’il n’arrivait pas à marcher correctement. Ses jambes ne semblaient pas vouloir fonctionner aussi bien qu’avant depuis qu’il était sorti de terre et il gardait sans cesse ce petit boitillement irrégulier. Theodore jeta un coup d’œil à son téléphone pour regarder l’heure. Il errait depuis maintenant une vingtaine de minutes. Bon, si jamais il ne pouvait pas se fier à son sens de l’orientation il pourrait tenter de rentrer avec le GPS de son Ipod. Mais Jamie lui avait demandé de prendre l’air au moins une bonne heure. Il avait encore du temps à tuer mais ne souhaitait pas vraiment continuer à errer comme il le faisait et s’arrêter dans un fastfood ou un café pour tuer le temps était hors de question.  A force de trainer sans but, rapidement le jeune garçon se retrouva dans des ruelles à l’ambiance apocalyptique tout droit  sorti d’un film hollywoodien ou d’un jeu vidéo.  Les murs étaient recouverts de tags et le sol jonché de canettes vides. Et même d’un clochard dans un coin qui ne faisait qu’un avec ce qui devait être son lit. Theodore accéléra le pas, tirant encore sur sa capuche cette fois plus pour tenter d’apaiser le profond malaise qu’il ressentait, pourquoi est-ce qu’il ne squattait pas une de ses baraques qui semblaient abandonnées ? Au moins ce n’était pas un regroupement d’adolescents drogués.
Si le coin était dans cet état Theodore en vint à se dire que c’était probablement à cause de tous ses superhéros et super vilains qui passaient leur temps à se taper dessus. A force ça cassait les buildings et aller s’installer ailleurs devait peut être devenir moins cher que reconstruire. Ou tout simplement que le coin craignait complètement ou alors qu’il y avait un problème de canalisations. Mais Theodore préféra s’en tenir à sa théorie de superhéros ; s’il n’était pas aussi parano que sa sœur il avait tout de même été assez influencé pour ne pas apprécier des masses les personnes possédant des pouvoirs surnaturels (et le sien était de toute façon tellement à chier qu’il ne se considérait définitivement pas comme en possédant un). Il aperçut une échappatoire à son errance  dans un bâtiment qui était assez évidemment condamné mais dont une des fenêtres (qui ne dataient définitivement pas d’hier) avaient été bien amochées, assez pour pouvoir se glisser à l’intérieur.
Theodore se glissa à l’intérieur avec quelques difficultés, se coupant au passage. Il ne le remarqua même pas et ajusta la luminosité de son téléphone à fond pour pouvoir voir ou il marchait. S’il avait été plus malin il aurait constaté que la porte dudit bâtiment n’était pas verrouillée. Theodore n’explora pas l’endroit très longtemps, trouvant rapidement un endroit qu’il jugea assez bien pour se poser. Une fois assit il prit une selfie pour l’envoyer via snapchat à sa sœur, son seul contact qu’il spammait de temps en temps. Il avait installé l’application sur son propre téléphone contre son gré mais était persuadé qu’elle l’aimait autant que lui. Ou presque.
Theodore remit rapidement ses écouteurs dans ses oreilles après avoir entendu une série de bruit qu’il ne jugea pas très rassurant, préférant ignorer tout cela que d’y faire face. Il ouvrit un jeu sur son téléphone, pianotant rapidement sur son écran.

_________________


i was in the wrong place at the wrong moment.
«I  survived something i shouldn't have. As a result, I'll never be fully alive. I am too afraid to attack but I'm too scared I hurt people anyway. I'm scared I'm good for nothing. I'm scared I'm broken. I am terrified of being bad. I want to be dead. I want to be deadly. I want to not be hollow.»

(c) Myuu.BANG!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t301-teddy-lovecraft http://anonymasked.forumactif.org/t304-teddy-keep-calm-and-zombie-on

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Le Refuge - [PV Teddy]   Mer 30 Juil - 8:14


Enlevant lentement le pardessus, la belle Déesse aux cheveux roux levait les yeux vers les fenêtres si sales qu'elles filtraient et tamisaient la lumière. Elles étaient si hautes, hors d'atteinte, que tendre un balai a bout de bras ne suffirait pas. Elle aurait besoin d'une échelle pour atteindre ces fenêtres taillées en meurtrières et les nettoyer.
Son pardessus en main, elle se retourna et chercha un endroit où l'accrocher. Quand ils étaient venu faire des photos ici, un peu plus tôt, en ouvrant pour la première fois cet endroit depuis des décennies, elle avait épousseté une statue sur le côté pour y mettre ses affaires. Il y avait trop de poussière par terre. Il y en avait littéralement des centimètres. Le pied s'y enfonçait comme dans de la neige, laissant une trace évidente qui prouvait également que nul, a part elle et le photographes et ses assistants, n'étaient jamais vu ici depuis très très longtemps. Chaque pas trop violent, ou chaque chose jetée au sol provoquait un nuage de poussière. Il ne faisait aucun doute qu'avant que la journée soit terminée, elle serait complètement grise.
Elle accrocha son pardessus et son petit sac à la statue sans se faire d'illusion, la poussière qu'elle soulèverait en nettoyant le salirait presque autant que si elle l'avait jeté au sol.
L'ancienne esclave décida en elle même que c'était la première chose a faire, dégager l'entrée et un coin pour y poser et entreposer ses affaires sans que celle-ci ne se retrouvent couvertes de poussières. L'endroit était si grand, plus grand qu'il ne le laissait paraitre de l'extérieur, coincé dans une ruelle étroite et entre deux autres bâtiments.
Elle souriait, heureuse, ce sentant bien dans cet endroit qui était sien. Elle pris le balai et commença a nettoyer.

Pour tout abandonné et poussiéreux qu'il était, l'ancien bain public n'était pourtant pas ravagé. Personne ne s'était amusé a tout casser à l'intérieur. Même les murs extérieurs du temple étaient dépourvus de tags ou de vandalisme commun. L'endroit était frappé d'une sorte de superstition qui poussaient les gens a s'en tenir a l'écart. De la même manière que personne n'avait cherché a l'acquérir durant toutes ces années, pas même pour le raser et construire autre chose à la place, personne n'avait non plus jamais songé a s'introduire dedans pour le squatter. Il n'était pourtant pas l'objets d'histoires de maisons hantés qui auraient pu pousser les gens a se mettre au défi d'y pénétrer. Les gens n'en parlaient simplement pas. Ils passaient devant comme si le bâtiment n'était pas là, comme si ils ne le voyaient pas. Singulier dans sa discrétion. Comme un angle mort.
Peu de gens semblaient être capable de le remarquer.

Quelques maisons plus loin, Teddy s'était introduit dans une maison abandonnée en se glissant par une fenêtre. C'était une de ces maisons qui avaient été le théâtre des ravages dues aux super pouvoirs si nombreux dans cette ville. L'ampleur des travaux nécessaires pour ré-aménager l'endroit, et la mauvaise réputation de la rue où trainaient tous les jeunes voyous qui séchaient les cours pour dealer de la drogue, avait temporairement découragé tout acheteur. Il faudrait réformer la rue entière d'un coups plutôt que de tenter de s'occuper d'un seul bâtiment. Sans quoi, les voyous vandaliseraient tout immédiatement.
C'était pourtant bien loin d'être l'endroit le plus mal famé ou insalubre de la ville. Ce n'était pas la vieille ville. Ils étaient a deux pas de l'université, de la mairie et du musée, ainsi que de cet endroit, franchement ouvert, où les gens dôtés de super pouvoirs pouvaient aller s'entrainer à les maitriser, pour éviter, justement, ce genre de désastre. Teddy s'était glissé dans la seule rue mal fâmée et délabrée du quartier étudiant. Dans le repaire et squat d'une bande de jeunes trafiquants de drogue.

Les voyous ne tardèrent d'ailleurs pas a repérer le jeune homme. Ils avaient mis leurs tags partout. C'était leur territoire. Teddy, ses écouteurs sur les oreilles, ne les entendis d'ailleurs pas arriver avant que l'un d'eux ne vienne lui shooter dans le pied.
Le voyou était plus jeune que Teddy. Il ne devait pas avoir dix-huit ans. C'était visiblement un étudiant de l'université pas loin.
-Hey ! Tu viens squatter le camé ? C'est pas l'endroit pour pioncer. Ici, c'est chez nous. T'es miro ou quoi ? T'as pas vu les tags ? Tu peux venir acheter, mais pas squatter. On n'est pas un hôtel a clodo. Mais je vois que tu as de quoi te faire pardonner. Allez, file ton iphone et dégage, je suis de bonne humeur, ça suffira a t'excuser. Allez ! File !
Le jeune voyou avait sorti un couteau a cran d'arrêt et avait fait jaillir la lame. Il adorait jouer les durs, cela le grisait de se sentir supérieur. Derrière lui, de l'intérieur, d'autres membres de son gangs approchaient, alertés par son éclat de voix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Refuge - [PV Teddy]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Refuge - [PV Teddy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» TEDDY X GRIFFON COTON 2 ANS REFUGE VERMELLES 62
» SOS POUR DEUX CANICHES + 10 ANS REFUGE (11)ADOPTES
» Caniche abricot, 5 ans, refuge de fontorbe (17) ADOPTE
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anonymasked :: What they did :: RPs Abandonnés ou en suspens-