Forum RPG et classique pour venir parler de ses super héros préférés et incarner les super héros et super vilains de votre invention dans un univers libre et original.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Une après-midi écrite [PV: Milo/Joe Layton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Une après-midi écrite [PV: Milo/Joe Layton]   Jeu 13 Fév - 8:24

Rule The World

Blue... Balls.

Depuis quelques jours, Milo n'avait que cet acronyme en tête. Il avait approché Joe Layton pour ses voitures d'occasions, s'en était fait un ami, et voilà qu'il apprend dans la foulée que ce quadragénaire, ancien alcoolique et aussi effacé du monde qu'un homme torturé intérieurement peut l'être, est en fait le même homme que ce super-héros aux boules d'énergies si destructrices.
Un fou rire malsain et nerveux l'avait agité en l'apprenant. Mais depuis, Milo ne cesse de réfléchir. Joe n'a manifestement plus rien à voir avec Blue Balls, et le carnage qu'il a provoqué, lui valant un séjour derrière les barreaux, n'y est sans doute pas pour rien. Probablement la raison aussi pour laquelle il ne touche plus une goutte d'alcool.
S'il respectait cela ? Totalement. Milo et Joe sont potes. Si c'est sa décision de se faire complètement oublier et de renier sa nature de super-héros, ainsi soit-il. Pourtant... quelque chose en Milo refusait que ce soit si simple. Un tel pouvoir... D'après ses documentations, il est formidable. Bien plus destructeur que le sien en tout cas. Une véritable tempête qui provoquerait des dégâts considérables et des combats titanesques aux prises avec les méchants les moins scrupuleux de Colossus City.
Milo ne pouvait penser à rien d'autre. Cette nouvelle lui avait vraiment fait l'effet d'une bombe. Tout ce à quoi il pensait, c'était aux options, et notamment la plus alléchante, celle d'utiliser ce pouvoir pour donner à cette ville gangrénée le paroxysme de son Mal. Ce qui passait par "obliger" Joe à retourner sur les traces de son passé, chose qui n'était manifestement pour ce dernier pas à l'ordre du jour. Milo était confronté pour la première fois depuis bien longtemps à un vrai cas de conscience. Toutefois, ses méninges cessèrent d'être torturées lorsqu'il prit un peu de recul sur cette nouvelle. Après tout, si Joe n'était plus un super-héros, ce n'était peut-être pas nécessairement parce qu'il avait voulu raccroché. Peut-être qu'il avait tout simplement perdu l'usage de son pouvoir.
Milo serait bien incapable de dire ni quand ni comment le sien s'est éveillé, et encore moins d'où il le tient. Tout ce qu'il sait, c'est qu'il le possède, et qu'il a appris à le manier en l'utilisant. Et d'ailleurs, chaque jour suivant le précédent, il l'utilise. Au moins une fois, comme ça, juste pour voir s'il en a toujours la pleine maîtrise, et accessoirement la possession.
Ce doute lui permis de s'apaiser. Temporairement. Car bientôt la curiosité prit le pas sur le raisonnement. Rien ne garantissait la première hypothèse, tout comme rien ne garantissait la seconde. Alors quoi en penser ?
Milo se souvient encore s'être enfermé dans sa douche une bonne demie-heure, cherchant dans l'atmosphère brûlante l'état de sérénité qui lui permettrait d’accéder au moindre souvenir lié à Joe, et qui lui permettrait de lever le voile sur la question. Mais rien. Ou plutôt, tout: chaque hypothèse se défendait. Dès lors, il n'y avait plus qu'une seule solution: le forcer à lever le voile.
Et c'était pour aujourd'hui.


Le temps dehors était assez clément. Une bonne journée de week end, idéale pour s'aérer. Joe ne travaillait pas.

Milo était passé le chercher et l'avait incité à l'accompagner quelque part. Il ne lui avait ni dit où ni pourquoi. Il avait simplement arboré un grand sourire et l'avait assuré qu'il ne le regretterait pas.
Peu de temps après, Joe était côté passager dans la BM de Milo qui ne faisait rien d'autre que sourire, conduisant plus vite que d'ordinaire, traduisant son impatience à dévoiler sa surprise à son passager.
Enfin, il gara la voiture à la hâte au pied d'un building aussi modeste qu'il en avait l'air. Ils sortirent du véhicule détonnant dans un tel milieu, et Milo se dirigea droit vers la porte d'entrée de l'immeuble qu'il poussa de l'épaule, incitant son ami à le rejoindre d'un geste.

C'est au 3ème. Tu vas voir!
Allez viens!


C'était un Milo anormalement mystérieux et excité qui se montrait à Joe aujourd'hui. Un changement d'attitude qui ne devait pas manquer de susciter des questions. Elles allaient bientôt y trouver réponse, en apparence.

Arrivés au 3ème, Milo se fit reconnaître par sa frappe à la porte. 3 coups rapides, puis un autre. Après quelques instants, elle s'ouvrit doucement, laissant apparaître une vieille femme manifestement ravie de la visite qu'elle recevait, et les invitant gentiment à entrer.

L'intérieur était un peu plus chic qu'on ne s'y serait attendu vu de l'extérieur, sans être non plus extravagant ou débordant de richesses. Non, c'était un logement simple, pourvu d'un mobilier qu'on pourrait trouver dans beaucoup d'appart dans le tout Colossus City.

C'est par ici, annonça-t-elle doucement en les invitant de la main à la suivre dans la cuisine. Milo, d'un sourire, rassura un Joe qui l'interrogeait du regard. Avec une petite tape sur l'épaule, il l'invitait à le devancer, suivant ainsi le pas lent de la grand-mère.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Une après-midi écrite [PV: Milo/Joe Layton]   Ven 14 Fév - 10:35


Une après-midi
Depuis sa sortie de prison, Joe s'était tenu plus ou moins à l'écart de tout.
Il avait retrouvé sa vieille maison, que le divorce lui avait laissé, mais il n'avait pas repris contact ni avec ses anciens alliés et amis, ni même avec son ex-femme. Il n'avait donné aucun signe de vie. Il avait trouvé un travail tranquille et banal, celui de vendeur de voitures d'occasions. L'aide à la ré-insertion l'avait aidé dans sa recherche d'emploi. Le gouvernement aimait bien garder un oeil sur ses anciens détenus, savoir où ils sont et ce qu'ils font.
Joe avait voulu garder profil bas, sans faire de vagues, mais c'était sans compter sur une jeune et mignonne journaliste qui l'avait reconnu alors qu'il assistait à une réunion des anciens-supers anonymes. Elle avait fait une première page avec lui, pour prévenir la population que le danger qu'il était était revenu, et se baladait en liberté.
Depuis lors, Joe s'attendait a voir débarquer non pas simplement ses anciens ennemis, mais les familles des gens dont il avait causé la mort, et de tous ceux qui pouvaient le haïr, prêts à lui cracher dessus et à lui jeter des pierres en public.

Joe ne s'était donc pas fait beaucoup d'amis depuis sa sortie de prison. L'avantage était qu'il n'aurait du même coups pas beaucoup à en perdre quand ils apprendraient par voie de presse qui il était et ce qu'il avait fait.
Il s'était fait une sorte d'ami pourtant, un compagnon plutôt, une relation amicale, une connaissance amicale. Ils s'étaient rencontrés après sa sortie de prison, et cet homme, Milo, lui avait acheté quelques voitures et était sorti avec lui quelque fois.
Joe n'avait beau pas tendance a être quelqu'un de très expansif, c'était agréable d'avoir quelqu'un avec qui parler, ça faisait un peu de compagnie. Mais il ne savait pas grand chose de lui, tout comme lui ne savait pas grand chose à son sujet.

Joe s'attendait a moitié a ce qu'il perde son numéro et ne veuille plus lui parler après la parution du journal annonçant son identité. Ça, ou des bêtises de beauf… Comme quand quelqu'un apprends que vous êtes flic et demande a voir votre flingue et a tirer avec. Il y a des gens comme ça. Joe ne savait pas très bien dans quelle catégorie se situait Milo. Mais un autre événement dans sa vie l'avait empêché de trop penser à lui : Sylla.
Il avait recueillis chez lui la si belle et douce jeune femme, perdue à plus de deux milles ans de son époque, de l'autre côté du monde et lui avait offert un toit. Comme un enfant qui déboule dans votre vie, elle avait bousculé ses priorités, lui avait donné une raison de faire les courses, de rentrer chez lui le soir, de gagner de l'argent, et de sourire aussi. Il avait oublié depuis combien de temps il avait sourit.
Il avait une relation des plus naturelles avec la jeune romaine, même si elle ne correspondait à rien que l'on puisse facilement définir. Il couchait avec elle mais ne la voyait pas comme une petite amie, ni une compagne, encore moins la femme de sa vie. Il n'avait aucun sentiment amoureux pour elle. Elle était pour lui une sorte de charmante co-locataire, de délicieuse squatteuse, comme on accueille un chien errant sous la pluie.
Elle lui avait permis de sortir la tête de son misérabilisme persistant. De penser à autre chose qu'a la bouteille dans laquelle il était toujours tenté de retomber, de la vie qu'il avait perdu lui aussi. Elle avait perdu tellement plus que lui que cela lui paraissait soudain inacceptable de se lamenter sur son propre sort.

En bref, il allait mieux.
Il se sentait moins torturé, et il ne pensait même plus à l'article sur lui malgré le fait que des gens, en voulant s'en prendre a lui, pouvaient très bien s'en prendre à elle, comme elle vivait chez lui.

Milo était venu chercher Joe, ce week end là, pour l'emmener quelque part. Joe ne pensait même plus à l'article à ce moment-là, et Milo n'y fit aucune allusion. Peut être simplement qu'il ne l'avait pas vu. La presse écrite est en train de mourir après tout d'après ce qu'on dit. Qui lit encore les journaux ?
Joe laissa Sylla seule dans la maison pour suivre Milo. Il cherchait un peu à la cacher, mais il savait qu'elle ne se sentait pas encore prête a sortir, malgré son insistance pour qu'elle le fasse. Il lui avait acheté un gros chien, sous prétexte de l'acheter pour lui même, afin d'obliger la jeune femme à le sortir un peu pendant qu'il n'était pas là.

Milo ne lui avait pas dit où il voulait l'emmener. L'esprit de Joe était ailleurs, toujours occupé par Sylla. Il ne s'était pas du tout montré réticent à l'idée de sortir, pensant même que cela lui ferait le plus grand bien, même si il n'avait aucune idée d'où Milo allait l'amener ni ce qu'il allait lui montrer. Une partie de l'esprit de Joe théorisait que Milo voulait lui montrer son nouvel appartement, ou un appartement qu'il comptait acheter. Ou un commerce. Un truc du genre.
Pas une sortie en boite.
En effet, Joe ne s'était pas vraiment mis sur son 31, portant un jean usé, une chemise de travail rapée, et un vieux manteau de cuir qui avait fait son temps. Il semblait plus habillé pour l'aider a déménager que pour sortir en soirée dans une boite huppé.
C'est d'ailleurs devant un modeste bâtiment de la vieille ville que Milo le conduit. Joe était détendu, lançant quelques plaisanteries et remarques pour détendre l'atmosphère, du genre :
"Calme-toi. J'suis pas ton père et tu ne vas pas me présenter ta fiancée ! Y'a pas le feu, grille pas un feu. On a tout le temps."
En sortant de la voiture, Joe lui fit remarquer qu'il risquait de se faire voler sa voiture dans ce quartier, ou au moins de se la faire rayer, mais Milo n'en avait cure. Il avait quelque chose a lui montrer.

Joe suivi Milo jusqu'au troisième étage du bâtiment où il frappa une sorte de code avant de se faire ouvrir par une vieille dame. Joe entra à la suite de Milo dans l'appartement, saluant poliment la vieille dame. Milo souriait, tout excité. Joe ne comprenait pas, et la dame les invita a la suivre. Milo poussa un peu Joe pour qu'il suive la vieille dame et il s'executa, un peu amusé et perplexe devant tant de mystères. Au moins, il avait le sourire, et ne prenait pas la chose en râlant, en rechignant, ni en trainant des pieds. Sylla lui avait redonné le sourire et le plaisir de vivre.

Une délicieuse odeur se dégageait de la cuisine. Joe commençait a comprendre ce dont il s'agissait. Une surprise d'ordre culinaire. Joe et Milo avait déjà partagé quelques restaurants et tuyaux sur les meilleurs plats qui puissent se trouver dans cette partie de la ville. Même si Joe n'avait pas cessé de fumer, le simple fait de cesser de boire et de sortir de prison l'avait poussé a apprécier davantage les plaisirs de la table.
Il se frottait les mains par avance en souriant.
Il n'avait pas réussi a sortir Sylla pour l'emmener au restaurant, et malgré tous ses efforts et sa bonne volonté, elle n'était définitivement pas assez familiarisé avec une cuisine moderne pour pouvoir lui préparer quelque chose d'un tant soit peu élaboré. Pour le coups, donc, Joe se réjouissait de pouvoir se délécter de quelque chose de plus raffiné et de plus gouteux que les simples plats qu'il avait appris a faire à la jeune romaine qui squattait chez lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Une après-midi écrite [PV: Milo/Joe Layton]   Mar 18 Fév - 9:51


Follow you Home


Milo restait en retrait, d'une part pour apprécier les réactions de Joe lorsqu'il allait comprendre ce qui l'attendait, mais d'autre part pour croiser, dans son dos, le regard de la vieille femme. Un regard qui, s'il l'avait vu, n'aurait pas manqué de l'alerter tant il était lourd d'implication. Manifestement, Milo et la cuisinière retraitée n'en n'étaient pas à leur première rencontre, ni même la troisième ou la cinquième. De plus, un léger hochement de tête de la propriétaire des lieux indiquait qu'ils avaient tous deux convenu de quelque chose, et que c'était en route.

A des années-lumières de tout cela, Joe s'attablait, l'envie dans les yeux, l'appétit au ventre et le contentement aux lèvres. Avec ce qu'il s'apprêtait à faire, Milo avait estimé que son ami méritait tout de même une mise en bouche goûteuse. Il était d'ailleurs content d'avoir pu constater son plaisir à sortir et son air détendu.
S'attablant donc lui aussi, Milo coupa aussitôt la tarte qui se présentait à eux. Il en servit une part à Joe, et une pour lui puis reposa le couteau. Leur hôte n'en prenait pas, elle se contenta de s'asseoir lentement sur une chaise plus confortable que la leur, ce qui semblait normal compte tenu de son âge plus avancé.

Goûte-moi ça, tu m'en diras des nouvelles.

Les deux comparses n'en n'étaient pas à leur première sortie, et certainement pas question culinaire. S'ils avaient échangé sur leur lieux de dégustation préférés, sans tomber forcément d'accord à chaque fois, ils en avaient tout de même conclus que la meilleure tarte framboise était servie au "Superbe", un restaurant français dont les pâtisseries fraîches et délicieusement montées étaient vantées un peu partout dans Colossus City.
Cependant, quelques jours auparavant, Milo avait rencontré Mrs Savin - leur tenancière en ces lieux - et apprenant sa passion pour la cuisine et sa spécialité pour les tartes, avait tout de suite voulu comparer. Ne s'attendant clairement pas à goûter une tarte qui surpasserait celles qu'on servait au "Superbe", il fut littéralement soufflé par une saveur unique dans ce que la grand-mère lui avait mis sous le nez. Il avait demandé quel était le secret de cette saveur particulière qui relevait le goût des fruits dans la tarte, mais elle s'en était tenue au secret de sa fabrication.
Au final, Milo ne savait toujours pas quel était cet ingrédient mystère, mais en revanche, avait appris beaucoup d'autres choses...

Tout comme cette fois-là, Milo avait dévoré sa tarte. Sachant qu'il en avait le droit, il s'en resservi une part, ainsi qu'à Joe qui avait lui aussi bien entamé la première. Milo supposait même que si la vieille femme ne l'obligeait pas à parler, Joe l'aurait fini plus vite que lui.

Les personnes âgées aiment la compagnie, c'est bien connu. Même si cette personne âgée là cachait bien des surprises, ce point-ci restait commun. Alors forcément, accueillant pour la première fois Joe chez elle, elle le poussait à la discussion. Se présentant comme Mrs Savin, ancienne employée dans une boulangerie-pâtisserie, elle lui demandait ce qu'il faisait, depuis combien de temps il connaissait Milo, s'il y avait une raison particulière pour qu'il aime les tartes, ce qu'il en pensait de la sienne... bref, elle posait plein de questions et Joe se prêtait au jeu avec plaisir, visiblement bien content de profiter d'une après-midi entre potes et d'un plaisir de bouche inattendu.
Tandis qu'ils commençaient leur deuxième part, la grand-mère commença à vanter quelques mérites à propos de Milo. Ce dernier ne s'y attendait pas trop. Dans leur "plan" elle devait occuper la discussion et faire se sentir Joe à l'aise, mais jamais il n'aurait pensé qu'elle l'aurait meublée de cette façon. Il lui adressa un sourire agréable. Milo aimait bien qu'on le complimente, et plus il y avait de monde pour assister à ces compliments, plus il était heureux. Et comme il fallait s'y attendre, Mrs Savin finit par demander à Joe ce que lui-même pensait de Milo, demande qui n'avait de surprenante quand on les devinait suffisamment complices pour une tarte-party surprise. Cela non plus, n'était pas prévu, mais Milo ne s'en formalisait pas outre-mesure. Il savait que Joe était un mec simple. S'il n'aimait pas quelqu'un il n'accepterait pas de sortir avec aussi souvent qu'ils le faisaient.

Malgré qu'il soit curieux de savoir le fond de la pensée de Joe à son propos, Milo se leva, donnant l'apparence de débarrasser poliment son couvert. Cela lui donnait un prétexte pour rejoindre le côté évier, lequel se trouvait juste à côté d'une fenêtre par laquelle il lança un œil discret.

Tant que je suis debout, je vais faire la vaisselle.

Oh mais non, laissez ça voyons...

Si si si, continuez à papoter. Et puis avec le bruit de l'eau Joe pourra se sentir plus libre de parler de mes mauvais côtés, ah ah!


C'est surtout que de cette manière, il pouvait continuer quelques temps à regarder par la fenêtre. Ca ne devrait plus tarder maintenant...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Date d'inscription : 01/10/2013
Messages : 257
Alias : Blue Balls
Age : 45 ans
Métier : Vendeur de voiture
Situation : Divorcé
Orientation : hétero
Espèce : Humain
Nombre de posts RP : 113

MessageSujet: Re: Une après-midi écrite [PV: Milo/Joe Layton]   Mer 19 Fév - 9:17


Une après-midi
Tous ces mystères pour aller manger une tarte. Joe souriait.
C'était ça, les plaisirs simples de la vie.
Il y avait semblé vivre plusieurs vies, et la vie de super héros lui paraissait a des années lumières derrière lui. Si loin. Là, où il partait vivre d'incroyables aventures sur d'autres planètes, rencontrait des monstres, des extra-terrestres ou des démons de l'enfer. Aujourd'hui, ses sorties, c'était une tarte chez une petite vieille dans un vieil immeuble pourri ! La prison lui avait appris a savourer ces moments-là.
De plus, comme il l'avait raconté a Milo, il venait d'une petite ville, de la campagne, à l'origine, et c'est là bas qu'il avait passé toute son enfance.

Joe donna des compliments à la cuisinière rien qu'a l'odeur qui se dégageait de la cuisine et à l'aspect de la tarte trônant sur la table. Il s'assit à table et Milo le rejoint, découpant la tarte avant de servir Joe.
Joe, complètement à l'aise, discuta avec bonheur et gouaille avec la maitresse des lieux. Ils parlèrent de tout et de rien. Joe lui racontait qu'il faisait des voitures et qu'il pourrait lui faire faire des affaires dans le domaine si elle voulait.
A un moment, après avoir vanté les mérites de Milo, elle demanda a Joe ce qu'il pensait de Milo.
Joe rigola et expliqua a Ms Gavin qu'il n'était pas gay et n'avait pas cette genre de relation avec Milo, qu'ils étaient juste potes.
Ayant fin sa part de tarte, Milo se leva pour aller faire la vaisselle. Joe s'était repris une autre part mais n'avait pas besoin d'assiette pour la déguster. La vie souriait a nouveau a Joe. Pour la première fois depuis très longtemps, grâce a Sylla et Milo, il était heureux. Détendu. Il ne s'était pas senti si bien depuis même longtemps avant qu'il n'aille en prison.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t53-blue-balls-aka-joe-layton-i-could-have-been-a-hero http://anonymasked.forumactif.org/t55-blue-balls-aka-joe-layton-don-t-come-close-i-m-a-menace-even-to-myself

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une après-midi écrite [PV: Milo/Joe Layton]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une après-midi écrite [PV: Milo/Joe Layton]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anonymasked :: What they did :: RPs Abandonnés ou en suspens-