Forum RPG et classique pour venir parler de ses super héros préférés et incarner les super héros et super vilains de votre invention dans un univers libre et original.
 
AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Milo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Milo   Lun 10 Fév - 17:14

Rae Linus Lloyd Ertakher

«Parce que le jeu vaut bien des sacrifiés»



Identité :
Alias : Milo
Nom : Ertakher
Prénom : Rae (Linus Lloyd)
Age : 29 ans  
Espèce : Humain
Statut : Célibataire
Orientation : Hétérosexuelle
Métier : Scientifique-expérimentateur/ Inventeur
Considéré comme un : Civil/Indécis

Pouvoirs :
Pouvoir : Les paradoxes, irréalisables ? Nenni. Je peux agir directement sur votre acuité visuelle pour l'altérer, et vous faire voir ce que MOI je veux, en temps réel. En revanche, aucun des autres sens n'est touché. Aussi, si le téléphone sonne tandis que je vous transportais visuellement à l'âge de pierre... au mieux vous aurez cru rêver.
Arme/Armure : Blouse de labo et fer à souder ?
Point Faible/Limite : Aucun trait de puissance particulier, c'est un simple humain, doté d'un pouvoir particulier. Concernant ce pouvoir, il doit obligatoirement être immobile tout le temps de son utilisation, concentré sur la cible un minimum, et surtout avoir cette dernière en vue (au moins indirectement).

Description du personnage
Qualités : Intelligent (à l'excès ?) - Plutôt belle gueule - Cultivé - Passionné - Curieux - Sociable - Entreprenant (voire audacieux) - Débrouillard - Calme (en apparence) - Discret - Soigneux - Extrêmement généreux
Défauts : Intéressé - Penchants destructeurs - Manipulateur - Aucune considération pour la vie - Joueur - Trop sûr de lui - Fier - Sanguin - Débauché - Tendances sociopathes - Hyperactif

Description du caractère :
[Réi Lïnéus Ioyd értécoeur], prononcer différemment n'est pas gage d'une bonne entame de présentation, et les petites colères que je peux piquer lorsque c'est la troisième fois que je reprends la même personne à ce propos suffit à démontrer que je peux être mauvais, de façon parfois violente. De toute façon... je suis mauvais à l'intérieur. Depuis ma prise de conscience, plus rien n'a d'importance à mes yeux. Ni rien, ni personne. Ah si... moi. Les autres sont des pions destinés à me divertir, et je fais d'ailleurs tout ce que je peux pour me rendre la vie plus agréable, ou plus exactement, moins monotone. Métro boulot dodo est loin d'être un idéal.  Je m'ennuie vite. J'ai besoin que mon esprit brillant ait matière à travailler. Une matière qui ait du répondant. Car brillant n'est pas un terme exagéré pour me qualifier. Sans aller jusqu'au génie car je ne suis pas arrogant, mon ego m'empêche toutefois de descendre plus bas... et quiconque ira au-delà aura en revanche un bon point; je suis très sensible à la flatterie, pourvu qu'elle ne soit pas entièrement feinte ni trop exagérée. Que voulez-vous ? depuis 8 ans maintenant que je ne m'occupe que de moi-même, j'ai fini par devenir sensible aux compliments.
Voilà pour mon Moi profond. Pour Milo comme on m'appelle à Colossus.
Celui que je suis en apparence, et notamment au labo, est beaucoup plus posé, calme... humain.

Description physique - En civil et en costume :
J'ai les cheveux d'un noir de corbeau, et la barbe de la même couleur. Négligé ne fait pas du tout partie de mes qualificatifs, bien au contraire, mais ma barbe se remarque quand même; j'ai fini par abandonner l'idée de la combattre -va lutter contre quand ça repousse aussi dru qu'avant en à peine 1 jour. Tout ceci me donne un petit air ténébreux que mes iris noir n'agrémentent que de peu de couleur.
Je suis plutôt grand, 1m88 environ, pour un poids total de 90kg, ce qui me donne une stature athlétique, qui pourrait être imposante si je ne m'habillais pas de façon "chic": vous ne verrez que rarement (dehors) arborer autre chose que pantalon de toile ou jean de marque, chemise hors de prix, veste coupe cintrée et chaussures impeccablement cirées. Pas de cravate. C'est peut-être idiot mais j'ai l'impression d'être tenu en laisse sinon.
En guise d'accessoire, une montre à gousset accrochée à l'intérieur de ma veste. J'aime bien leur design. A part cela, un bracelet gris, bras droit, très simple.
Il va de soi que lorsque je travaille au labo, ce n'est plus le même standing. Je dois bien reconnaître que la blouse blanche et à l'occasion les lunettes de protection portent un sacré coup à mon capital séduction.



Origine et histoire :
Voici l'histoire d'un gosse n'ayant côtoyé que la "haute", vécu les mondanités et finalement très peu apprécié. Quatrième d'une fratrie de 5 mâles destinés aux sphères de l'économie, de la politique, de la chirurgie, ou au pire, mais vraiment au pire, du barreau, je crois inutile à ce stade de vous dire que j'ai eu une enfance très loin des comptes des fée, une adolescence insipide et les parents aussi loin de moi et de mes centres d'intérêts qu'il fut possible de me dégoter. Moi, mon dada, ce sont les sciences: problèmes, logique, analyses physiques, mécaniques chimiques et surtout les trucs qui font boum. Alors quand je demandais le coffret collector de mon super héros préféré à mes 8 ans, j'avais double leçon des rudiments de la politique. Quand je repérais le kit du petit chimiste, je gagnais le Code Civil. Pour sûr je vivais dans l'opulence la plus insolente... mais quel intérêt d'avoir tous les moyens si l'on ne peut pas avoir ce qu'on désire ?
Vint un jour où je partis en claquant la porte du domaine familial, pour ne plus jamais y revenir. En fait, il est plus exact de dire que j'ai suivi les pas d'un de mes frères aînés. Déshérités, jeunes, sans avenir, nous nous sommes aidés. Collocation universitaire, petits boulots, puis chacun a fait sa route... Je ne sais pas ce qu'il est devenu.

Etant libre de toute pression parentale, je pouvais m'adonner à ce qui me plaisait, et même aller jusqu'à en faire mon horizon professionnel. J'ai bossé sans forcer, déconcertais par tant de facilité, pour finalement sortir diplômé de la mention la plus gratifiante du MIT. J'ai immédiatement été embauché à Colossus City (sur ma demande), à prix d'or et avec des responsabilités. A peine 3 ans plus tard, je suis à la tête d'un des nombreux laboratoires de recherche en physico-chimie globale. Autrement dit, mon équipe et moi-même tâchons de trouver des solutions aux problèmes des autres labos. Quelque chose d'impossible à expliquer ? Données incomplètes ? Infaisabilité technologique ? C'est notre boulot de rendre possible l'impossible. Ou si ça l'est pas, de le contourner.
Atteindre un tel poste à seulement 26 ans, je vous baratine ? Non, je ne mens jamais. Je ne dis pas tout, nuance.
Le fait est que j'ai fini mes études avec 2 ans d'avance sur l'âge moyen de la promo. Et les 3 années que j'ai passée en tant que simple employé/technicien, j'ai apporté tellement de solutions à leurs problèmes, avec un détachement presque insultant pour les plus experts d'entre eux, que cette nomination est en vérité même un peu tardive. Et puis, je ne gère qu'une seule équipe, je ne suis pas directeur général du département de recherche. Pas encore...
Alors pour passer le temps, je suis aussi inventeur, dans mon propre labo. J'ai besoin d'activité, c'est vital.

Voilà pour ce que j'ai été, pour ce que Rae Ertakher est aux yeux de tous, au quotidien: superviseur talentueux et expert reconnu.
Motivation ? Invisible.
Envies ? Aucune.
Plaisirs ? Vous êtes en droit de vous poser des questions.

La vérité ? Tout ceci n'est qu'une apparence.

2 ans avant d'obtenir mon diplôme, ma mention, et mon boulot dans la foulée, j'ai réalisé quelque chose d'important. Je me suis posé un jour la question fatidique: à quoi bon ?
Et oui, les dépressions touchent plus vite et plus profondément qu'on croit. Sauf que moi, je n'en suis jamais vraiment sorti. Pour cause, la réponse, je ne l'ai pas trouvée. J'ai passé des semaines à me demander à quoi pouvait bien servir d'apprendre des tas de trucs... Répondre à des attentes, des besoins, des problèmes, oui, mais dans quel but au final ? Inventer un robot qui récure les chiottes à votre place ? Découvrir que les petits hommes verts sont en fait des énormes schtroumph violet à 3 pattes ? C'est tellement grand... et insignifiant à la fois. Parce que le monde tourne à l'envers. Peu importe ce qu'on fait pour avancer, au final le tout ne recule qu'un peu plus. Et personne n'agit. Ou personne n'a le pouvoir d'agir.
Quand on en arrive là dans la dépression, souvent c'est le moment où on devient croyant. Pour se rassurer, on pense que Dieu existe, et que si c'est le bordel aujourd'hui, c'est parce que son bon dieu de cerveau est impénétrable. Mais hé, je suis scientifique moi. On me la fait pas. Depuis 3000 ans que c'est la merde sur Terre, si Dieu existe, il s'en bat les roustons divins. Parti Dieu, en quête de milles et unes déesses pour nous refaire le coup de la crèche aux 4 coins de l'Univers, ou bien simplement se dorant la couenne à la lumière d'Alpha Centauri. Quoiqu'il en soit, c'est pas la religion qui m'aidera, de toute façon, elle n'a jamais vraiment aidé personne. Ni les Musulmans ayant perdu Jérusalem, ni les Anglais pour la reprendre, ni les Irlandais, ni les Sorcières... même les chats et les scientifiques ont fini froids comme des glaçons et raides comme des planches pour des questions de croyances. Alors très peu pour moi.
Non, la vérité, si Dieu existe, c'est qu'il laisse cette Terre dépérir. Il l'a abandonnée au sort, au jeu de Ses créatures. La révélation: la vie est un jeu.
Dès lors que cette conclusion m'est apparue, je n'ai plus eu aucun respect pour la vie - pas même la mienne. Et à l'intérieur, en mon fort intérieur, je ne rêve que de chaos. D'abord parce que la théorie du chaos n'a pas encore eu de réel impact sur l'humanité.
Ensuite, parce que si l'on part du principe que la Terre est laissée à l'abandon pour n'arriver qu'à un futur de moins en moins radieux pour les générations futures, autant leur éviter la galère en faisant tout imploser. C'est presque plus humain.
Et pour finir, parce que jouer à l'échelle de la planète... ça ne peut pas être lassant.

Mais je m’enflamme. Cette bonne vieille Terre gangrénée a certes un potentiel énorme, mais il me faut les moyens de l'exploiter. Et pour cela, je n'ai rien trouvé de mieux que le cœur du volcan: Colossus City.
Aujourd'hui on sait que super-héros et super-méchants s'y livrent des combats sans merci. Comment passer à côté ? J'ai déménagé avant d'être embauché, et je m'attèle à présent à donner à cette ville, avant de viser plus grand, tout le chaos qu'elle mérite, à grand renfort de manipulation et d'inventions machiavéliques.

La partie a déjà commencé. Pour tout dire, Milo, comme on m'appelle ici, a quelques coups d'avance...
Vous ? Mes pions. Savez-vous au moins votre place sur l'échiquier ?


Spoiler:
 


Sous le masque :
Pseudo : Vous allez bien m'en trouver un ^^
Age : 22
Comment avez-vous découvert ce forum : Recherche de forum RPG sur la toile
Avatar : Karl Urban
Précision  : Ca paraît pas grand chose, mais c'est la première fois que je vois un forum proposant une fiche sans codage pour les pas doués comme moi   De bonne augure ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Date d'inscription : 27/09/2013
Messages : 417
Age : 20 ans
Métier : Journaliste
Situation : Célibataire
Orientation : hétéro
Espèce : humaine
Nombre de posts RP : 74

MessageSujet: Re: Milo   Lun 10 Fév - 18:09

Bienvenue !   

_________________
I know heroes, and you are no hero.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t31-lily-lauren-truth-still-matters http://anonymasked.forumactif.org/t57-lily-lauren-you-ve-got-to-let-people-know-the-truth
Maître du Jeu

avatar

Date d'inscription : 23/09/2013
Messages : 1360
Métier : Admin
Nombre de posts RP : 522

MessageSujet: Re: Milo   Lun 10 Fév - 18:21

Milo a écrit:
Les paradoxes, irréalisables ? Nenni. Je peux agir directement sur votre acuité visuelle pour l'altérer, et vous faire voir ce que MOI je veux, en temps réel. En revanche, aucun des autres sens n'est touché. Aussi, si le téléphone sonne tandis que je vous transportais visuellement à l'âge de pierre... au mieux vous aurez cru rêver.
J'ai pas compris les pouvoirs, là ?  
Tu créés des illusions en fait ? Des projections mentales mais seulement visuelles ?
Larousse a écrit:
paradoxe
-nom masculin
Être, chose ou fait qui paraissent défier la logique parce qu'ils présentent des aspects contradictoires : Cette victoire du plus faible, c'est un paradoxe.


A part ce petit détail, tout le reste est parfait, j'ai envie de te valider tout de suite !   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t70-aide-de-jeu-le-maitre-du-jeu-et-ses-pnjs http://anonymasked.forumactif.org

avatar

Date d'inscription : 02/11/2013
Messages : 556
Alias : Volupta
Age : 22 ans
Métier : Modèle nue
Situation : Célibataire
Orientation : Bisexuelle
Espèce : Déesse du désir et du plaisir
Nombre de posts RP : 297

MessageSujet: Re: Milo   Lun 10 Fév - 18:28

Bienvenue !    

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t128-sylla-maximus-deesse-hors-du-temps#358 http://anonymasked.forumactif.org/t133-sylla-maximus-deesse-du-desir-perdue

Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: Milo   Mar 11 Fév - 0:35

C'est ça, seulement sur le visuel ^^
Si j'ai appelé ça paradoxe c'est parce que certains usages dérivent de paradoxes bien connus. Exemple avec l'escalier sans fin.
Mettons que Lily Lauren (désolé, première à souhaiter la bienvenue oblige XD 'Me ferai pardonner plus tard, promis   ) soit en retard pour rendre son papier qui doit être imprimé illico presto.  bounce  Elle doit se rendre dans le bureau d'impression, et manque de bol dans ce papier on parle de Milo -et Milo n'aime pas qu'on parle de lui. Evil or Very Mad  Alors Milo agit, Twisted Evil  et Milo va, visuellement, transplanter l'image d'un escalier infini dans sa tête, mais rien n'aura changé dans la réalité. Ce qui fait que la pauvre Lily va (dans la réalité) monter au 2ème, puis au 3ème, puis au 4ème alors que ses yeux lui diront qu'elle n'a toujours pas fait la moitié du premier étage. Elle ressentira bien la fatigue, la douleur dans les jambes, son pouls accéléré, mais jamais elle ne verra qu'elle a fait plus d'étages qu'il ne lui fallait.
Donc elle va continuer à monter, jusqu'à ce qu'elle heurte une porte ou un mur   ou une barrière symbolisant la fin de l'escalier réel, choc qui la sortira du paradoxe - ou de l'illusion si vous préférez.


Merci mesdemoiselles  
Revenir en haut Aller en bas
Maître du Jeu

avatar

Date d'inscription : 23/09/2013
Messages : 1360
Métier : Admin
Nombre de posts RP : 522

MessageSujet: Re: Milo   Mar 11 Fév - 7:38

Je pense quand même que ce serait plus clair de parler d'illusions paradoxales. Mais bon…  

Tu es validé !  

Je vais te mettre ta couleur, tu vas pouvoir commencer a RP !  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://anonymasked.forumactif.org/t70-aide-de-jeu-le-maitre-du-jeu-et-ses-pnjs http://anonymasked.forumactif.org

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Milo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Milo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le 23 mai... Vénus de Milo... Merci Dumont d'Urville...
» Milo
» wild party ► milo & kayla
» un ritmo latino - milo.
» K. Damian Kovalevski ► Milo Ventimiglia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Anonymasked :: Who They Were :: Fiches des disparus-